Destruction de la Libye, de l’Irak, de la Syrie avec montée du terrorisme: Donald Trump déplore l’assassinat de Mouammar El Kadhafi et de Saddam Hussein

par -
0 143
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le monde serait 100% meilleur s’ils n’étaient pas assassinés

La montée en puissance du terrorisme inquiète de plus en plus le premier citoyen américain. Dans une interview accordée sur une chaine de télévision de son pays, Donald Trump verse les larmes et déplore l’assassinat de Mouammar El Kadhafi et de Saddam Hussein en ce que, de leur vivant le monde se porterait mieux et le terrorisme ne connaitrait pas l’apogée. Aujourd’hui, la Libye, l’Irak et la Syrie sont des désastres en ce qu’ils constituent des camps d’entrainement de terroriste. Pour Donald Trump, au lieu de verser plusieurs milliards aux rebelles pour déstabiliser leurs pays, autant les verser pour la construction des routes, écoles, hôpitaux et aéroports. C’est un Donald Trump qui pointe du doigt ses prédécesseurs et d’autres dirigeants européens responsables de la décadence du monde.    

Verse-t-il les larmes de crocodile ou exprime-t-il simplement une amertume de la disparition tragique des leaders africain et moyen oriental, des dirigeants accusés à tort par la bande d’envahisseurs affairistes occidentaux?

Dans une interview accordée à Miami, l’un des Etats des Etats Unis d’Amérique, Donald Trump successeur de Barack Hussein Obama a déploré et se plaint de la sauvagerie de ses prédécesseurs américains et autres dirigeants européens qui ont favorisé l’émergence et la montée en puissance du terrorisme à travers la planète. L’Irak et la Libye devenus le bastion de l’insécurité mondiale, Donald Trump estime que le monde se porterait mieux avec Kadhafi, Saddam Hussein et Assad.

La disparition de ces deux dirigeants progressistes  est la conséquence tragique de la montée en puissance du terrorisme et atteinte à la vie des personnes innocentes. Le terrorisme, une guerre asymétrique, anonyme difficile à cerner le contour des acteurs fait autant de victimes à cause de l’intolérance occidentale à vouloir assujettir les Etats africains riches en potentialités, pour leurs propres intérêts. A l’origine, le pillage des ressources naturelles, tel le pétrole du Koweït, de l’Irak, de la Libye, du Nigéria, du Soudan et même la République Démocratique du Congo qui a vu ses minerais pillés de fond en comble dans la partie Est, à travers une guerre d’invasion préméditée, orchestrée par l’impérialisme occidental. Ces frustrations des peuples sont les conséquences logiques de la vengeance anonyme dit terrorisme.

Donald Trump, successeur de Barack Obama l’a si bien compris et déplore la méchanceté des dirigeants des pays occidentaux, en l’occurrence la France de Nicolas Sarkozy, la Grande Bretagne de Tony Blair, les Etats Unis de Clinton, George W. Bush et Barack Obama qui ont déstabilisé la Libye, l’Irak et la Syrie en imposant des guerres qui financent énormément d’argent aux rebelles pour leurs propres intérêts. Ainsi, le monde devient ingouvernable, en insécurité à cause de la recherche effrénée des richesses.

L’Afrique victime par la destruction de la Libye, ses dirigeants complices et silencieux devant le crime commis par Nicolas Sarkozy contre Mouammar El Kadhafi ; les pays du Moyen Orient divisés, assistent impuissant à la destruction de l’Irak et de la Syrie.

Que faut-il faire pour y remédier ? Donald Trump que tout le monde croyait être paranoïaque, est réellement tourmenté par la situation d’insécurité que travers le monde.

A la question : Mais vous avez aussi dit récemment que le Moyen Orient se porterait mieux avec Kadhafi, Saddam Hussein et Assad. Le Président américain Trump : avec Assad, nous n’avons certainement rien gagné. Avec Kadhafi, vous avez vu ce qui est arrivé ? Regardez la Libye, regardez l’Irak. Il n’y avait pas de terroristes avec l’Irak. Saddam Hussein les aurait anéantis immédiatement. Maintenant, l’Irak c’est le repère du terrorisme. Si vous regardez l’Irak d’il y a quelques années, je ne dis pas que c’était un brave gars ; c’était une horrible personne, mais il (Saddam Hussein) valait bien plus que ceux que nous avons aujourd’hui. L’Irak d’aujourd’hui est un camp d’entrainement pour les terroristes. Plus personne ne reconnait la Libye, il n’y a plus d’Irak ou de Libye. Tout est ravagé, il n’y a plus d’Etat, plus de contrôle.

Est-ce que le monde serait meilleur avec Saddam Hussein et Mouammar El Kadhafi ?

Pour Donald Trump, le monde serait à 100% meilleur avec ces deux dirigeants.

A la question relative aux entorses aux Droits de l’Homme, il répond : Est-ce que vous croyez qu’on les respecte maintenant ? C’est bien pire que ça ne l’a jamais été. Des gens sont décapités, noyés, c’est bien pire aujourd’hui qu’ils n’ont jamais connu de pareil  sous Kadhafi ou Saddam Hussein. Regardez, la Libye est une catastrophe. Rappelez- vous  ce qui est arrivé à notre Ambassadeur ? La Libye est un désastre, l’Irak est un désastre, la Syrie est un désastre. Tout le moyen Orient a été en sang sous Hilary Clinton et sous Barack Obama.

Maintenant une chose sur Assad. Ce n’est pas un brave type, j’en ai conscience. Mais on dépense des millions pour soutenir des rebelles sans trop savoir qui ils sont. Et beaucoup de gens pensent que c’est l’Etat islamique. Je ne le crois pas pour ma part, mais qui sait ? On a dépensé des milliards pour mettre Assad dehors avec l’aide de gens dont nous ne savons pas qui sont-ils. Je ne crois pas que ce soit intelligent.

Pour Donald Trump, au lieu de dépenser de l’argent pour soutenir des rebellions, ces milliards d’argent devrait être affectés à la construction d’un monde plus meilleur. « Nous devons construire notre pays. Notre pays tombe en miettes, nous avons une dette de 19 milliards. Nos infrastructures sont un désastre ; nos routes, nos écoles, nos aéroports. Nous devons penser à nous, nous avons dépensé des milliards au Moyen Orient et nous n’avons rien en retour », a conclu le premier citoyen du monde.

Au regard de ce tableau révélateur des crimes commis par ses prédécesseurs, en ce y compris le Français d’origine hongroise Nicolas Sarkozy, crimes commis en Afrique et Syrie, il y a lieu que l’Afrique, les Africains et les pays du Moyens Orient se liguent et pactisent avec ce nouveau locataire de la Maison Blanche en vue de mettre fin à la guerre ; au terrorisme à travers le mécanisme de reconstruction des pays détruits, aussi bien des familles victimes. En d’autres termes, laisser l’Afrique aux africains ; le Moyen Orient aux orientaux, comme l’Amérique aux américains, ainsi l’a dit le Président Donald Trump qui pense à la construction des routes, des écoles, des aéroports américains en désastre.

Les Africains s’interrogent sur la nécessite d’une éventuelle poursuite judiciaire contre tous ces criminels occidentaux, à l’instar des africains enfermés à la Cour Pénale Internationale. Le monde ne peut évoluer en perpétuelle injustice, de la politique de deux poids deux mesures. Il est temps que les crimes commis par l’Occident soient réparés et compensés par les arrestations et condamnations de criminels cachés sous la casquette de dirigeants des pays civilisés.

(Décrypté pour vous par Pius Romain Rolland )

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse