Dialogue : l’Onu réaffirme sa position

par -
0 559
une image des Nations Unies
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Comme chaque mercredi, la conférence de presse hebdomadaire des Nations Unies d’hier à Kinshasa a tourné autour de ses points traditionnels. Notamment, des informations relatives aux activités des composantes de la Monusco et de l’équipe-pays des Nations Unies au niveau local, ainsi que sur la dernière situation sécuritaire en Rd Congo.

Mais aussi, M. Charles Antoine Bambara, directeur de l’information publique de la Monusco, a-t-il donné des éléments de réponse aux différentes questions lui posées par des journalistes de la capitale et de Goma au Nord-Kivu qui participent aussi par vidéoconférence à cette conférence de presse diffusée en direct de la Radio Okapi.Particulièrement, sur les questions d’actualité politique avec le renforcement du bureau du facilitateur du dialogue convoqué par le Chef de l’Etat.

AussiCharles Bambara a-t-il affirmé que depuis la semaine dernière, les Nations Unies au siège à New-York avaient décidé de renforcer l’équipe du facilitateur du dialogue politique national inclusif en République démocratique du Congo, en apportant quelques experts à ce bureau de la facilitation. Ces experts sont déjà arrivés en Rdc.

« Donc, petit à petit, la facilitation se renforce avec des capacités de soutien au niveau des Nations unies. Je crois que c’est une bonne chose, parce que nous y croyons sérieusement. Ce soutien à la facilitation du dialogue ne veut pas dire que nous (Nations Unies) soutenons telle ou telle partie ou que nous sommes telle ou telle partie. Non. C’est une position onusienne, c’est une position des Nations Unies, et nous voulons le réaffirmer ici de façon claire et nette. Nous allons continuer à apporter notre soutien clair et ferme à cette facilitation pour qu’elle puisse réussir », a-t-il déclaré.

La Monusco octroie 60 motos à la PNC/Nord-Kivu

A côté de M. Bambara, il y avait également Mme Florence Marchal, coordonnatrice du groupe de communication des Nations Unies en Rdc et de M. Sylvestre représentant l’Ocha pour informer et répondre aux questions relatives au volet humanitaire. Depuis Goma, le porte-parole militaire de la Force de la Monusco, le lieutenant-colonel AmouzounCodjo Martin a également fourni des informations et répondu aux questions des journalistes concernant la situation sécuritaire.

Pour le premier point en rapport avec les activités des composantes de la Monusco et de l’équipe-pays des Nations Unies en Rdc, M. Charles Bambara a laissé entendre que le représentant spécial du secrétaire général des Nations Unies en République démocratique du Congo, M. Maman Sidikou, a pris part hier matin, à la cérémonie de remise des médailles de l’ONU au 19ème contingent des casques bleuschinois de la Monusco basés à Bukavu.

Aussi ajoute-t-il que la Monusco vient de réhabiliter et d’équiper les bureaux du Mécanisme national de suivi (MNS) à Kinshasa dans le cadre d’un projet à impact rapide d’une valeur de 81.280 dollars américains.Dans ce même cadre de ses projets à impact rapide, la Monusco,à travers sa Police, aremis officiellement le 4 juillet 2016, au stade Afia de Goma, soixante motos à la Police nationale congolaise (PNC) au Nord-Kivu.

La Mission des Nations Unies pour la stabilité en Rd Congo a également construit un marché moderne à Mutarule, baptisé « Marché de la paix de Mutarule », dans le cadre du rapprochement des communautés de la plaine de la Ruzizi dans la province du Sud-Kivu, a affirmé le directeur de l’information publique de la Monusco.

Aussi a-t-il fait savoir que le Fonds international de développement agricole (FIDA) a une nouvelle directrice-pays en charge du portefeuille en Rd Congo et République du Congo, en la personne de Mme Carine Doganis. Charles Bambara a enfin annoncé le lancement depuis le 1er juillet courant, d’une nouvelle campagne sur les médias sociaux par la Cour pénale internationale (CPI), ainsi qu’un concours photo sur facebook.

La Monusco condamne la nouvelle attaque d’ADF à Beni faisant 9 morts

Pour sa part, le lieutenant-colonel AmouzounCodjo dans son survol de la situation sécuritaire qui a prévalu la semaine dernière dans le pays, il a indiqué qu’au Nord-Kivu, précisément dans le territoire de Beni, le climat sécuritaire demeure volatile suite à quelques attaques sporadiques des éléments de l’Alliance des Forces démocratiques (ADF) contre des positions des Fardc situées sur les axes Makembi – Jéricho et Makembi – Mambanga.

L’on signale par ailleurs qu’au-moins neuf personnes ont été tuées dans une nouvelle attaque de présumés rebelles ADF mardi dernier au Sud-Estde la cité d’Oicha à 30 Km de la ville de Beni.Toutefois, en dépit de l’activisme de diverses forces négatives dans différents territoires de cette province du Nord-Kivu, les Fardc, soutenues par la Force de la Monusco, poursuivent les opérations militaires contre les groupes armés dans le cadre de l’opération dénommée « Usalama ».

Et les Fardc appuyées par la Monusco ont repoussé ces présumés éléments ADF qui ont attaqué le village Tenambo, huit parmi ces rebelles ont été tués.« La Monusco condamne cette attaque et encourage les populations civiles à poursuivre leur collaboration avec les Forces de défense et de sécurité congolaises ainsi que la Monusco, afin de mieux les protéger », indique le lieutenant-colonel Amouzoun de la Monusco avant de répondre aux préoccupations des journalistes.

(LepetitBaende)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse