Déguerpissement de la Maternité Vijana: Le Bourgmestre et le ministère provincial de la Santé se renvoient la balle

par -
0 350
Entrée principale de la maternité « Vijana »
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Les investigations menées confirment que le Centre de Santé et Maternité « Vijana » serait en état de déguerpissement. Ce, suite au morcellement d’une partie de sa concession vendue à un sujet congolais nommé Okenge, qui est aujourd’hui disparu. D’après des sources dignes, la partie défenderesse de ce sujet congolais nommé Okenge, continuerait à réclamer la propriété de la moitié de cette concession achetée en 1977, dans laquelle le – de cujus- y a érigé la maison abritant une fondation à caractère humanitaire. En vue d’éclairer la lanterne de nos lecteurs, l’Avenir a approché le Bourgmestre adjoint de la commune de Lingwala, à savoir M. Daniel Wangu Luluw, pour des précisions sur l’éventuel déguerpissement du Centre de santé maternité « Vijana ». Il s’agit là d’une institution localisée justement dans la commune de Lingwala, au croisement des avenues Nyangwe, Bukama et celle de la Libération (ex. 24 novembre).

Cette autorité municipale, tout en faisant allusion aux rumeurs qui circulent déjà à ce sujet, a éclairé la lanterne en ces termes : « Cela fait deux ou trois fois que la justice saisit le Centre de santé  Vijana  pour le déguerpir, mais l’on s’interpose car c’est une entité appartenant à l’Etat . Aujourd’hui, c’est son épouse la veuve qui suit le dossier. Mais l’on constate qu’à l’intérieur de la concession de la maternité Vijana, il existe une Fondation qui aurait été érigée par le disparu. En ma qualité de Bourgmestre adjoint, notre première démarche était d’ approcher le médecin directeur de « Vijana » pour avoir des documents en sa possession ainsi que de la partie Okenge. Notre souci  était de les départager. A la lecture des tous les dossiers, on a constaté qu’il existe bel et bien un projet de déguerpissement incessant. Nous avons présenté au Médecin Directeur de la maternité Vijana, les pistes nécessaires   pour contrecarrer l’autre partie. Nous ignorons jusqu’à ce jour ses démarches », a fait savoir le vice-bourgmestre.

De même, le Bourgmestre a pris son bâton de pèlerin pour la direction générale du Ministère de la Santé publique précisément au secrétariat général du Ministère de la Santé publique. Celui-ci s’est contenté à lui donner l’historique (généalogie) du Centre de Santé  « Vijana ».

« J’ai transmis le dossier de M. Okenge au Conseiller juridique du Ministre provincial de la SantéLa commune n’en peut rien car c’est le Gouvernement provincial qui gère les espaces. Il lui appartient de prendre des solutions adéquates à ce problème » a-t-il martelé.

Face aux fausses spéculations, le Bourgmestre adjoint a fait  remarquer que le centre de santé «  Vijana » se trouve bel et bien dans son entité et sous sa responsabilité, en qualité de deuxième personnalité de la commune de Lingwala.

«  Mes enfants naissent à Vijana et    nombreuses campagnes de vaccination en relais communautaires s’y déroulent en tant que zone de santé. Je crois fermement avoir toute la liberté de voir tout le monde pour des éclaircissements. S’il faut faire quelque chose, il y a des gens attitrés pour cela tout en respectant la procédure. Cela relève de la compétence du ministre de la santé publique. Même en ce cas, il faudrait une désaffectation, s’il estime, changer le centre de santé à autre chose, a-t-il signalé.

(Franck Ambangito)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse