Décédé à Dallas aux Etats-Unis d’Amérique le 30 juin dernie: La dépouille mortelle de l’Abbé Apollinaire Malumalu arrive aujourd’hui à Kinshasa

par -
0 900
une image de l’Abbé Apollinaire Malumalu
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Corneille Nangaa a annoncé hier mercredi, l’arrivée aujourd’hui jeudi à Kinshasa de la dépouille mortelle de l’Abbé Apollinaire Malumalu, ancien président de la CENI décédé le 30 juin 2016 à Dallas, aux Etats Unis. Le président de la CENI l’a dit à la délégation des chefs des confessions religieuses membres de la Commission d’intégrité et de médiation électorale (CIME), venue signer le livre des condoléances ouvert au siège de la Centrale électorale. Il a expliqué à ses hôtes qu’il a fallu se conformer à la législation américaine avant le rapatriement du corps du défunt. Il a rassuré que c’est après avoir rempli toutes les formalités requises que le corps a quitté Dallas mercredi pour Kinshasa via Paris, en France. Le programme provisoire prévoit ce qui suit : à son arrivée, le corps sera exposé à la cathédrale Notre Dame de Lingwala et sera ensuite conduit, vendredi, au siège de la CENI avant son exposition au Palais du peuple pour des obsèques officielles. La dépouille sera acheminée samedi à Beni, puis par route à Butembo, dans la province du Nord-Kivu, pour son inhumation.

Les Chefs des Confessions Religieuses qui expriment leur douleur à la suite de la mort de l’Abbé Apollinaire Malumalu, ont signé hier mercredi, les livres de condoléances exposés à la CENI et au lieu familial du deuil situé à Mont Fleuri.

Conduits par le Président de la Commission d’intégrité et médiation électorale  (CIME), le Révérend Delphin Elebe Kapalayi, les Chefs des Confessions religieuses ont signé tour à tour les registres de Condoléance ouverts en mémoire de l’Abbé Apollinaire Muholongu Malumalu, Président honoraire de la CENI décédé le 30 juin dernier à Dallas aux États-Unis d’Amérique. Ces Chefs des Confessions religieuses représentant l’Église du Christ au Congo  (ECC), la Communauté Islamique au Congo  (COMICO), l’Église de Jésus-Christ sur la Terre par son Envoyé Simon Kimbangu  (Eglise Kimbanguiste), l’Armée du Salut; l’Église Orthodoxe, l’Église du Réveil du Congo (ERC), l’Union des Églises Indépendantes du Congo  (UEIC) et l’Église catholique constituent la grande Plate-forme des Confessions Religieuses de la République Démocratique du Congo.

Après avoir installé ses hôtes dans la salle de presse, le Président de la Commission électorale nationale indépendante a tout d’abord remercié ces pères spirituels pour cette mobilisation en mémoire de feu Abbé Apollinaire Malumalu. Il leur a ensuite transmis la reconnaissance de tous les membres de l’Assemblée Plénière de la CENI affligés par le décès du Président honoraire de la CENI.

Il a saisi cette occasion pour aborder quelques éléments d’information en rapport avec le programme des obsèques réservées à l’ancien président de la CENI. En principe, le corps du disparu est attendu à Kinshasa en fin de journée du jeudi, 14 juillet 2016. Cette étape ouvrira la voie aux cérémonies funéraires successivement à la CENI, à la Cathédrale Notre Dame et au Palais du Peuple avant le rapatriement à Butembo, dans le territoire de Lubero, dans la Province du Nord-Kivu où l’illustre disparu évoluait comme prêtre catholique.

Les Chefs des Confessions Religieuses se souviennent d’une grande valeur qu’était Apollinaire Malumalu

Prenant la parole au nom de tous les grands dignitaires des Confessions religieuses de la République Démocratique du Congo, le Révérend Delphin Lebe Kapalayi, Président de la Commission d’Intégrité et Médiation Electorale (CIME) a parlé d’un homme à part, un grand baobab qui savait mettre tout le monde à l’aise.

Il est revenu sur l’une de ses phrases phares qui évoquait le sens de l’actuelle CIME pour dire que cette dernière est le sommet, c’est l’excellence » et que l’Abbé Malumalu appelait les Chefs des Confessions religieuses à travailler de toute leur énergie, pour que la démocratie congolaise produise d’excellentes élections nationales.

(JMNK)

Hommages et souvenirs : Malumalu, patrimoine

Biographie

L’abbé Apollinaire Malumalu Muholongu, né le 22 juillet 1961 à Muhangi (territoire de Lubero), mort le 30 juin 2016 à Dallas (Texas) aux Etats Unis, est un prêtre catholique, un activiste des problèmes de développement et un homme d’État de la République démocratique du Congo. Il a été président de la Commission Electorale Indépendante pendant le référendum constitutionnel de décembre 2005 et l’élection présidentielle de 2006 puis de juin 2013 à octobre 2015, Président, une fois de plus de la Commission Electorale Nationale Indépendante.

Originaire du Nord-Kivu, Apollinaire Malumalu appartient à l’ethnie Yira/Nande.

Après ses études primaires à l’école primaire Ndaruha de Muhangi (école de garçons), Apollinaire MALUMALU débute ses études secondaires au Petit Séminaire Tumaini Letu (St Joseph) de Musienene et les terminent (6ème littéraire) au Collège Pie X (Institut Kambali) de Butembo en 1977-1978.

Il est admis au Grand séminaire interdiocésain de Murhesa en 1978 durant 6 ans dont il a passé une première année de philosophie à Beni-Paida.

De 1979 à 1986, étudiant remarquable au Grand Séminaire Saint Pie X de Murhesa (Bukavu), il assume successivement les tâches d’organiste second, bibliothécaire second, puis organiste titulaire et bibliothécaire titulaire jusqu’à la fin de sa formation sacerdotale. Ses performances personnelles étaient appréciées au point qu’il pouvait conserver un poste au-delà d’une année académique.

Il obtient un doctorat en sciences politiques à l’Université de Grenoble-II (Université Pierre-Mendès-France) en 1988, et plus tard une maîtrise en sciences des droits de l’homme, et un diplôme d’études approfondies en sciences politiques, en philosophie et en théologie à Lyon.

Entre 1993 et 1996, il est curé de la paroisse de Monestier-de Clermont, dans le diocèse de Grenoble avec 11 paroisses à sa charge dans cette ville des Alpes au sud-est de la France.

En 1997, il revient en RDC, où il occupera la fonction de vice-recteur puis de recteur à l’Université Catholique du Graben à Butembo. Il y est également président du Consortium agriculture urbaine de la Ville.

En 2003, il est nommé à la tête de la Commission électorale indépendante, chargé de superviser l’enrôlement des électeurs et l’organisation des différentes élections qui allaient se tenir en RDC en 2005 et en 2006 En janvier 2008, il est chargé de préparer et de présider les travaux de la Conférence de Goma sur la paix et la sécurité dans les provinces du Nord et Sud Kivu.

Le 20 mars 2008, il reçoit un doctorat honoris causa de l’université de Liège pour avoir réussi à organiser des élections démocratiques et transparentes dans la République démocratique du Congo, un pays alors très instable.

En 2011, le Comité permanent des Evêques membres de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO) nomme l’abbé Malumalu, ancien président de la Commission Électorale Indépendante, Directeur général de l’Institut Panafricain Cardinal Martino pour l’enseignement social de l’Église fondé en 2009, au sein de l’Université Catholique du Congo. Le 10 octobre 2015, il démissionne de la présidence de la CENI pour raisons de santé. Le 1er juillet 2016, Monseigneur SIKULI PALUKU Melchisédech, Evêque du diocèse de Butembo-Beni où il était incardiné, annonce sa mort la veille à Dallas, aux États-Unis d’Amérique.

Abbé Malumalu : Prêtre Catholique

Ordonné prêtre du Diocèce de Butembo-beni à Muhangi, le 15 juillet 1986 par Monseigneur Kataliko.

Il a passé sa vie de séminariste en toute humilité et avec une grande disponibilité. Ainsi, pour des dispositions futures d’ordre pastoral, il était de coutume qu’en plus des études, chaque année académique tout séminariste apprenne un métier. Les métiers les plus en vue étaient : la mécanique, la menuiserie, la maçonnerie, la reliure, la couture, l’apiculture, le jardinage et les arts culinaires. L’Abbé Apollinaire MALUMALU se distingue dans la reliure, ce qui préfigure sa passion pour les livres et la lecture, pendant qu’il pratique aussi un peu de mécanique. Il se verra dispensé des autres métiers pour la charge particulière de bibliothécaire.

Séminariste équilibré, il joue en deuxième division dans l’équipe de football du Grand séminaire, et est retenu en première division dans l’équipe de tennis aux côtés de Shanyungu (Goma), Tumba Liévin (Kasongo) et Malambo Arsène (Butembo-Beni).

Organiste : il s’avère que le Père Théodore Belmans cherche à réorganiser cette tâche peu performante au grand séminaire; il sélectionne 10 séminaristes affichant une aptitude en la matière.

Il les forme et, au bout de trois mois, Apollinaire est retenu parmi les quatre premiers dont il est le meilleur. Devançant les autres, il est nommé organiste second en 1981-1982. L’année suivante, il est non seulement organiste titulaire, chef de la bibliothèque, mais aussi chef du service de reliure. De quoi comprendre qu’il n’avait le temps d’apprendre ses matières qu’en lisant à la bibliothèque et aussi à des heures indues.

A suivre

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse