Dix ans après l’interruption du trafic ferroviaire

par -
0 614
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Kimbembe Mazunga reçoit de Joseph Kabila les instructions suprêmes

Depuis 10 ans, le trafic ferroviaire entre Kinshasa et Matadi a été interrompu de suite de la vétusté de la voie ferrée, des locomotives et suite également aux difficultés qu’ont connues la Société Commerciale de Transports et Port (SCTP).

Depuis la nomination de la nouvelle équipe dirigée par Kimbembe Mazunga, cette société sort petit à petit de son profond sommeil. Ayant reçu des instructions suprêmes, celles de relancer le trafic sur cet axe Kinshasa-Matadi, au 30 juin 2015, l’ADG Kimbembe s’en est acquitté, si pas totalement, mais au maximum. « Nous sommes mandataires de l’Etat et lorsque celui qui nous a donné justement mandat nous donne instruction, nous avons qu’une chose à faire, la matérialiser. Le chef de l’Etat nous a donné l’instruction suprême pour dire qu’au 30 juin, il devra y avoir un train entre Kinshasa et Matadi. Sans trop de publicités, sans beaucoup parler, c’est une instruction du chef de l’Etat, quand vous êtes entrain de la matérialiser, on n’appelle pas la presse », a dit l’ADG Kimbembe.

Pourtant aujourd’hui, la presse est informée de cette relance, puisque le résultat est là, nous a-t-il dit. Il est vrai que ce comité a fait de voyages d’essai, il a trouvé qu’il y a des endroits où la voie ferrée ne permettait pas de réaliser plus de 20Km/h.

Cependant, avant le 14 juin entre Kinshasa et Kasangulu, on faisait 2h30. Aujourd’hui on fait une heure de rail. « Depuis le 14 juin, nous avons procédé à un premier voyage d’essai après avoir travaillé sur la voie. C’était affreux de voir la voie qui, par moment on a trouvé de crevasses, par endroit des érosions, par endroit c’était 50Km de voie sous eau, par endroit c’était de tonnes et de tonnes d’immondices qui couvraient la voie ferrée. Je me demande comment le train est passé. On a tout fait non seulement pour répondre à l’obligation du chef de l’Etat, mais c’est pour donner la réponse à cette instruction du chef de l’Etat, d’être le porteur du cadeau du 55ième anniversaire de notre indépendance au chef de l’Etat », a précisé l’ADG de la SCTP qui était le porteur de ce cadeau d’anniversaire du train voyageur Kinshasa-Matadi-Kinshasa. Et d’ajouter que le parrain de ce cadeau, c’est le Vice-premier ministre, ministre de l’Intérieur Evariste Boshab, aux dires de l’ADG, qui leur a fait confiance, le risque de faire le premier voyage de cette grande nature le 27 juin entre Kinshasa-Matadi-Kinshasa.

La valeur ajoutée de cette ligne ferroviaire

Il faut dire que la distance entre Kinshasa et Matadi est de 375 Km. Donc, en 7 heures de parcours. Il arrive qu’avec la performance de la locomotive, avec la voie qui est fiabilisée aujourd’hui, on peut arriver à moins de 7 heures. Ce qui constitue une grande performance. « Hier, le rail qui faisait peur aux importateurs, aujourd’hui il est fiabilisé, la voie ferrée est sûre, on a démontré, nous avons fait un essai de parcours le 14 juin, nous sommes allés à Matadi le 20, le 21 puis rentrés à Kinshasa. Nous sommes allés avec le Vice-premier ministre, ministre de l’Intérieur Evariste Boshab, nous sommes allés le 28 juin, nous sommes revenus à bord d’un même train, puis repartis le 29 », indique-t-il. Ceci dénote que si le chef de l’Etat a accepté que ses ministres prennent place à bord du train, pourquoi donc les importateurs refuseraient-ils de confier leurs containers ? Le fait de confier les containers à la SCTP va régler le problème de désengorgement du port de Matadi.

Puisque le rail n’était plus existant, ce qui a mis plusieurs sociétés en difficultés de transférer leurs containers au port terminal de Kinshasa. Par-là, les routes également seront protégées. « Aujourd’hui, la clef est donnée aux importateurs du rail, c’est la solution pour la réduction du temps de transfert de containers ; aujourd’hui on peut faire moins d’heures que 30 jours.

Les opérateurs économiques invités à la relance de la voie ferrée

Il faut dire que les voitures locomotives sont fiabilisées, le travail sur le rail a été fait, donc l’ADG Kimbembe se sent très satisfait du travail abattu, très satisfait de la performance de locomotives aujourd’hui. Ainsi, une note positive aux compétences congolaises de la SCTP pendant 20 jours pour atteindre ces résultats.

Dès lors, la voie ferrée est relancée, la SCTP compte travailler avec les opérateurs économiques, la Fédération des Entreprises du Congo, la direction commerciale pour trouver le prix à fixer. Tous les paramètres ont été réalisés à savoir, la vitesse, la sécurité et le réconfort.

(Pius Romain Rolland)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse