De retour à Kinshasa depuis jeudi dans la soirée: Bruno Tshibala satisfait des retombées de sa mission au Canada

par -
0 200
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le Premier ministre Bruno Tshibala Nzenzhe est rentrée le jeudi dernier dans la soirée, après un long séjour de travail au Canada. A son arrivée à l’aéroport international de N’Djili, un accueil délirant et sans précédent lui a été réservé par une grande masse populaire et de nombreux militants, combattants et sympathisants de son parti l’UDPS (l’Union pour la démocratie et le progrès social), premier parti de l’Opposition congolaise et cher à l’opposant historique feu Etienne Tshisekedi, et dont Bruno Tshibala est à ce jour l’autorité morale.

Avant de sympathiser et conférer avec la foule et ses camarades du parti UDPS venus nombreux pour l’accueillir, le chef du Gouvernement s’est d’abord entretenu avec la presse à sa descente d’avion, accompagné de sa chère épouse. Ainsi, a-t-il confié de ce qu’a été l’essentiel de son séjour nord-américain, et il a en outre fixé les esprits sur ce qu’il a réellement déclaré par rapport à la candidature du Président de la République au prochain scrutin.

Dans son speech, le Chef du Gouvernement de la Rdc a indiqué qu’il revient de Montréal au Canada où il a participé, du 11 au 14 juin courant, à la 24ème session du Forum économique international des Amériques, qui était consacrée aux problèmes des investissements, des infrastructures, de l’énergie et de l’environnement. « Des sujets qui intéressent au plus haut point notre pays la République démocratique du Congo. J’y ai pris une part active. J’ai réussi à briser la méfiance et le cliché erroné qui circulent sur notre pays. C’est ainsi que, du point de vue de la sollicitation et des engagements pris par les différents opérateurs économiques qui ont pris part à ce forum, l’on peut considérer que cette mission a été largement positive », a-t-il déclaré.

Le Premier ministre a affirmé que la plupart d’opérateurs économiques présents à ce forum ont promis de venir et revenir en République démocratique du Congo « pour nous proposer des partenariats publics-privés qui seront gagnants-gagnants, comme nous l’avons toujours souhaité ». A l’en croire, il y avait un certain malentendu au sujet de la réforme que la Rdc a opérée sur le Code minier.

« J’ai réussi à donner des explications en leur montrant que le Code qui avait été négocié et signé en 2002 devrait-être révisé, dix ans plus tard, soit, en 2012. Mais ce n’est qu’au mois de mars dernier, soit 16 ans après que nous l’avons fait. Ce Code a été révisé pour permettre à l’Etat congolais de rééquilibrer ses rapports avec les investisseurs miniers. Ce qui n’est qu’une justice », a fait savoir le premier membre du Gouvernement.

Bruno Tshibala se félicite que des opérateurs économiques l’ont compris. Et il a affirmé que « beaucoup promettent de venir, parce qu’ils sont intéressés par nos minerais. La décision que nous avons prise au niveau du Gouvernement de diversifier l’économie du pays en relançant l’agriculture, a été aussi bien perçue dans la mesure où ils apprenaient que nous avons 80 millions de terres fertiles qui sont disponibles. Et beaucoup promettent de venir parce que l’agriculture congolaise les intéresse ».

Le Premier ministre estime que somme toute, l’on peut considérer que sa mission au Canada a été positive, « dans ce sens que l’appel qui a été lancé aux opérateurs, aux investisseurs de revenir au Congo, a été entendu ». Et de renchérir, « l’émergence du Congo à l’horizon 2030 telle que prônée par le Président de la République et soutenue par le Gouvernement et le peuple, c’est maintenant qu’il faut le faire. Donc, désormais, nous allons être présents partout, pour vendre l’image de notre pays pour dissiper le malentendu et pour donner les vraies informations sur un Congo qui, aujourd’hui, est en paix, est en sécurité et offre le cadre idéal pour les investissements positifs ».

Le Premier ministre a rassuré et insisté que son Gouvernement va toujours tenir ses engagements, et que le processus allait atteindre sa vitesse de croisière et arriver à bon port. « Nous allons poursuivre les efforts pour que ce processus tienne ses engagements », a-t-il dit.

Au sujet d’une candidature du Président de la République à la prochaine présidentielle, M. Tshibala s’explique en ces termes : « A Montréal, une question m’a été posée si le Président de la République allait se représenter. J’ai renvoyé la presse à la réponse que le Président lui-même donne au sujet de la question de sa décision de se représenter ou pas, en disant qu’il a toujours invité les journalistes à lire notre Constitution. Et donc, qu’il entend s’en tenir à l’esprit et à la lettre de la Constitution ».

(Lepetit Baende)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse