Développement du Grand Kasaï

par -
0 739
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le plan de gestion environnementale et sociale du projet PRISE en cours de validation

Cet instrument élaboré en conformité des exigences légales de la Rdc, permet donc d’identifier et d’évaluer les impacts environnementaux et sociaux potentiels et proposer des mesures d’atténuation, de minimisation, d’optimisation, et de bonification des effets et impacts potentiels du projet PRISE. Lequel projet vise contribuer à l’amélioration du cadre de vie des populations congolaises par un meilleur accès à l’eau potable et à l’assainissement, ainsi qu’à la santé et à l’éducation. C’est demain mercredi que ce plan de gestion sera validé à l’issue des travaux de l’atelier organisé à cet effet.

Le Ministère du Développement rural en collaboration avec celui de l’Environnement et Développement durable, organisent depuis hier lundi 20 avril 2015 à Kinshasa, un atelier national consacré à la validation du Plan de gestion environnementale et sociale (Pges) du Projet de renforcement des infrastructures socio-économiques dans la zone centre de la Rdc (PRISE). Placés sous le haut patronage du Premier ministre, les travaux de cet atelier ont été lancés hier par le ministre du Développement rural Eugène Serufuli et seront clôturés demain mercredi 22 avril 2015.

Participent à ces travaux, des ministres provinciaux en charge du Développement rural, des secrétaires généraux de l’administration publique, des experts du projet PRISE et des Ministères du Développement rural et de l’Environnement ainsi que d’autres acteurs du secteur. Hier à la cérémonie d’ouverture de cet atelier, le ministre Serufuli a salué le partenariat entre le Gouvernement de la Rd Congo et la Banque africaine de développement (BAD), qui a permis la mise en œuvre du projet PRISE. « Ce projet va certainement contribuer à l’amélioration des vies des populations bénéficiaires des deux Kasaï », a déclaré le ministre.

Avant le début des travaux, le coordonnateur national du PRISE, M. Corneille Kabamba a d’abord procédé à la présentation du projet aux participants. Ce, après le mot de bienvenue du secrétaire général au Développement rural et président du comité de pilotage du projet PRISE, le docteur Abel-Léon Kalambayi wa Kabongo, et des interventions tour à tour du secrétaire général à l’Environnement, du représentant du représentant résident de la Banque africaine de développement (BAD) en Rdc et task manager du projet PRISE, M. Bruno Zali Zali.

Signalons que le Plan de gestion environnementale et sociale (Pges) du projet PRISE a été élaboré en conformité aux exigences légales de la Rdc applicables en matière et aux politiques environnementales et sociales. Il permet donc d’identifier et d’évaluer les impacts environnementaux et sociaux potentiels susceptibles d’être engendrés pour le projet, et par la suite, proposer des mesures d’atténuation, de minimisation, d’optimisation, et de bonification des effets et impacts potentiels du projet PRISE.

D’autant plus que ce projet d’une durée de cinq ans et cofinancé à hauteur de plus de 108 millions de dollars américains par le groupe de la Banque africain de développement (BAD) et le Gouvernement de la République en vue de contribuer à l’amélioration du cadre de vie des populations de plus de trente agglomérations de 10.000 à 25.000 habitants chacune, dans les deux provinces actuelles du Kasaï (Occidental et Oriental). Notamment, par un meilleur accès à l’eau potable et à l’assainissement, ainsi qu’à la santé et à l’éducation, et assurer une autonomisation économique des femmes dans la ville de Mbuji-Mayi.

Comme résultats attendus du projet PRISE en milieu rural, il y a entre autres la réalisation de soixante systèmes d’approvisionnement en eau potable dont dix solaires ; la construction ou réhabilitation de soixante écoles équipées et soixante centres de santé équipés ; la construction 494 latrines publiques et d’un centre multifonctionnel genre ; le renforcement des capacités des acteurs locaux ; la formation de 1000 femmes pour le développement des activités génératrices de revenus, etc.

En milieu urbain, le projet PRISE compte réaliser trois châteaux d’eau ; construire ou réhabiliter 272.100 mètres linéaires du réseau d’approvisionnement en eau potable de Mbuji-Mayi ; accorder six groupes électrogènes et réaliser des travaux de lutte antiérosive pour la protection des conduites du système d’approvisionnement en eau potable de Tshikapa ; ainsi que la réalisation d’un système d’approvisionnent en eau potable pour la ville de Mbuji-Mayi ; le renforcement des capacités des ministères sectoriels du projet, etc.

A cette liste des résultats du projet PRISE, il faut également ajouter diverses études qui seront menées dont celle de la centrale hydroélectrique de Tshikapa, celle de mise en place d’un réseau pilote de suivi des ressources en eau du fleuve Kasaï, etc. Les bénéficiaires directs des résultats du projet PRISE sont estimés à plus de trois millions de personnes.

(fLepetit Baende)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse