Doing Business 2019: L’ANAPI sensibilise les contributeurs sur l’indicateur ‘’Création d’entreprises’’

par -
0 433
De g à d, Anthony Nkinzo et Amisi Heradi, Dg de l’ANPI et du Guichet unique
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La République démocratique du Congo est déterminée de grimper de plusieurs places au prochain classement Doing Business 2019. Pour y parvenir, l’ANAPI s’atèle à informer les contributeurs, mieux les avocats, soit ceux qui seront consultés par les services de la Banque mondiale afin qu’ils comprennent les efforts effectués jusque-là et répondent au questionnaire en connaissance de cause. A présent,  c’est l’indicateur Création d’entreprises qui est mis en exergue, d’autant plus que c’est lui qui a permis à la Rdc de glaner deux places dans le classement Doing Business 2018. L’attention reste focalisée sur la consolidation des avancées engrangées et la poursuite de la dématérialisation du processus de Création d’entreprises, qui devra davantage simplifier les procédures et réduire le délai de création d’entreprises.

L’ANAPI, à travers son Directeur général Anthony Nkinzo, a convié hier les contributeurs à un atelier à Kinshasa, afin de les sensibiliser sur les réformes entreprises en rapport avec la Création d’entreprises. Et ce, parce que ces contributeurs, mieux les avocats ont l’avenir du pays dans leurs mains, d’autant plus qu’ils seront incessamment consultés par les services de la Banque mondiale afin qu’ils puissent donner leurs appréciations quant à l’amélioration du climat des affaires en Rdc. A en croire le Directeur général de l’ANAPI, la Création d’entreprises est l’indicateur sur lequel le pays a enregistré des avancées significatives. Au finish, l’objectif poursuivi est d’arriver à une dématérialisation complète du processus de Création d’entreprises pour en simplifier la procédure et réduire le délai.

Parlant de la méthodologie utilisée par les services Doing Business de la Banque mondiale, Anthony Nkinzo  a d’abord expliqué certains concepts comme le climat d’affaires, qui est un service de la Banque mondiale qui examine la réglementation dans un pays déterminé, récence toutes les procédures, les délais, les coûts dans la Création d’entreprises. Il a par la suite parlé des 10 indicateurs qui constituent le cycle de vie d’une entreprise. Selon lui, l’indicateur Création d’entreprises a permis à la Rdc de gagner 34 places. Ici, dit-il, la méthodologie est la suivante : on regarde des entreprises créées par 5 femmes ou 5 hommes mariés et que l’investisseur ne paye pas les frais extra legem. Il a fini par informer l’assistance de l’organisation par l’ANAPI de la journée porte-ouverte du 1er au 3 mars 2018 où un focus sera fait sur les autres indicateurs.

Le challenge : créer l’entreprise en un jour

La parole a été par la suite donnée au professeur Amisi Heradi, du Guichet unique pour la Création d’entreprises. Il a rappelé que créer une entreprise en Rdc était un parcours de combattant, soit 155 jours de démarches (5 mois) auprès de 13 services étatiques, avant de débourser 3.500 dollars Américains pour accomplir toutes les formalités. Mais depuis la mise en place du guichet unique, il y a un gain d’énergie, de temps (3 jours) et d’économie, parce qu’il faut seulement 120 dollars Américains pour les sociétés et 40 dollars Us pour un établissement.

Parlant des réformes entreprises, il a cité l’informatisation du RCCM (célérité, traçabilité et transmission des données). Il a aussi parlé de la numérisation de la recherche de la dénomination sociale, la suppression de l’exigence de l’autorisation maritale pour la femme mariée, l’institution des formulaires de transmission des données entre les services intervenants, la suppression de l’exigence du capital minimum, la suppression de l’authentification des statuts pour une SARL et le suivi des dossiers en ligne. Désormais, il n’est plus nécessaire pour les opérateurs économiques de se déplacer physiquement au Guce pour s’enquérir de l’évolution de leurs dossiers. Et ce, grâce au suivi électronique en ligne de son dossier de création d’entreprises, à travers le site e-guce.guichetunique.cd, à travers lequel le suivi électronique des dossiers se fait en temps réel et à distance. Ce qui réduire davantage le délai de Création d’entreprises.

« Le challenge, c’est de créer une entreprise en un jour, soit avoir tous les documents le lendemain », insiste le professeur Amisi Heradi du Guichet unique de création d’entreprises. Par la suite, la parole a été accordée aux contributeurs qui ont loué les efforts fournis par l’ANAPI et le Guichet unique, avant de poser quelques questions d’éclaircissement.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse