Développement agricole: Le FIDA a une nouvelle directrice en Rdc

par -
0 780
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Depuis le jeudi 30 juin dernier, le Fonds international de développement agricole (FIDA) a une nouvelle directrice pays en charge du portefeuille en République démocratique du Congo et en République du Congo. Mme Carine Doganis remplace à ce poste Mme Rasha Omar pour la Rdc.

Selon le communiqué remis à la presse, la nouvelle directrice du FIDA en Rdc souhaite mettre l’accent sur une transformation inclusive et durable du monde rural en développant des chaînes de valeur à travers une efficacité accrue des politiques publiques agricoles et de développement rural. Ce, en accord avec le nouveau cadre stratégique du FIDA pour la période 2016 – 2025.

Egalement, Mme Doganis souhaite-t-elle mettre encore l’accent sur la micro-finance, la finance rurale et la promotion de l’entrepreneuriat, dans un rôle de facilitation auprès des parties prenantes.

Ledit communiqué renseigne que de 1980 à ce jour, le FIDA a financé sept programmes et projets en Rdc pour un investissement total de 273,2 millions de dollars américains, dont 149,6 millions proviennent de ses propres ressources bénéficiant directement à 476.000 ménages ruraux.

Quid du FIDA

Le FIDA, une agence spécialisée des Nations unies dont le siège est à Rome (le centre névralgique des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture), a été établi comme institution financière internationale en 1977. Il a pour mission d’éradiquer la pauvreté et la faim dans les zones rurales des pays en développement.

Le FIDA investit dans les populations rurales pauvres en les autonomisant, afin de réduire la pauvreté, d’accroître la sécurité alimentaire, d’améliorer la nutrition et de renforcer leur résilience. Depuis 1978, le FIDA a octroyé environ 16,6 milliards d’USD sous la forme de prêts à faible taux d’intérêt et de dons en faveur de projets qui ont touché quelque 445 millions de personnes.

Le FIDA défend également  la cause de femmes et des hommes ruraux pauvres, grâce à son orientation multilatérale.Il offre une plateforme mondiale solide pour débattre des questions de politique rurale et mieux faire comprendre,  combienl’investissement en faveur de l’agriculture et du développement rural est important pour réduire la pauvreté et améliorer la sécurité alimentaire mondiale.

Divers programmes financés en Rdc

C’est depuis 1980 que FIDA a commencé son partenariat et ses interventions en Rd Congo. Mais, suite aux différentes situations et évènements politiques qu’a connus le pays, il a dû suspendre ses interventions. C’est seulement en 2004 qu’il relança sa présence en Rdc.

Et depuis 2004, le FIDA cofinance quatre projets pilotés et gérés par le Gouvernement de la République, couvrant cinq anciennes provinces congolaises. Le premier est le Programme de relance agricole dans la province de l’Equateur (PRAPE), avec un financement complémentaire du Fonds belge pour la sécurité alimentaire, FBSA. Lancé en 2012, le programme s’est clôturé en juin 2013.

Le second est le Programme de réhabilitation de l’agriculture dans le district de la Tshopo en Province orientale (PRAPO, 2007-2013), toujours avec un financement complémentaire du FBSA. Il est suivi du Programme intégré de réhabilitation de l’agriculture  dans la Province du Maniema (PIRAM, 2010-2019), avec un cofinancement du Fonds de l’OPEP pour le développement international.

Le troisième, c’est le Programme d’appui aux pôles d’approvisionnement de Kinshasa en produits vivriers et maraichers (PAPAKIN, 2012-2022) qui est encore en cours, et couvre les provinces de Kinshasa, du Kongo central et l’ex Bandundu.

(Lepetit Baende)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse