Depuis dimanche au Kongo Central: Exposition des semences de riz et des boutures de manioc certifiées

par -
0 401
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Cette exposition/promotion des semences de riz et des boutures de manioc certifiées à débuté dimanche 24 septembre 2017 par le marché de Kolo (pôle de Mbanza-Ngungu) dans la province du Kongo Central. En effet, le PDPC, un Projet de développement des pôles de croissance Ouest, est géré par le Gouvernement congolais, avec l’assistance technique et financière de la Banque mondiale. Il vise l’amélioration de la productivité et la création d’emplois dans le milieu paysan de 6 localités du Kongo Central.

Le PDPC, appuie l’augmentation de l’offre des intrants (semences, boutures, plants et autres), afin d’augmenter la production dans les six pôles nodaux au profit des organisations paysannes. Dans ce cadre, un contrat a été signé avec l’Institut National pour l’Etude et la Recherche Agronomique (INERA), pour la production des premières générations de matériels végétaux. Afin de s’assurer de la qualité des semences, boutures et plants produits, un Protocole d’Accord a été signé avec le Service National des Semences (SENASEM). Ces semences et boutures produites par l’INERA, certifiées par le SENASEM, sont mises à la disposition des Opérateurs semenciers pour leur multiplication en semences et boutures commerciales.

En effet, la semence constitue la première composante du rendement d’une culture ; donc des semences de qualité sont déterminantes pour une bonne production.

Ce pendant le taux d’utilisation de semence de qualité par les producteurs est faible. À titre d’exemple, lors des saisons A 2015 et 2016, les opérateurs semenciers ont mis sur le marché semencier 16.093 Kilogrammes de riz et 4.503.018 mètres linaires de boutures de manioc certifiés par le SENASEM. Mais le taux d’utilisation de ces semences améliorées jusque ce jour a été seulement de 34% pour le riz et de 54% de boutures de manioc.

Des efforts de diffusion de semences des variétés améliorées doivent être accrus pour améliorer ce taux d’utilisation de la semence améliorée et garantir l’ouverture des superficies agricoles physiques de manière à ce que l’utilisation de la semence améliorée ait un impact certain sur les productions agricoles et contribue à transformer les systèmes d’exploitation agricoles dans les six pôles nodaux du Kongo Central.

En organisant ces expositions itinérantes de semences, le PDPC veut créer un cadre permettant aux producteurs semenciers d’exposer leurs semences et d’échanger des expériences. Il s’agit d’une occasion de présenter, de faire connaître les différentes variétés de semences disponibles dans les pôles nodaux et d’inciter les producteurs à leur achat pour les saisons à venir.

Communiquer sur le projet

Au cours de ces expositions itinérantes, il sera question de procéder à la communication sur le projet, ses activités, ses acquis mais également à la promotion de semences de qualité produites dans le cadre du projet et à la distribution des échantillons de semences et de boutures produites dans le cadre du projet aux paysans membres des OP qui seront invités. Le Service National de Vulgarisation (SNV) interviendra également dans la préparation et organisation de ces expositions itinérantes en vue d’apporter son soutien, en harmonie avec l’INERA, sur le contenu de fiches techniques de variétés qui seront distribuées aux producteurs agricoles. Une autre prochaine expo/Promo devait se tenir mardi 26 septembre 2017 à Mawunzi (pôle de Mbanza Ngungu). Aujourd’hui mercredi, ce sera le tour du marché de Lundu Matende (pôle de Lukula).

Soulignons que le PDPC intervient dans l’agriculture à travers la composante 1 (Développement des chaines de valeur agricole dans le Kongo-Central), mais aussi les composantes 2 et 3 qui portent sur la Zone économique spéciale de Maluku (ZES), et le développement proactif des affaires. Le projet se décline en trois activités : la mise en place d’un partenariat public-privé en vue du recrutement d’un conseiller en transaction, la mise en place d’une autorité de régulation des zones économiques spéciales et le financement des infrastructures de base autour de la ZES. Actuellement, il y a déjà un conseiller en transaction, et l’autorité de régulation est en train d’être mise en place.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse