Des pasteurs remettent en question le port de l’anneau à l’annulaire gauche

par -
0 718
Prolifération des églises et sacrement du mariage
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Un pasteur de la tendance branhamiste est intervenu sur le plateau de la RTGA World, il y a peu, disant que le port de la bague de mariage à l’annulaire gauche était une affaire de l’église catholique qui, usant de son influence, l’a l’imposé au monde. Depuis, des prises de position à la suite de ce leader d’église relativisent des pratiques que Rome assimile, bon an mal an, à la volonté biblique.

Ici en RDC, particulièrement à Kinshasa, le pasteur d’une église locale qui avait affirmé que le port de l’anneau à l’annulaire gauche était une affaire de l’église catholique, ce pasteur-là de la tendance branhamiste s’est fait des émules. Depuis des millénaires, en effet, l’anneau est le symbole d’union entre un homme et une femme. Par cet acte, ils scellent leur amour. Les pratiques liées à cet anneau diffèrent selon les pays et les époques.

Cette pratique du port de la bague à l’annulaire tire son origine chez les Grecs, au 3ème siècle avant Jésus-Christ. Ils choisissent ce doigt car il est directement relié au cœur par la « vena amoris », c’est –à-dire la veine d’amour. D’ailleurs, si l’on nomme ce doigt « annulaire », parce qu’il se rapporte à l’anneau. Pour les Romains, l’annulaire gauche était le doigt d’or, les Egyptiens et les Hébreux ont adhéré à cette croyance.

Selon une croyance de l’époque, dans la tradition asiatique, chaque doigt représentait un membre de famille à qui vous êtes lié. Les parents sont« le pouce » ; les frères et sœurs sont « l’index » ; vous-même, vous êtes «le majeur » ; les enfants sont« l’auriculaire » et votre conjoint est «  l’annulaire ».

Lors de la cérémonie du mariage, le jeune marié commençait par placer l’anneau en haut de l’index de la jeune fille en prononçant : « Au nom du Père », ensuite passait au majeur en disant : « Au nom du Fils » et concluant par : « Et du Saint-Esprit, Amen » en introduisant la bague à l’annulaire.

Dans toutes les contrées, on ne porte pas l’anneau à ce doigt. En Inde, il était porté au pouce, chez les Hébreux à l’index. Certains peuples le portent à la main droite. On l’a fait uniquement porter à l’être que l’on n’aime. L’or, qui est un métal précieux, remplace le fer en début de l’ère chrétienne. L’anneau peut être également en argent ou en platine.

Suite à plusieurs mariages religieux, le port de l’anneau revêt un caractère spirituel. A l’église, les conjoints s’engagent entre eux, devant le Très-haut et devant les hommes. Cette bague qu’ils échangent, est totalement ronde et très simple, c’est-à-dire ne possède aucune fantaisie.

Au fil du temps, et selon les contrées, de par le monde, l’anneau se porte à l’annulaire gauche, soit à droite et même sur le pouce. En Allemagne, Autriche, Espagne Hongrie, Norvège, Pologne et en Suède … l’anneau se porte à l’annulaire droit, ainsi que pour les protestants tandis que les catholiques, c’est à gauche. Cette bague est un signe visible, que la personne est liée à un partenaire pour la vie, car c’est l’éternel symbole d’un amour pur.

Par contre la bague de fiançailles, c’est uniquement la femme qui la porte, et elle est souvent ornée d’une pierre précieuse telle que le diamant.

Il y a une catégorie de personnes qui vont jusqu’à dire que pour eux, cette bague n’est pas un signe d’amour ni de fidélité. Car bon nombre trompant leur conjoint sont porteurs de cet anneau. Certains vont jusqu’à l’enlever quand ils sont en dehors du toit conjugal.

(Augustine Puati, stagiaire)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse