Dialogue inclusif: La société civile dans sa diversité se joint au Pape François

par -
0 646
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Elle est la seule qui avait été reçue pendant les consultations le 08 juin 2015 par le Président de la République et Chef de l’Etat Joseph Kabila Kabange et renfermant toutes les couches de la population. La société civile dans sa diversité, a, à l’occasion de l’échange des vœux entre les acteurs sociaux, rejoint le message du Saint Père, Pape François invitant les acteurs politiques toutes tendances confondues, y compris l’église catholique, de favoriser le dialogue, seul gage de la paix pour les bonnes élections, crédibles, apaisées et démocratiques.

Kathy Kalanga, Porte-parole de la société civile dans sa diversité a, au nom de toutes les structures membres de la société civile, organisations, plates formes et réseaux membres de la société civile dans sa diversité présenté ses vœux les meilleurs pour l’an 2016. « Que cette année soit l’année de paix et de prospérité et qu’elle nous aide à affermir davantage la cohésion au milieu de nos communautés, afin de permettre à la société civile d’être réellement une composante qui œuvre pour le bien être de la population de notre cher et beau pays, la République Démocratique du Congo », a dit Madame Kathy Kalanga Kasesula, Porte-parole.

Dans son speech, elle a indiqué que l’année 2016 est celle de grands défis notamment sur le plan politique, économique que social tout en invitant tous les membres d’avoir le devoir de contribuer au relèvement desdits défis en apportant leur appui à la consolidation de l’unité nationale, de la paix et à la poursuite du programme de développement durable dans lequel s’est engagé la République Démocratique du Congo pour un pays émergent à l’horizon 2030.

Les enjeux de la RDC vue par la société civile et l’implication de la Cenco

 Consciente de son rôle de médiatrice, entendons église au milieu du village, la société civile dans sa diversité prend fait et cause des enjeux actuels auxquels fait face la RDC. Il s’agit entre autre du processus électoral apaisé, du maintien de la sécurité sur l’ensemble du territoire national et du renforcement de la cohésion nationale. « La Société civile, en tant qu’église au milieu du village, est appelée, en ce moment historique de notre pays, à jouer son rôle de conciliateur et de conservateur des intérêts vitaux de notre peuple à la base. En aucune fois, la société civile ne doit attiser le feu, elle doit, par contre l’éteindre et favoriser l’interaction entre les filles et fils du pays dans la recherche de solution aux problèmes qui se posent », a dit Madame Kalanga, tout en indiquant que la société civile dans sa diversité soutient la tenue du dialogue politique inclusif, en appelant toute la classe politique toute tendance confondue, ainsi que les acteurs sociaux à dire qui au dialogue et à s’impliquer activement pour sa réussite. Dans la perspective, la société civile dans sa diversité encourage les Nations Unies, la communauté internationale et l’Union Africaine d’avoir accepté d’accompagner la tenue du dialogue politique inclusif en vue des élections apaisées en RDC. « Nous félicitons le message de sa Sainteté le Pape François qui, lors de son message de nativité, a encouragé la tenue du dialogue en RDC pour la paix. Ce message constitue le couronnement de tous les efforts entrepris par la société civile dans sa diversité en RDC », a-t-elle souligné. A l’occasion, Madame Kalanga a remercié tous les leaders de la société civile pour leur endurance et la persévérance dans le combat pour la démocratie, la consolidation de la paix et le renforcement de la cohésion nationale en RDC. Ce à quoi, elle les invite à tenir ferme jusqu’à l’obtention du résultat final qui est le bien être de peuple congolais.

A en croire Jérôme Mboso, l’année 2016 se veut heureuse pour le peuple congolais du point de vue organisationnel des élections 2016. « Nous voulons que le processus électoral puisse se dérouler dans un environnement apaisé. D’aucuns n’ignore que le processus électoral congolais est dans l’impasse totale ; est au bord de la dérive et d’aucun se pose la question ; est-ce le moment de croiser le bras ? C’est le moment de nous investir à redresser ce processus électoral », a-il déclaré.

Quand l’Abbé André Musinganda, Secrétaire Général Adjoint de la Cenco qui a adressé un message de paix. « Nous nous sommes retrouvés pour l’échange des vœux au début de cette année 2016, c’est justement pour que nous puissions nous souhaiter mutuellement la paix dans nos cœurs, la paix dans nos familles, la paix dans le travail où nous nous retrouvons, la paix dans la société civile qui nous réunit maintenant et c’est bien dit, la société civile dans toute sa diversité et la paix dans notre pays le Congo qui est notre maison commune », a souhaité l’Abbé. Pour lui, l’année 2016 est une année spéciale, l’année de beaucoup de défis, l’année électorale et que ces élections se passent dans la paix, gage du dialogue, soutient le Secrétaire Général Adjoint de la Cenco.

L’Abbé André Musinganda a indiqué que cette paix passe par la démocratie et peut aboutir au développement de la RDC. Eux, comme société civile, enrichit-il, définit comme une église au milieu du village c’est-à-dire n’appartenant ni à gauche ni à droite, mais au centre pour rassembler les uns et les autres pour converger vers le même objectif, une tâche laborieuse et délicate qui attend la société civile qui passe par le respect des fondamentaux de vivre ensemble.

(Pius Romain Rolland )        

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse