Devant 80 Chefs d’Etat et de Gouvernement, Roi Mohammed VI : «L’enjeu, c’est l’existence de l’homme, qui exige de nous d’œuvrer ensemble »

par -
0 385
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Recevant hier avant-midi du 15 novembre 80 chefs d’Etat et de gouvernement, Sa Majesté le Roi Mohammed VI, accompagné de Ban ki Moon, a prononcé son discours royal rappelant dès l’entame l’enjeu qui est la survie des êtres humains sur terre exigeant des nations du monde d’œuvrer ensemble.

Prenant ses responsabilités devant tous, « au nom du destin commun, et au nom de notre responsabilité historique, j’engage toutes les parties à œuvrer pour donner corps à notre attachement aux valeurs de justice et de solidarité », dit-il, avant d’ajouter que c’est d’abord la possibilité offerte aux pays du sud, et les moins avancés et aux Etats insulaires, de bénéficier d’un soutien financier et technique urgent leur permettant de renforcer leurs capacités et de s’adapter aux changements climatiques.

Deuxièmement, a-t-il poursuivi, « le respect par les pays avancés de leurs engagements et la mobilisation, à l’horizon 2020, des cent milliards de dollars, au moins, qui ont été la clef de voûte de l’Accord de Paris. Troisièmement : l’implication de tous les acteurs dans la facilitation du transfert de technologie et la nécessité d’œuvrer au développement de la recherche et de l’innovation dans le domaine du climat3 ».

« L’ère coloniale est révolue »

Enfin, Sa Majesté le Roi du Maroc a signifié que « Notre conférence est celle de la vérité et de la clarté la contribution des acteurs non gouvernementaux, entreprises, collectivités territoriales et associations de la société civile, à une forte dynamisation des initiatives : « Action globale pour le climat ».

Tout en rappelant que l’humanité entière place de grands espoirs sur les décisions qui seront prises au cours de cette COP22, le numéro 1 des marocains a rappelé aux chefs d’Etats africains qu’ils n’ont pas d’autre choix que d’œuvrer à rattraper le temps perdu par une mobilisation continue et une cohésion constructive pour assurer aux générations successives une vie commune digne et durable.

Pour lui, la problématique de l’environnement est une affaire délicate qui doit être abordée avec tout le sérieux et toute la responsabilité nécessaire.

L’ère coloniale est révolue, tout comme la logique qui consiste à imposer les décisions. En fait, l’enjeu, c’est l’existence de l’homme, qui exige de nous d’œuvrer ensemble main dans la main pour la protéger. Ainsi, croit-il, il ne faut pas forcer les pays, d’emblée, à accepter des décisions auxquelles ils ne pourront pas se conformer.

(Onassis Mutombo/Marrakech, Maroc)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse