Des inciviques saccagent la paroisse St Dominique de Limete, Mgr Bafuidinsoni : « Le Seigneur se chargera d’eux, car il ne savent pas ce qu’ils font »

par -
0 576
Une illustration du vandalisme
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

L’évêque auxiliaire de Kinshasa, Mgr Donatien Bafuidinsonia rendu, hier dimanche, les profanateurs de la paroisse St Dominique de Limete entre les mains du Très-Haut, avant d’instruire que les portes soient fermées jusqu’à nouvel ordre  « (…) Le Seigneur se chargera d’eux, car ils ne savent pas ce qu’ils font », a-t-il relevé, après le réconfort du gouverneur André KimbutaYango.L’autorité urbaine ayant effectué le déplacement pour palper du doigt la réalité, a reçu des explications du curé de la paroisse, l’abbé  Bienvenu Nsekokoassisté de son alterego de la paroisse St Raphaël de Limete, l’abbé Noël Bula en visite de consolation.

« Ils ont saccagé l’autel… », a rapporté, médusé, l’abbé  curé

L’abbé curé a promené le gouverneur de la ville province de Kinshasa, avec sa suite, à l’intérieur de l’église où les bancs, sens dessus-dessous, traduisaient le degré de courroux des assaillants. L’autel a été saccagé, les hosties éparpillées sur le pavé, suscitaient la curiosité et un choc émotionnel bouleversant  de profanation. La croixetles calicesdéfoncés, avaient probablement reçu des coups du bois noir du meuble de l’autel, sous la hargne d’une action préméditée. Les étoffes qui font la parure de l’autel, détachées et froissées ci et là, sentaient de l’inflammable, et leur blancheur sapée par des empreintes de pieds qui agissaient dans la précipitation.En effet, tout l’ornement de l’autel a été dérangé de fond en comble jusqu’à laisserun vide,  comme si l’église allait se délocaliser. Au fond, la statue en porcelaine de la Sainte ViergeMarie, renversée et défoncée. Face à ce qui est advenu, la première messe matinale  s’est déroulée à la grotte, et la deuxième dans la grande salle. Des témoignages recueillis sur place indiquent qu’en voulant tenter une action similaire chez les Oblats, 10ème rue Limete, un groupe d’inciviques a été mis en déroute, et deux de ses membres capturés.« La paroisse St Raphaël a reçu des menaces verbales, en plus des tracts répandus sur son site », a indiqué l’abbé Bula.

KimbutaYangodépêche  un décaissement pour colmater les brèches

Après avoir pénétré l’ampleur de la situation, le gouverneur de la ville province n’a pu contenir son émotion. « Où sommes-nous ? Où allons-nous ? », s’est-il écrié. Il a invité les paroissiens à la vigilance et à la prière. Dans son message, il a déploré que les assaillants aient sous-estimé la portée réelle du dialogue, quand les différends opposent des membres d’une même communauté. « Car Dieu lui-même est la Parole », a-t-il souligné.Et d’insister : « Il est certes impossible de quantifier par la valeur pécuniaire des symboles « spirituels » profanés  de l’église. Toutefois, l’autorité urbaine va instruire au plus tôt un décaissement, pour colmater les brèches »,  a-t-il dit.

Unséminaire vandalisé à Kananga : le spectre d’une opération planifiée

Le Vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur  et Sécurité, Emmanuel Shadari (dont un extrait du discours suit), a planché, hier, sur la situation sécuritaire à Kinshasa, au Kongo central, dans les Kasaï, dans le Tanganyika. Il a fait allusion sur le triste sort réservé à un séminaire à Kananga. Dans cet ordre d’idée, le sabotage de la paroisse St Dominique étant précédé par des tracts en certains lieux, les observateurs redoutent le spectre d’une opération planifiée.

Des incidents similaires venaient d’avoir lieu hier samedi 18 février2017 au Grand Séminaire Mulole  de Kananga  dans le Kasaï central. Les Miliciens Kamuina, qui avaient occupé cet établissement d’enseignement supérieur ont saccagé lers installations, brûlé les biens des formateurs.Il a fallu une action forme de l’armée pour les en déloger. Nous condamnons  avec la dernière énergie tous ces actes barbares contraires aux principes démocratiques. Nous sommes pleinement conscients de la gravité de la situation, et nous n’entendons pas nous, faire distraire par la fausse compassion des tireurs de ficelles. Nous connaissons bel et bien tous les opérateurs politiques qui s’activent à instrumentaliser les conflits communautaires. Ils auront à répondre à leur forfait le moment venu.

(Payne)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse