Dialogue politique

par -
0 681
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Au Nord-Kivu, tous acceptent mais rebondissent sur la situation sécuritaire

A peine les consultations présidentielles élargies aux provinces,  le gouverneur du Nord-Kivu a convoqué mercredi 17 juin à Goma l’ouverture des consultations politiques comme le Chef de l’Etat l’a recommandé aux gouverneurs de province réunis la semaine dernière à Kinshasa.

A l’encontre de l’opposition politique en province, qui dorénavant les a jugées inopportunes, une bonne partie de couches de la population essentiellement composées du collectif des sportifs, du comité interuniversitaire des étudiants, des chefs des établissements d’enseignement supérieurs et universitaires, du conseil provincial de la jeunesse, collectif de femmes, nouvelle société civile, les confessions religieuses, plate-forme de la société civile, etc., a été reçue par le gouverneur Julien Paluku à son cabinet de travail.

Pour la société civile du Nord-Kivu qui a été reçue en premier, le dialogue national initié par le Chef de l’Etat est le bienvenu si et seulement si il ne conduirait pas au glissement des mandats des dirigeants politiques par un possible gouvernement de transition.

Les confessions religieuses de leur part n’ont affiché aucun inconvénient quant au dialogue mais déplorent cependant la situation sécuritaire dans la province du Nord-Kivu et dans le territoire de Beni en particulier où des cycles de violences signés‘’les rebelles ougandais de l’ADF-Nalu’’ ne cessent d’être enregistrés. Le point focal circonstanciel Al Hadj Masudi Kadogo représentant provincial de la communauté islamique qui a invité le gouvernement à multiplier des efforts pour qu’aucune autre goutte de sang ne coule à Beni ; appelle les fideles de toutes les confessions religieuses à aborder le processus électoral avec calme et sérénité.

Quant au Baraza intercommunautaire qui regroupe toutes les communautés ethniques de la province, l’intégration dans le fichier électoral de la jeunesse ayant l’âge de voter est d’ordre impératif pour des élections apaisées. Me Fataki Luhindison président a de même recommandé que les matières à traiter dans le dialogue national aient un calendrier connu de toutes les sensibilités pour permettre une participation active.

L’autorité provinciale prévoit recevoir la presse le jeudi avant d’étendre ces consultations dans la partie Nord de la province du Nord-Kivu (Beni et Lubero).

(Pascal Mulegwa/Cp)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse