Deux journalistes d’Al Jazeera et leur confrère congolais victimes d’une embuscade des Fdlr

par -
0 399
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Selon une source sûre, les 3 journalistes et leur chauffeur congolais étaient en reportage dans le Groupement de Mutanda, dans la Chefferie de Bwito, territoire de Rutshuru, en Province du Nord-Kivu.  Ils revenaient de Nyanzale pour Goma en passant par Kibirizi et Rwindi (où ils devaient rejoindre l’escorte sur la route nationale).

C’était aux environs de 15h00 locale, lorsque le véhicule (Jeep/Land-Cruser) a été intercepté à 8km de Kibirizi (en plein Parc National de Virunga) par un groupe d’hommes armés présumés rebelles rwandais FDLR, qui s’exprimaient à Kinyarwanda.  A en croire les sources du CEPADHO, les rebelles ont fait descendre du véhicule les 3 Journalistes et leur chauffeur.

Les assaillants ont abandonné les deux journalistes étrangers de la Chaîne Al Jazeera à côté du véhicule pour amener avec eux leur confrère Congolais qui leur serait de guide ainsi que le chauffeur de Taxi. Les personnes kidnappées sont M. Adolphe Basengezi Mihigo (Journaliste Indépendant basé à Goma) et le nommé Miraji (ancien Président des Chauffeurs des Taxis Voitures du Centre-Ville de Goma).

Contacté pour la cause par le CEPADHO, le Commandant-Bataillon des FARDC basé à Kibirizi a confirmé la nouvelle. Le Colonel Wanondo Marocain a indiqué s’être déjà engagé avec sa troupe à la recherche du journaliste et du Chaufeur kidnappé. Il se dit convaincu que les ravisseurs sont des FDLR.

Tout en laissant le soin à sa hierarchie de communiquer sur le dossier, le Col Marocain a indiqué que ses troupes restent mobilisées depuis l’incident jusqu’à  ce moment en vue de poursuivre les recherches des victimes et leurs ravisseurs. Il a tout de même fustigé le refus d’escorte militaire par les journalistes lors de leur passage à Kibirizi, une attitude qui a toujours compliquée la tâche préventive aux FARDC déployées dans cette zone à proie à l’activisme des Forces Négatives.

Le CEPADHO qui condamne avec véhémence la barbarie contre les Journalistes en plein exercice de leur profession, encourage les FARDC à poursuivre les ravisseurs et à retrouver les Otages. Cette organisation invite les Autorités Congolaises et la MONUSCO à tous les niveaux à s’y pencher afin que les compatriotes kidnappés soient retrouvés sains et saufs.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse