Diplomatie culturelle japonaise

par -
0 620
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Kinshasa : Kaori Fujii et 3 Kimbanguistes en concert vendredi dernier

Sous le haut patronage de M. Shigeru Ushio, ambassadeur du Japon en République démocratique du Congo, un concert de musique classique a été livré le vendredi 3 juillet 2015 à Gombe. Mme Kaori Fujii, une japonaise venue des Etats Unis et Johnny Balongi, Nathalie Bahati et Diego Ilombo, trois musiciens de l’orchestre symphonique kimbanguiste,  se sont retrouvés sur scène quant à ce. Plusieurs invités dont les sénateurs, députés et ministres nationaux, ambassadeurs et représentants des Agences des Nations Unies et bien des personnalités ont pris part à cet événement qui scelle une fois de plus le mariage entre Japonais et Congolais.

Dans son mot de circonstance, l’ambassadeur Sigeru Ushio a exprimé son réel plaisir d’accueillir les invités en sa résidence, à l’occasion de ce concert de musique classique. Mmes Kaori Fujii et Nathalie Bahati ont joué de la flûte tandis que MM. Diego Ilombo et Johnny Balongi se sont exprimés respectivement au moyen du Bassoon et de l’Oboe.

Mais l’on notera que ce concert n’est pas le premier ballon d’essai. Dernièrement, au mois de décembre, l’ambassadeur du Japon avait organisé, dans le même cadre, un concert de noël avec Mme Fujii. En effet, justifie M. Shigeru : « l’ambassade met un accent particulier sur les activités culturelles telles que la musique, le sport et l’enseignement de la langue japonaise en République démocratique du Congo ». A ce propos, renchérit-il, « ce concert fait partie de nos engagements pour le renforcement de la diplomatie culturelle japonaise ». D’ailleurs, d’autres projets dont un Réseau des journalistes amis du Japon seront bientôt exécutés.

Une coopération nippo-congolaise

Dans la suite de son speech, le diplomate a loué Mme Fujii. Flutiste professionnelle, basée à New York, elle parcourt le monde pour enseigner la flûte auprès des amateurs de musique dans les pays en développement, comme c’est le cas de la Rdc. Elle se rend de temps en temps à Kinshasa pour exercer ses activités dans le cadre de l’Association sans but lucratif dénommée ‘’Music Beyond Inc », créée en 2014. Cette dernière a pour objectif de soutenir les musiciens locaux et entraîne des musiciens à devenir à leur tour des enseignants de la musique.

Pour « Music Beyond Inc », enseigner la musique aux enfants et aux membres d’une communauté contribuera à la création d’un programme de musique autonome. En soutenant les rôles des musiciens locaux, son activité se promet de donner plus d’impacts aussi bien aux enseignants qu’à tous les bénéficiaires.

C’est dans ce cadre précis qu’à Kinshasa, Kaori Fujii enseigne la musique classique à des musiciens de l’Orchestre symphonique kimbanguiste. La présence couplée de ces deux parties sur une même scène révèle la collaboration nippo-congolaise de haut niveau ; une belle réussite, doit-on le reconnaitre ; un moment agréable qui a procuré certes joie et bonheur à la participation.

La flûtiste Kaori Fujii

Née à Tokyo et récemment résidente à New York, Kaori Fujii a émergé comme l’une des premières flûtistes imaginatives et créatives à sortir du monde de la musique classique. Du baroque au contemporain, c’est le son distinct de Mme Fujii et l’intensité de la sensation que captivent des concerts publics ; et de la même façon les auditeurs de CD.

Elle a joué auparavant dans les principales salles de concert telles The John F. Kennedy Center, Carnegie Hall, Alte oper Frankfurt, Liederhall Struttgart, Terea Careno theater, Suntory Hall et Tokyo opera city concert hall.

Kaori Fujii a reçu le premier prix lors de la 7ème compétition japonaise « Woodwind » ; à la 14ème compétition japonaise « Wind and competition » et à la 67ème compétition de musique du Japon. Elle continue à garder le record d’être la plus jeune gagnante dans l’histoire de ces compétitions.

Mme Fujii a aussi été primée du second prix de la 44ème compétition internationale « Maria canals de Barcelona » et à la 10ème compétition internationale de flute « Friedrich Kuhlau ».

Diplômée de l’Université des Arts de Tokyo, et de la classe de soliste de l’Université de musique et de performance des « Arts Stuttgart », elle a étudié largement avec des figures biens connues : Jean-Claude Gerard, Paul Meisen, Jeannie Baxtresser, Aurele Nicolet, Sir James Galway et Akiko Mikami.

(Emmanuel Badibanga)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse