Dialogue politique en Rdc: La Monusco continue de soutenir la Cenco

par -
0 433
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Lors de la conférence de presse hebdomadaire des Nations Unies de mercredi dernier à Kinshasa, le porte-parole de la Monusco, M. Félix Prosper Basse a eu à répondre aux préoccupations de la presse, notamment d’ordre sécuritaire et politique. Jour pour jour, a relevé le confrère Symphorien Katumba du Journal L’Explorateur, depuis que l’Accord politique du 31 décembre 2016 a été signé par le biais des bons offices de la Cenco, le processus en question subit quelques blocages.

Il a voulu savoir quel type de contribution la Monusco apporte, pour que l’accord global atteigne l’objectif final. Le porte-parole Félix Prosper Basse a d’abord souligné que la Monusco n’a jamais failli ni baissé la garde, ou en tout cas, réduit ses activités concernant la facilitation de ce processus. « Dans la mesure où les bons offices, menés par le représentant spécial du secrétaire général des Nations Unies en Rdc, se poursuivent ».

Et d’ajouter : il ne s’agit pas simplement de la Monusco, il faut aussi intégrer les pays de la sous-région et les autres partenaires et amis de la Rdc, qui s’impliquent et s’investissent pour que ce processus arrive finalement à terme. « Parce que, comme je l’ai dit, les populations congolaises sont suspendues aux décisions historiques que devraient prendre tous les acteurs politiques impliqués dans ce processus-là », a précisé M. Basse.

Pour cette bouche autorisée de la mission onusienne, il est évident que la Monusco continuera, non seulement à soutenir les efforts de la Cenco « qui, comme je le rappelle toujours, n’est pas en train de faire un travail facile, bien au contraire, parce qu’il s’agit d’aplanir les divergences, il s’agit de réconcilier et les cœurs et les esprits, pour un seul intérêt qui est celui du peuple congolais ».

Et de poursuivre : « Donc nous nous sommes inscrits dans cette dynamique-là, pas seuls, mais nous poursuivons nos efforts. Et nous demandons encore une fois à tous les acteurs politiques de taire leurs intérêts personnels, ou en tout cas leurs intérêts partisans, pour s’engager définitivement dans la mise en œuvre de cette feuille de route qui a déjà été signée le 31 décembre 2016. C’est à cela que tout le monde travaille, évidemment des divergences existent encore.

Et je pense que vous avez été témoins de ce que la CENCO a dit depuis dimanche, il y a certains points de divergence, notamment la nomination d’un Premier ministre. Et puis aussi, l’organisation d’un gouvernement d’union nationale. Mais aussi, les divergences existent sur les 46 portefeuilles ministériels qu’il faudra évidemment allouer à chacun des groupes d’acteurs.

Il y a aussi le comité de suivi national de cet accord-là dont la structure posait problème, mais aujourd’hui, certaines avancées significatives ont été enregistrées au cours du week-end. Et je pense que les efforts se poursuivent et qu’on aboutira très bientôt à la mise en œuvre rapide de cet accord-là qui a quand même apporté la paix et la tranquillité pour le moment, parce que les acteurs politiques se parlent ».

Lepetit Baende

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse