Demain mardi à Kinshasa

par -
0 466
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Présentation  des résultats des projets financés par la Banque mondiale dans le secteur des infrastructures

Ahmadou Moustapha Ndiaye, Directeur des Opérations de la Banque mondiale pour les deux Congo

C’est ce mardi 10 mai 2016 que la Banque mondiale, premier bailleur de fonds de la République démocratique du Congo, va présenter les résultats des projets financés par cette institution de Bretton Woods, dans le secteur des infrastructures. Une façon pour elle, par devoir de rédévabilité, d’expliquer aux Congolais qu’est-ce qu’elle fait, en appui aux efforts du Gouvernement de la République. A l’occasion, les gestionnaires de ces grands projets ne manqueront pas d’expliquer les difficultés qui ont jalonné leur parcours et les moyens mis en jeu pour que les objectifs soient atteints.

Il s’agit des projets suivants : Projet de Développement Urbain (PDU), Projet de Transport Multimodal (PTM), Projet d’Appui à l’Ouverture et l’Entretien des routes hautement prioritaires (ProRoutes), Projet de Marché d’Electricité à la consommation domestique et à l’export (PMEDE), Projet d’Assistance technique au développement d’Inga 3 BC, Projet du Marché d’électricité en Afrique australe (SAPMP), Projet d’alimentation en eau potable en milieu urbain (PEMU), Central African Back Bone cinquième phase (CAB5) et le Projet d’Amélioration de la sécurité de l’aéroport de Goma (PRASAG).

Généralement, étant donné que ce sont des projets financés par la Banque mondiale et qui a en son sein des équipes solides d’inspecteurs, ces projets doivent tous avoir remplis leurs objectifs, sauf peut-être en ce qui concerne les projets à problème. Mais la Banque mondiale devra se rendre à l’évidence que le besoin en matière d’infrastructures se fait sentir avec acquitté.

Epuisement des ressources du PTM

Dans sa réplique aux préoccupations des Députés nationaux à la suite de la réponse à la question orale de l’honorable Mbindule, le Premier ministre Matata, en ce qui concerne le déficit énergétique, a explique que le secteur de l’électricité, l’un des piliers du développement économique du pays, a mobilisé depuis 2004, avec l’appui des partenaires, près de 3 milliards de dollars américains dans différents projets d’infrastructures.  « On observe, malgré ces efforts, que la situation énergétique générale ne semble guère s’améliorer dans notre pays, bien au contraire. Ceci pourrait s’expliquer par : la mauvaise définition initiale des projets, qui nécessite la signature d’avenants pour l’atteinte des résultats recherchés, donc un allongement des délais d’exécution ;  les durées d’exécution trop longues des projets (en 10 ans, seuls 2 projets sont clôturés à ce jour). Des financements additionnels pour le secteur de l’électricité sont cependant indispensables », dit-il, avant d’évaluer à un minimum de 6 milliards USD tous les 5 ans, les besoins pour supporter la demande nationale croissante en énergie.  Ici, un éclairage de la Banque mondiale reste attendu.

Dans sa réplique, le Premier ministre a aussi insisté sur la réhabilitation de la voie ferrée pour optimiser les locomotives acquises par la SNCC. Selon lui, suite à la vétusté du réseau SNCC, la mise en exploitation des locomotives neuves, couplée à la subvention en carburant accordée par le Gouvernement, a fait croître la moyenne journalière de déraillement de 0,95, en 2014, à 1,1,  à ce jour.

« Considérant l’état du réseau, l’épuisement des ressources du Projet de Transport multimodal financé par la Banque mondiale, et tenant compte de la faiblesse de la trésorerie de l’Etat, le Gouvernement a pris des contacts avec quelques partenaires privés pour la réhabilitation progressive de la voie ferrée de la SNCC », renseigne-t-il, avant d’expliquer que l’objectif étant de mieux rentabiliser les investissements consentis par le Gouvernement et la Banque Mondiale et de permettre à la SNCC d’améliorer ses recettes pour ne plus dépendre des subventions de l’Etat.

Est-il vrai que les ressources du PTM s’épuisent ? Que prévoit la Banque mondiale à ce sujet? Toutes ces questions trouveront des réponses lors de cette présentation.

(Jean-Marie Nkambua)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse