Découpage et enjeux du développement

par -
0 820
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le Pr Bob Bobutaka encourage les scientifiques à accompagner les nouvelles provinces

Bob Bobutaka devant le Jury

Après le découpage territorial, l’accès au pouvoir et l’exercice du leadership, pour relever le défi dans le concert des provinces. En effet, le Docteur en sciences de l’information et de la communication, Bob Bobutaka est d’avis que le développement des provinces (issues du dernier découpage en date) pourrait s’accélérer, si les scientifiques s’y impliquent vraiment. L’orateur, scientifique et fonctionnaire à la Banque mondiale, s’est confié à la presse samedi à l’esplanade de la Foire internationale de Kinshasa (Fikin). C’était au sortir de la réception que des ressortissants de la province du Maï-Ndombe ont organisée à l’honneur des autorités nouvellement mises en place. Pour rappel, trois nouvelles provinces sont issues de l’ancienne province du Bandundu : le Kwango, le Kwilu et le Maï-Ndombe. En effet, le Président de la République Joseph Kabila Kabange a nommé, jeudi 29 octobre dernier, les commissaires spéciaux du gouvernement et leurs adjoints, chargés d’administrer les provinces. Celle du Maï-Ndombe est placée sous l’autorité du commissaire spécial Ngobila Mbaka Gentiny, qui sera assisté de M. Job-Antoine Massamba Malika et Mme Brigitte Botete, adjoints chargés respectivement des questions politiques, juridiques, administratives et économiques, financières et du développement.

La Banque mondiale en projet avec Maï-Ndombe

« La Banque mondiale peaufine un projet avec les différentes strates de la population de Maï-Ndombe. (…) Il importe que les scientifiques s’impliquent à faire « décoller » les nouvelles entités décentralisées », a relevé l’orateur. Comme on le constate, en effet, le découpage territorial permet au pouvoir (la direction de la province) de se rapprocher du souverain primaire, dans le cadre du « pouvoir pour le peuple ». Le contexte est donc propice pour que les suggestions émises par les scientifiques parviennent, sans détour, aux bonnes oreilles. La province du Maï-Ndombe est constituée de : Bolobo, Inongo, kiri, Kutu, Kwamuth, Mushie, Oshwe, Yumbi…

Dans leur diversité tribale, les populations sont essentiellement riveraines, dans un espace géographique où fleurissent faune et flore. Elles ont besoin les unes des autres, de consolider leur cohabitation pour aller plus de l’avant, d’envisager le développement dans une optique de vases communicants. Car le pouvoir, d’ordinaire, cherche partenaires pour « co-cheminer » dans la réalisation de son programme d’action. Dans cet ordre d’idée, le scientifique s’assume comme agent de transformation de la société, en situation de membre actif ou partenaire de structures locales : ONG, ASBL, églises, écoles, etc.

Quid du Professeur Bob Bobutaka

A l’université de Kinshasa, UNIKIN, le jury a         accordé, samedi 14 mars dernier (voir photo ci-contre), la mention « grande distinction » au récipiendaire Bob Bobutaka Bateko Botako Babo, au terme de la soutenance publique de sa thèse de doctorat, en sciences de l’information et de la communication (SIC), présentée sous l’intitulé : « Paul Otlet et Robert Estivals: contribution à la construction et à la confirmation de l’épistémologie des sciences de l’information et de la communication».

C’était au cours d’une séance académique qu’a présidée le recteur de l’UNIKIN, le Pr Jean-Berchmans Labana Lasay’Abar. Après l’évaluation de la dissertation doctorale de 590 pages, le président du jury siégeant dans la salle des Promotions Mgr Luc Gillon, le Pr Aimé Kayembe Tshibamba Malu a procédé à la proclamation. De chef de travaux de la faculté des Lettres et Sciences humaines de l’UNIKIN et au Département des Sciences et techniques documentaires à l’Institut supérieur des statistiques, ISS, Bob Bobutaka fait docteur en Sciences de l’information et de la communication. « L’heureux lauréat est une fierté particulière pour son Alma mater », a constaté le jury. Car « il est le premier docteur congolais en SIC proclamé par l’Université de Kinshasa, en 17 ans d’existence de ce département au sein de cette Alma mater ».

(Payne)

 

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse