Dialogue : Nangaa, le grand oral

Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le président de la Ceni est très attendu cet-avant midi à la cité de l’ Union Africaine. Devant les délégués de toutes les composantes au dialogue, Corneille Nangaa devra  détailler  toutes les indications sur le calendrier électoral. Très attendu, le rapport de la centrale électorale va édifier toutes les parties au forum, commente un délégué de la société civile.

A l’ OUA, l’ opposition attend de Nangaa, une date précise pour la convocation du corps électoral, le seul préalable qui divise actuellement les parties même si chacune d’ elles a déjà amendé le projet de l’ accord final présenté par la facilitation .

Aussitôt la plénière terminée, le travail d’ harmonisation sera fait par une équipe ad hoc constituée de cinq délégués de la majorité, cinq de l’ opposition, trois de la société civile et deux personnalités. Mais déjà, l’ opposition sur base de ses experts électoraux avance la date du 30 mars 2018 pour la tenue de l’ élection présidentielle et le 10 avril pour la passation des pouvoirs.

D’ après Vital Kamerhe, le co- modérateur de l’ opposition au dialogue, le plus important est d’ obtenir l’ alternance démocratique de manière pacifique, tout en tenant compte des difficultés et réalités d’ aujourd’hui.

2018, c’ est l’ année aussi avancée par la Ceni pour combiner tous les trois scrutins à savoir, la présidentielle et les législatives nationales et provinciales. C’ est ce qu’ a dit Norbert Basengezi lors d’ une rencontre avec la diaspora congolaise à Pretoria en Afrique du Sud. Le vice –président de la Ceni a rappelé les contraintes techniques, logistiques et opérationnelles liées à la refonte du fichier électoral dont 15 tonnes des kits d’ enrôlements sont attendus à Kinshasa, début octobre.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse