Délabrement des routes à Kinshasa

par -
0 835
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

L’état de l’avenue de l’Université laisse à désirer

Au début de ce quinquennat, l’on était devant un accomplissement de ce projet du gouvernement, car plusieurs chantiers, à l’exemple des travaux de routes étaient en exécution. Certains attendaient l’avènement des partenaires Chinois, maîtres d’œuvre de plusieurs travaux de reconstruction et de modernisation. Pari gagné pour les premières cibles, alors que certaines grandes artères gardent leur état ancien, donc dégradant. Dans la liste de routes qui n’ont connu aucun passage de tracteurs, l’avenue de l’Université figure malheureusement. Alors qu’ancienne, et aussi importante pour la population Kinoise, à l’exemple des étudiants de l’Université de Kinshasa, ce tronçon routier pose d’énormes problèmes quant à son exploitation par ces usagers. De l’avenue Bongolo jusqu’à l’arrêt Kapela/Yolo, l’on n’aperçoit que des nids de poules. Poursuivant la route de l’avenue Kapela jusqu’à Rond-point Ezo, les usagers se plaignent de l’état de ce tronçon. Avec des pluies torrentielles qui s’accumulent ces derniers temps, la circulation sur l’avenue de l’Université devient un casse-tête. Trop d’embouteillages, le problème d’amortissement de véhicules mis en exergue, la population ne sait à quel saint se vouer.

« Révolution de la Modernité », c’est le plan d’action du gouvernement Matata II, pour ce deuxième quinquennat du Président de la République Démocratique du Congo, Joseph Kabila Kabange. L’objectif de ce plan d’action étant de bâtir un Congo plus beau qu’avant, comme chanté dans l’hymne national « Débout Congolais ».

Quid du « Libulu Kapela » appelé aussi « Nécropole »

« Le malheur ne vient jamais seul », dit-on. L’état de délabrement très avancé de l’avenue de l’Université a occasionné un grand trou dans l’axe Université-Kapela, non loin de la police de roulage en face de l’entrée Mombele. Des véhicules, des motos, des personnes imprudentes ont déjà plongé dans ce trou par erreur. Le premier véhicule à pénétrer dans ce trou était celui d’une usine de fabrication de pain. Très tôt le matin, alors qu’il faisait encore sombre, le conducteur de ce véhicule s’est retrouvé à l’intérieur de ce trou, causant ainsi une grande perte matérielle. Quant au chauffeur et son équipage, il n’y a eu aucun mort, mais plutôt quelques soucis corporels. C’est la population qui venait vivre ce spectacle en live qui s’est emparée de tous les pains dispersés sur la chaussée et dans le trou. Un deuxième cas malheureux était celui d’un véhicule communément appelé « Ketch ». Le conducteur qui roulait à vive allure n’a pas pu freiner devant ce trou pour sauver sa vie. Hélas, il va se retrouver à l’intérieur à son triste sort. En dehors de ces deux cas malheureux, quatre autre ont été relevés, toujours dans ce même endroit plusieurs mois durant. La population de ce coin de la capitale se voit abandonnée à son triste sort, car depuis la formation de ce trou piège, aucune autorité de la ville n’est passée pour faire ne fusse que le constat, afin de prendre des mesures urgentes. A part ce cas de Kapela, plus loin vers l’ancien Libulu Manzengele, avant d’atteindre le Rond-point Ngaba, le pire risque  encore de se reproduire. Même l’avenue Kianza aussi est en danger. Quel sera le sort des riverains de ce coin de la capitale quant à leur circulation ? A l’autorité compétente de prendre ses responsabilités en mains.

(Altesse Bernetel Makambo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse