Dégradation du réseau routier et pari d’exploitation maximale

par -
0 461
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Transco enrichit son dispositif de dépannage et de sécurité

Cinq pick-up 4×4 dont quatre fourgonnettes et une avec  banquette-arrière, des motos et un véhicule de dépannage  ont été présentés au personnel de Transco, la semaine dernière, dans l’enceinte de la société à Masina. A cette occasion, le Directeur général, Le directeur général ai, Michel Kirumba Kimuha a remis officiellement au personnel, le premier lot d’engins destinés respectivement  au dépannage et à la sécurité. Le DG a exprimé sa reconnaissance au peuple et établi un parallèle entre l’acquisition de ces équipements et la matérialisation du macro-programme de la révolution de la modernité.  « Nous voulons profiter de cette occasion de la présentation de ce lot d’engins pour dire merci au peuple congolais et particulièrement aux Kinois qui continuent de faire confiance à Transco. … Par cette marque de reconnaissance, convient-il d’observer, le DG est resté constant par rapport à sa déclaration de fin mai dernier, à l’occasion de la présentation du rapport général 2014. Il avait en effet relevé : « … L’obligation que nous avons en tant que mandataire public, de rendre compte à la population congolaise tout entière, propriétaire de cette société, et à la presse dont le rôle est prépondérant dans la transmission de la bonne information et, surtout, dans l’éducation des masses ». Ces équipements vont marquer un nouveau départ, a tenu à préciser le DG. Ceci dans la mesure où les préoccupations sécuritaires et celles liées au dépannage se posent avec acuité, dans un contexte la dégradation de la chaussée met en péril le défi d’une exploitation maximale. Aussi le DG face à la taille des enjeux, le DG n’a-t-il pas ménagé son optimisme et sa détermination : « Avec cette acquisition, nous allons atteindre notre vitesse de croisière dans l’exploitation », a-t-il argué.

 

Dans cet ordre d’idée, le rapport général su-évoqué présenté en 103 pages, a ressorti en des termes clairs, les ambitions de la direction générale : «… suivre rigoureusement la mise en œuvre du Business Plan de Transco; concevoir et coordonner la mise en œuvre des projets de développement de cette société à Kinshasa et à l’intérieur du pays », indique le rapport.

Equipements de dépannage, une nécessité

A l’heure, où les chaussées se déprécient et où le secteur privé se bouscule aux portillons, les bus Transco sont exposés de nombreux risques au quotidien, dont des accidents. Comme on le comprend, au besoin du dépannage, il se pose aussi celui de la sécurisation des engins.  Le premier lot remis officiellement au Directeur technique é a été constitué de cinq pick-up 4×4 dont quatre fourgonnettes et une avec  banquette-arrière (pour transporter les agents d’intervention), des motos et un véhicule « Actros » spécialisé dans le dépannage et le remorquage. Quelques mécaniciens commis au service dépannage ont salué cette nouvelle acquisition qui, ont-il dit, « va faciliter et moderniser notre secteur. Car l’équipe mobile du dépannage se heurte parfois aux difficultés du remorquage », ont-ils relevé. Il a fallu à la société de débourser quelque 350 mille dollars américains, pour acquérir cet engin semi-automatique de dix pneus, pourvu de pieds de renfort et d’un tire-fort. « C’est un véhicule intelligent et multiservice doté d’un tire-fort et dispositif de dépannage de roues : un élévateur, un cric électronique », a ajouté un responsable technique. Les 4×4 ont été obtenus au prix unitaire de 17 mille dollars. Et les motos achetées à 2 mille dollars chacune, seront utilisées par les inspecteurs dans leur travail de contrôler le réseau d’exploitation.

(Payne  )    

 

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse