Dialogue politique

par -
0 513
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

L’OPR attend un compromis sur la feuille de route patriotique et républicaine contraignante

Pour la plate-forme « Opposition patriote et républicaine » composée de 25 partis politiques et que préside Sylvanus Mushi Bonane, le président de la République Joseph Kabila Kabange a été inspiré par Dieu pour lancer un appel au dialogue, suite au retard accumulé dans la mise en œuvre du processus électoral dans le strict respect de la Constitution. Et si le dialogue se tenait, à l’OPR on pense qu’il doit accoucher d’une feuille de route patriotique et républicaine contraignante pour une alternance apaisée et sans compromission.

Le samedi dernier dans un hôtel non loin de la gare centrale de Kinshasa, M. Sylvanus Mushi Bonane, président et porte-parole de la plate-forme « Opposition patriote et républicaine », a fait une déclaration au cours d’une conférence de presse, afin de dire à l’intention de l’opinion tant nationale qu’internationale, les inquiétudes et le point de vue de cette plate-forme au sujet du dialogue politique annoncé par le président de la République, le 29 mai 2015.

D’aucuns se livreraient à croire que le dialogue précité, s’il aura lieu, viendra toucher différentes questions liées au partage du pouvoir, aux conflits interpersonnels, à la construction des chemins de fer et des ponts, etc., l’OPR ne conçoit pas les choses de cette manière-là. « Nous pensons que l’appel au dialogue politique lancé par le président de la République est le fruit certes d’un constat du retard accumulé dans la mise en œuvre du processus électoral dans le strict respect de la constitution qui veut qu’au 20 décembre 2016, nous puissions avoir de nouveaux députés nationaux élus et sans faute un nouveau président de la République élu et garantir ainsi la glorieuse marche vers un Congo démocratiquement consolidé et intégralement développé », a dit le président et porte-parole de l’OPR.

Pour lui, la classe politique et la Société civile congolaise se doivent de saisir cette occasion pour qu’en toute franchise, responsabilité et sincérité, ces assises puissent accoucher d’une feuille de route patriotique et républicaine contraignante pour une alternance apaisée et sans compromis.

Des inquiétudes

Malheureusement, l’OPR constate qu’au lieu que le dialogue politique annoncé revête d’un caractère urgent pour éviter d’alimenter davantage le retard sur le processus électoral, les consultations sont devenues élastiques d’une part. D’autre part, certains partis politiques importants de l’opposition qui, à l’époque des concertations nationales avaient préféré et exigé la tenue d’un dialogue politique, tiennent désormais un discours qui ne contribue pas du tout à la tenue immédiate de ces assises qui, pour l’OPR sont actuellement le seul et unique cadre de dialogue et de vérité en vue d’un engagement et une solution politique responsables face au dangereux retard électoral précité.

Voilà pourquoi l’OPR exige la tenue effective et immédiate du dialogue politique, refuse un dialogue psychologique, exige l’implication des forces politiques significatives, demande au Gouvernement, à la classe politique et aux forces vives de s’assumer et faire traverser le peuple congolais à bord d’un bateau démocratique sans vagues ni bain de sang ; dit sa disponibilité pour la participation, sa contribution à ce dialogue politique dont l’ordre du jour ne peut être que par consensus à l’ouverture des travaux ; souhaite que ce dialogue politique soit l’occasion de dire au monde que sans parrainage, les Congolais sont capables de s’entendre pour et dans l’intérêt suprême de la nation.

Par la suite est intervenu le jeu des questions-réponses, l’occasion pour Mushi Bonane d’insister sur le fait que la médiation internationale n’est pas mauvaise. Mais il faut qu’elle intervienne à propos, c’est-à-dire, lorsque les Congolais auront donné l’incapacité de s’entendre. « Si par impossible on ne se retrouve pas avec quelque chose qui sauverait les Congolais, nous accepterions la médiation étrangère », affirme-t-il.

(Jean-Marie Nkambua)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse