Démission de Charles Mwando et Norbert Ezadri: La plénière prend acte

par -
0 1443
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

*Au cours de la plénière d’hier, les élus du peuple ont examiné et adopté le calendrier des travaux de la session de septembre 2015 et la répartition des matières en commissions. La chambre basse a aussi pris acte de la démission de deux membres du bureau de l’Assemblée nationale, à savoir Charles Mwando Simba et Norbert Ezadri Eguma, respectivement anciens premier vice-président et rapporteur

 *Réagissant à une motion incidentielle et de procédure des honorables José Makila et Emery Okundji, Aubin Minaku a expliqué qu’une procédure de déchéance, c’est là le parallélisme de forme. Lorsqu’il y a démission, c’est une manifestation de la volonté d’un individu. Les dispositions urgentes seront prises par votre bureau, pour qu’il soit de nouveau composé de sept membres. En plus, quatre membres au bureau, c’est valide pour tenir une plénière. « Mais il est clair que nous devons pourvoir en toute urgence aux postes vacants », précise-t-il.

La session plénière d’hier jeudi 24 septembre 2015 à la chambre basse du Parlement était consacrée à l’examen et adoption du projet de calendrier des travaux de la session ordinaire de septembre 2015 et la répartition des matières en commissions. Plusieurs interventions ont enrichi le calendrier resté jusque-là ouvert à l’inscription d’autres matières. Parmi les intervenants, l’on a épinglé l’honorable Henry-Thomas Lokondo, Noël Botakile, Boris Mbuku, Jean-Paul Nemoyato et tant d’autres, question d’apporter les amendements au calendrier.

Cependant, la particularité de la session est la communication de l’honorable président de l’Assemblée relative à la démission de deux membres du bureau de l’Assemblée nationale, à savoir Charles Mwando Simba et Norbert Ezadri Eguma, respectivement ancien premier vice-président et ancien Rapporteur.

C’est le Rapporteur adjoint Jean-Pierre Tshimanga Bwana qui a fait la lecture de deux lettres de démission.

Suite à cette situation, l’opposition qui voudrait toujours se mettre en vedette a sollicité par le truchement de José Makila Sumanda une motion incidentielle, selon laquelle, le bureau qui siège est irrégulier du fait de la démission de deux membres. Ce qui indique, selon lui, que le bureau devrait organiser une élection en vue de pourvoir aux postes restés vacants.

Dans l’entre-temps, une autre voix s’est levée sollicitant la motion de procédure. Il s’agit de l’honorable Emery Okundji. L’élu de Lubefu indique que la procédure de la démission de deux membres du bureau n’est pas conforme au règlement intérieur et à la Constitution. Et d’affirmer que les deux membres   du bureau, Charles Mwando Nsimba et Norbert Ezadri Eguma devraient lire séance tenante leurs démissions et que la plénière devrait prendre acte. Le faire dans le bureau, poussé par une famille politique à démissionner de leur poste, viole la procédure réglementaire de la chambre basse du Parlement, a-t-il soutenu.

De sa part, l’honorable président Aubin Minaku a remis les choses en ordre dans le sens que la composition du bureau au stade actuel est conforme car, quatre de sept membres siègent au bureau, mais en réalité cinq membres puisque Madame Elysée Munembwe n’a pas rendu son tablier comme d’aucuns le diront.

Une plénière consacrée à l’examen et adoption du calendrier n’exclut pas que les motions d’information soient à la portée des élus du peuple.

C’est le cas de l’honorable Justin Bitakwira qui, par une motion d’information, a porté à la connaissance de la plénière qu’un certain Guy Mukulu, avec un groupe de gens détruisent les maisons de plus de 100 personnes au quartier Kimbondo, une périphérie de la Ville province Kinshasa, prétendant avoir un jugement du tribunal. Ces personnes, dont les maisons sont démolies, ont envahi la concession Bitakwira qui sollicite du bureau une mission d’information pour que ces personnes rentrent dans leurs droits. L’honorable président a indiqué que le ministre de la Justice et celui de la Défense seront tenus informés pour vérification car, cela n’entre pas dans les pratiques parlementaires, puisque la personne serait munie d’un jugement et d’une jeep des militaires de l’auditorat militaire.

Enfin, c’est le député national Charlie Wenga qui apporte à la connaissance de la plénière qu’une pluie diluvienne s’est abattue sur la ville de Kamituga le dimanche 13 septembre 2015 détruisant plus de 660 maisons d’habitation, le Palais de Justice de Kamituga, 6 écoles primaires et secondaires et un hôpital de référence   de Kitutu, les centres de santé en ce y compris les églises, pour un bilan de 1.500 personnes sans abri. Pour ce faire, il sollicite du bureau de l’Assemblée nationale une mission de consolation des familles éplorées.

(Pius Romain Rolland)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse