Développement rural à travers le PADIR: Bonaventure Mbuka inspecte les marchés ruraux de Kwilu, Kwango et Maï-Ndombe

par -
0 565
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le PADIR, entendu, Projet d’appui au développement des infrastructures rurales, est l’un des programmes du gouvernement congolais bénéficiaires de l’appui financier de la Banque africaine de développement (BAD). Sa zone d’intervention s’étend dans la partie sud de la Rdc, notamment dans les anciennes provinces du Bas-Congo, Bandundu, Kasaï-Occidental, Kasaï- Oriental et Katanga (aujourd’hui éclatées en treize nouvelles provinces).

Avec son coût initial évalué à 81,428 millions Usd répartis sur cinq ans, soit de 2012 à 2017, dont 97% du don FAD et 3% de la partie gouvernementale, le projet PADIR vise l’amélioration de la sécurité alimentaire et la réduction de la pauvreté de la population congolaise à travers la réhabilitation des infrastructures rurales. Ce, à travers le désenclavement des bassins de production, avec comme corollaire, faciliter l’évacuation des produits agricoles vers les grands centres de consommation.

Et puisque cette année 2017 coïncide avec la fin du projet, son coordonnateur national, l’ingénieur Bonaventure Mbuka, a jugé bon d’effectuer, en début d’année, une mission de supervision et d’évaluation des activités de l’agence locale d’exécution ISCO, dans l’ex province du Bandundu.

A en croire le chargé de communication de l’Administration du Développement rural, M. Carol Nzore Mozunge, la mission était l’occasion pour le n°1 du PADIR de rappeler à l’ordre cette agence locale et les entrepreneurs,  pour que les travaux se terminent dans le délai. En ordre chronologique et par catégories d’infrastructures inspectées, cet audit technique a débuté par les marchés ruraux.

Pour l’accélération des travaux au Kwango

Au chef-lieu de la nouvelle province de Kwango, l’Ir Bonaventure Mbuka a palpé du doigt les réalités du marché rural construit par le PADIR, lequel a fait et continue à faire couler beaucoup d’encres et de salives à cause du grand retard observé dans l’exécution du contrat. L’entrepreneur aurait connu quelques soucis financiers, son banquier ayant frôlé la faillite, renseigne le confrère Carol Nzore.

« L’on peut néanmoins à ce jour distinguer les deux pavillons sans charpente,  les bureaux administratifs sont encore en phase d’élévation des murs, les boutiques au niveau de fondation, la boucherie sans toiture, latrines non construites sauf, la fosse septique et l’entrepôt, aussi en élévation des murs. La décharge n’existe pas encore », fait-il savoir.

Au cours de la visite, a-t-il confié, la mission de la coordination nationale du PADIR a décelé quelques malfaçons dans cette infrastructure rurale, notamment le mauvais alignement des colonnes, et a exigé des corrections.

Nous apprenons par ailleurs que la délégation du PADIR s’était également entretenue avec le vice-gouverneur de la nouvelle province du Kwango sur l’état d’avancement des travaux de construction dudit marché rural. Elle l’a donc sensibilisé sur la nécessité d’un arrêté portant organisation et fonctionnement des comités de gestions des infrastructures en construction par les projets.

Toujours dans cette nouvelle province du Kwango, le coordonnateur national du PADIR et sa délégation ont inspecté le marché rural du territoire de Feshi réalisé par son projet, dont les travaux semblent avancés voire à l’étape de finition. Il en est de même du marché en construction à la mission catholique de Kingandu, moins avancé que le précédent, mais avec les mêmes recommandations de la part de la mission sur l’accélération des travaux.

Au marché rural de Kasaï, la mission du PADIR s’est réjouit de constater que les feutrières sont faites en  tôle noire peint en antirouille comme prévu. Elle a, comme partout ailleurs, conseillé que les  étalages soient couverts du ciment lissé afin de faciliter leur nettoyage avec de l’eau.

Outre les recommandations formulées ci-haut et qui valent pour tous les marchés, le n°1 du PADIR et toute sa délégation ont demandé à l’entrepreneur de corriger les joints serpenté des sous pavements ainsi que quelques charnières des portails des pavillons. Pour eux, l’aménagement extérieur doit aussi se faire au même moment que les travaux de construction.

De la finition des marchés de Maï-Ndombe

A Bulungu, chef-lieu du territoire portant le même nom dans la nouvelle province du Kwilu, le PADIR, toujours par l’entremise de son agence locale d’exécution ISCO, construit un autre marché rural dans le même lot que le précédant, mais  sur un espace assez réduit. Malgré cela, tout y est tel que prévu dans le plan unique.

Ici, le débat a plus tourné sur l’évacuation des eaux. Une canalisation et un puits perdu seront donc construits à cet effet. Le problème de joint de sous pavement se pose également ici. La correction doit aussi se faire.

Le premier marché rural à être inspecté par la mission de la coordination nationale du PADIR dans la nouvelle province de Maï-Ndombe a été celui de Semendwa. Il accuse aussi un retard dans son exécution. Une bonne note tout de même, c’est l’aménagement extérieur qui a déjà commencé et le badijonage se fait au sol.

Les mêmes recommandations ont été formulées à l’entrepreneur notamment d’accélération des travaux, de soigner la finition et d’utiliser la tôle noire peint en antirouille pour les feutrières.

Après  le marché rural de Semendwa, le  cap a été mis sur celui de Kwamouth. Ici, le problème de finition est criant. C’est ce qui explique d’ailleurs l’emploi de l’expression « fignoler la finition » par le coordonnateur national du PADIR, l’Ir Bonaventure Mbuka dans ses recommandations.

Un autre fait grave qui a même surpris la délégation dans ce marché, c’est le manque d’aération dans l’entrepôt. Ce qui revient à dire que le plan n’a pas été non plus respecté. Des propositions concrètes ont été faites pour pallier à cette difficulté.

La mission a aussi insisté pour que la fondation soit visible d’au moins 15 cm, car il doit y avoir aussi du beau. Il y a lieu de signaler que ce marché n’est pas construit sur le site initial sans que le projet en soit informé.

(Lepetit Baende)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse