Dialogue en Rdc: La Société civile appelle les politiques à privilégier l’intérêt supérieur de la Nation

par -
0 574
Aimons notre pays la RDC
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Dans une déclaration, la Société civile congolaise demande à la classe politique d’aller au dialogue dans le plus bref délai. Elle recommande de ce fait à tous les partis politiques d’y participer et de ne privilégier que l’intérêt supérieur de la Nation. A la population, de rester vigilante. La Société civile est également préoccupée par la tenue des élections crédibles et apaisées dans le pays.

Réunis pendant deux jours à Kinshasa, c’est-à-dire, du 26 au 27 juin dernier à la Maison des élections dans la commune de la Gombe, les membres de la Société civile de la République démocratique du Congo ont réfléchi sur le démarrage effectif du dialogue politique national et inclusif en vue dans le pays. Dans leur déclaration finale, ils demandent avec patriotisme à la classe politique congolaise et à toutes les forces sociales du pays d’aller au dialogue le plus vite possible.

Aussi recommandent-ils à la Facilitation de ce dialogue d’accélérer le processus de mise en place du Comité préparatoire et de le rendre effectif au plus tard le 20 juillet courant. Et d’augmenter,dans le même ordre d’idée, le quota des délégués de la Société civile à ce Comité préparatoire, comme au dialogue proprement dit.

Considérant que le dialogue est une vertu de la démocratie, les acteurs de la Société civile recommandent aux partis politiques de se dépasser et ne privilégier que l’intérêt supérieur de la Nation. Et aussi, de se garder de tergiverser pour participer au dialogue et de déposer la liste de leurs délégués au bureau du facilitateur du dialogue d’ici le 10 juillet courant.

Au Gouvernement de la République de garantir l’exercice des libertés publiques, afin de créer un climat de confiance pour la tenue de ce dialogue politique national et inclusif, et de renforcer les dispositifs sécuritaires sur toute l’étendue du territoire national, « et particulièrement dans l’Est de la Rdc ».

La population congolaise appelée à la vigilance

La Société civile congolaise recommande de ce fait à la Communauté internationale d’accompagner la Rdc sur ce chemin du dialogue « avec sincérité, sans arrières pensées et sans parti-pris », et d’honorer ses promesses d’appui budgétaire pour le financement des prochaines élections congolaises.

Et à la Commission électorale nationale indépendante(Ceni), d’affirmer son indépendance vis-à-vis des partis politiques et autres parties prenantes. Mais aussi, de s’inspirer de l’expérience des élections passées, « pour mieux organiser le processus électoral dans la transparence et la crédibilité ».

Les membres de la Société civile recommandent également au Parlement de la République de voter rapidement les lois relatives aux élections, afin de compléter l’arsenal juridique ad hoc. Et à la population de rester vigilante, et ne pas se laisser manipuler par des discours de haine, de violence nide division.

La Société civile tient à des élections crédibles et apaisées

A l’issue de leur colloque, les membres de la Société civile de la Rdc ont constaté que depuis l’accession de la Rdc à l’indépendance, le véritable enjeu est celui de la paix, de l’unité, de la cohésion nationale et de la justice sociale. Ce qui fait que, estiment-ils,les dernières élections présidentielles et législatives de 2006 et 2011 ont été émaillées de violences meurtrières ; et que la situation sociopolitique de l’heure est caractérisée par des positions divergentes des politiciens.

Voilà pourquoi, pour la Société civile, le dialogue est une occasion de prédilection pour jeter les jalons d’une démocratie irréversible. Aussi a-t-elle pris acte du fait que la classe politique dans son ensemble et les forces sociales soient désormais d’accord sur la nécessité du dialogue. Et que la Ceni ait déjà mis en marche le processus électoral.

Après avis et considérations, ces acteurs de la Société civile de la Rdc ont eux-mêmes pris l’engagement de travailler avec tous les acteurs concernés par le dialogue national, pour son aboutissement heureux. Ce, en vue de la tenue des élections libres, transparentes,démocratiques, crédibles et apaisées dans le pays. « Faute de quoi, le souverain primaire, sera obligé de prendre ses responsabilités », indique la Société civile dans sa déclaration.

Signalons par ailleurs que ce colloque de la Société civile de la Rdc était présidé par monseigneur Milenge  Mwenelwata(autorité morale) de l’Eglise du Christ au Congo, ECC.Et a connu la participation de toutes ses vingt-six coordinations provinciales de la Société civile congolaise ainsi que de vingt-six délégations de la Dynamique des femmes des forces vives venues de tout le territoire national, y compris les grandes plateformes de la ville-province de Kinshasa. La diaspora congolaise de tous les continents était également représentée à ces assises de la Société civile.

LepetitBaende

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse