Dernier virage

par -
0 575
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

C’est ce qu’affichent les réalités aux marquoirs tous azimuts. S’il n’est nullement question du côté où l’on se trouve, chacun veut pourtant l’accommoder à sa sauce. Cette fin du mois augure une ère où tous les coups sont prévisibles.

A la majorité, à l’opposition, à la société civile et à la CENI, voire à la communauté internationale, l’heure est à peaufiner les dernières stratégies du quitte ou double. Et fermer les yeux, c’est se passer dessus.

De prime abord, un regard sur le dialogue en cours à la Cité de l’UA. Si les violons s’accordent autour de l’accord devant sanctionner la fin de ces assises, il est encore des cerveaux noirs et blancs qui pensent à un dialogue bis.

Qu’en sera-t-il fait? De tout sauf de préserver la tête et le fauteuil de Kabila. Tous les mots sont à envisager comme il en était à la CNS, forum tombeur originel du Maréchal. Le maître-mot serait alors le coup d’Etat. Tout sauf ça!

Mais il n’est pas exclu que certains mouvanciers ou opposants, dialoguants ou non dialoguants, soient en train de piloter la conspiration, volontairement ou non. Aux gardiens du temple d’ouvrir l’œil, et le bon.

Les prédicateurs internes et externes de l’alternance n’ont pas encore dit leur dernier mot. C’est là la question. Mais le vrai dernier mot revient à l’invulnérable Corneille Nangaa. C’est la CENI, institution d’appui á la démocratie, qui doit poursuivre ses opérations relatives au fichier électoral, avant de publier le calendrier. Un calendrier somme toute consensuel vu que le 19 septembre est passé. La loi devant répartir les sièges en dépend. Là aussi, il y a du chemin au Parlement et d’aucuns envisageraient déjà des raccourcis loin de tout principe démocratique constitutionnel et consensuel.

C’est à ce niveau précis qu’intervient la communauté internationale. Celle-ci, difficile à cerner quand des questions rdciennes sont sur table, s’associe et se dissocie en même temps, au gré du vent, soufflant le chaud et le froid.

Tant qu’un mauvais arrangement sera toujours préférable à un bon procès, il faut poser les bases solides en gardant les yeux grandement ouverts. Dans le dernier virage, à malin, malin et demi. Les vindicatifs? Peu importe.

(Emmanuel Badibanga)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse