Des choses qui arrivent: Controverse autour de l’héritage Wemba

par -
0 170
Sidney Poitier, le premier fils de Papa Wemba/Ph tiers
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

° Qui est à la base de la supputation ?

Bientôt l’opinion va célébrer le 2ème anniversaire de la mort de Papa Wemba. Ce sera le mardi 24 avril 2018. On se souviendra que cette icône de la chanson contemporaine a fait vibrer le monde plus de 3 décennies avec sa musique qui n’avait jamais fléchie. Depuis l’amorce de sa carrière musicale en 1969, jusqu’à sa brusque mort survenue dans la nuit du samedi 23 au dimanche 24 avril 2016 à Abidjan, en Côte d’Ivoire où il était l’un des invités de la 9ème édition du Festival des Musiques Urbaines d’Anoumabo, FEMUA.

Depuis lors, beaucoup d’encre et de salive ont coulé sous le pont, pour stigmatiser cette acariâtre disparition de l’artiste multidimensionnel qu’était Ekumany Papa Wemba.

Deux jours seulement pendant son deuil, l’on a commencé à susurrer. Une partie des enfants Wemba, issus d’autres mères se sont sentis marginalisés et, avec leur aîné Sidney Poitier Wemba en tête, ils n’ont pas caché leur amertume et l’ont dénoncé sur le plateau de RFI à travers l’émission « Couleurs Tropicales » du confrère Claudy Siar du mardi 03 et du mercredi 04 mai 2016 en a fait mention. L’opinion a donc appris avec pertinence des injonctions manifestes entre les enfants de l’icône de la chanson qui ont commencé à réclamer leurs parts dans l’héritage légué par leur père

A entendre Claudy, on a l’impression que ce sont les enfants que Papa Wemba a eus avec d’autres femmes qui, pour des raisons qui leur sont propres, se sont mis à réclamer leur part d’héritage de peur d’être marginalisés.

Ce qu’il fallait faire

Connaissant la bonté de maman Marie Rose Luzolo Amazone qui est une femme de qualité et une rassembleuse, ces enfants devront avoir une seule vision : celle d’être issus d’un même père et qu’officiellement c’est elle qui est considérée comme étant leur mère à tous.

On se rappellera que du vivant de Papa Wemba, maman Amazone savait qu’en tant qu’artiste son mari affrontait plusieurs frontons. Ce qui ne l’avait pas empêché d’avoir des enfants en dehors de son foyer.  En père responsable, il a reconnu tous ses rejetons qui, tous, bénéficient des mêmes considérations. Aujourd’hui que Vieux Bokul est décédé, pour sauvegarder sa mémoire, sa famille biologique doit privilégier le concept de la réunification et bannir celui de la division qui ne lui apportera absolument rien de bon.

Le respect de l’implication des autorités

Les autorités nationales, à travers le Président de la République, Joseph Kabila Kabange, se sont impliquées dans l’organisation des funérailles officielles de Papa Wemba. En le faisant, elles ont prouvé à la face du monde la grandeur de cet artiste dont les œuvres ont dépassées les limites de nos frontières nationales pour aller rayonner au-delà des océans et des mers. Une richesse ou mieux un patrimoine que la RDC dans sa sublimité devrait jalousement conserver.

Vente de la résidence Papa Wemba à Ma Campagne

Ainsi donc, les enfants de Jules Shongo (Shungu) Wembadio, proches ou lointains, doivent transcender tout ce que les esprits pernicieux  leur demandent de faire pour ne pas salir l’image de marque de leur papa.

Intervenant sur les antennes de la RTNC aux côtés de ses sœurs et frères issus d’autres lits, Sidney, prenant la parole, a vertement fait savoir : « Si je me retrouve aujourd’hui ici à Kinshasa, ce n’est pas pour venir réclamer ma part d’héritage légué par mon père. Au contraire, à l’annonce de sa mort, ma préoccupation était celle de venir ici à Kinshasa assister au deuil et repartir calmement chez moi à Paris. Malheureusement en arrivant ici c’est à une autre situation que nous nous sommes butés, moi et mes autres sœurs et frères ici présents. (Ils étaient au nombre de dix sur le plateau de la télévision). On se sent marginalisés et repoussés comme si nous n’étions pas des rejetons de Papa Wemba. Beaucoup de gens me connaissent ici à Kinshasa et principalement à Matonge où j’ai grandi. Je m’apprêtai à faire scandale au Palais du Peuple mais la présence du Chef de l’Etat m’a empêché de mal me comporter. Comprenez que, lorsque nous (moi, mes sœurs et mes frères), sommes arrivés au Palais du Peuple, on a refusé de nous accueillir comme les autres. Heureusement que les vieux Constant Omari et Patrick Bolonia  étaient là. Ils ont tout fait pour nous donner de la place…

Pour mettre les choses en ordre avant qu’il ne soit trop tard, je chercherais à avoir une audience avec Maman Olive Lembe Kabila, la Première Dame de la République qui est une femme magnanime. Sûrement, elle comprendra ma préoccupation qui est celle de reconnaître tous les enfants laissés par Papa Wemba car, je sais en le relevant au grade de Commandeur de l’Ordre National, « Héros Nationaux Kabila-Lumumba », il y aura des royalties qui seront libérées chaque mois. Qui les empocheront ? Cette personne,  arrivera-t-elle à s’occuper honnêtement de tous les enfants laissés par Papa Wemba dont les deux derniers doivent avoir aujourd’hui deux et trois ans ? Qui s’occupera de leur scolarité, de leurs  soins de santé ? »… 

Le Cabinet Conseil de Papa Wemba devra savoir agir 

Aussi, face à tout ce qui se raconte déjà, on se pose de nombreuses questions. Surtout celle de savoir si Papa Wemba Bakala dia Kuba avait un Avocat Conseil ! Ce dernier doit maintenant tout prendre en charge au moment où, intervenant dans une émission télévisée, Papa Wemba avait reconnu avoir une progéniture abondante. Et par rapport à la veuve Amazone aujourd’hui, quelle devra être son attitude ? Papa Wemba, a-t-il laissé un testament ? Si oui, que dit-il ? Quelle est la voie légale qu’on devra utiliser pour réclamer son héritage ? La télévision ? La radio ? La presse écrite ? Le média est-il la voie crédible pour réclamer son héritage ?

Tout cela sous-entend un conflit latent.  Et si tel sera le cas, cela honorera-t-il les enfants laissés par le défunt ? Il y a lieu maintenant de poser une certaine question pour savoir ce que l’Avocat Conseil de Papa Wemba devra faire pour éviter le feuilleton Biya qui a édifié l’opinion avec ses nombreux épisodes balancés il y a quelques années à l’émission « Face B » de notre confrère Paulin Mukendi après la mort de Ya Jean Bialu Madilu System. Qu’est-ce-que nous n’avons pas suivi lors de la mort de King Kester Emeneya où, face au fameux problème d’héritage, la presse a balancé au-devant de la scène la fille Afimiko que d’aucuns n’avaient connu jusque-là, disant que c’était l’héritière de King Kester Emeneya Nkua Mambu ? Où en sommes-nous aujourd’hui ? Pourquoi autour des faits semblables, on n’a pas vu la descendance de Franco Luambo Makiadi, de Tabu Ley, de Pépé Kallé, de Johnny Bokelo, de Ndombe Opetum, qui étaient aussi des géants de la chanson congolaise, passer dans les médias faire des déclarations fallacieuses autour des héritages laissés par leurs géniteurs ?  Ceux qui se livrent à cet exercice en allant faire des déclarations dans la presse, s’ils ne peuvent le faire en famille, doivent, impérativement, recourir au service de leurs Avocats Conseils seuls compétents pour les guider sur la bonne voie. 

Qui est derrière cette supputation ?

On en était encore là, lorsqu’une source sûre vient d’annoncer l’agacement des certaines personnes à vouloir, coûte-que-coûte, vendre la maison de Papa Wemba à Ma Campagne dans la commune de Ngaliema. Il semblerait qu’on aurait déjà commencé à vendre les habits ainsi que quelques biens de l’artiste. Choses qui devraient servir à alimenter le Musée qui sera construit en mémoire de Papa Wemba, tel qu’annoncé, à chaud, lors du deuil par les autorités. Mais que fera-t-on des recettes que cette vente va générer ? C’est donc là, où les romains s’empoignèrent.

(Dossier à suivre)

(Kingunza Kikim Afri)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse