Déchu par l’Assemblée provinciale: Cyprien Lomboto aurait saisi la Cour Constitutionnelle

par -
0 589
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le tout premier gouverneur de la nouvelle province de la Tshuapa, issue de l’ancien Equateur, Cyprien Lomboto Lombonge aurait saisi la Cour Constitutionnelle pour statuer sur sa destitution par l’Assemblée provinciale. L’organe judiciaire serait dans l’obligation de prendre acte ou non de cette destitution de Monsieur Lomboto Lombonge. Une guéguerre qui est loin de se terminer entre ce premier gouverneur qui sera inscrit dans les annales des « Mongos » et les députés provinciaux de la Tshuapa.

Pour rappel, Cyprien Lomboto Lombonge est déchu de ses fonctions depuis le vendredi dernier après une motion de défiance initiée par les députés provinciaux. Les douze voix contre trois ont permis à l’Assemblée provinciale de la Tshuapa d’entériner la destitution de ce tout premier gouverneur. En effet, Cyprien Lomboto est accusé de mégestion et d’autres griefs qui n’ont pas échappé à la vigilance des élus provinciaux de la Tshuapa. Des sources dignes de foi révèlent encore que cet ancien chairman de la Tshuapa serait intercepté par les forces de l’ordre, pendant qu’il essayait de quitter Boende, chef-lieu de province. Et dans son véhicule, une somme importante destinée à la paye des chefs coutumiers a été trouvée. Cherchant à se défendre, le gouverneur déchu affirme qu’il faisait un tour de routine avec un de ses administrés.

D’après le député provincial Ngayo Likinda, joint par radio Top Congo, la motion qui était déposée contre le gouverneur Cyprien Lomboto à la Tshuapa vient d’être validée par les députés provinciaux qui ont approuvé la destitution du concerné. Sur les 15 votants, 12 ont voté pour le départ du gouverneur et trois contre. Par conséquent, Cyprien Lomboto n’est plus gouverneur de la Tshuapa. « Nous nous félicitons de cette décision et nous remercions les députés et le président de l’Assemblée provinciale pour son courage de convoquer la plénière. Ce, malgré les intimidations et déploiement massif de forces de sécurité par le gouverneur déchu qui voulait empêcher la tenue de cette plénière. La prochaine étape : nous attendons l’élection d’un nouveau gouverneur. Mais en ce moment, toute la province de la Tshuapa est en ébullition. La population est en liesse, c’est vraiment la joie totale », conclu le député provincial.

A dire vrai, actuellement, la province de la Tshuapa mérite une grande vigilance du gouvernement central compte tenu de différents problèmes qui la rongent. Un dossier à suivre.

(Bernetel Makambo )

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse