De fortes chaleurs à Kinshasa: Des professionnels de santé conseillent de boire de l’eau plus que d’habitude

par -
0 364
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Kinshasa observe ces derniers temps des fortes chaleurs la journée tout comme la nuit. La température varie  entre 30 à 37 degré Celsius, causant plusieurs conséquences sur la santé humaine notamment la respiration courte ou anormale, irritation des yeux et de la gorge ; maux de tête, etc. Pour ce faire, des professionnels de santé conseillent la consommation d’eau plus que de coutume, de préférence deux litres par jour.

D’après des sources météorologiques, ces chaleurs sont dues aux vagues de chaleur provenant de l’émission de gaz à effet de serre. Les effets courants des vagues de chaleur sur les humains sont la déshydratation qui peut entraîner l’évanouissement ou la mort, la varicelle, les éruptions cutanées et le stress psychologique. Afin de faire face aux conditions climatiques actuelles, les experts en santé ont conseillé que nous devrions boire plus d’eau pour rester hydratés. Gardez une bouteille d’eau avec vous pour vous rappeler de prendre de l’eau. Évitez les boissons alcoolisées et caféines pendant cette période.  Réduire la consommation d’aliments riches en protéines car ils augmentent la chaleur métabolique. Les aliments frais, les fruits et les légumes sont de meilleures options. Surveiller la tension artérielle autant que possible, entre 12h et 15h ; prendre des bains froids avant d’aller au lit la nuit.

Quelles sont les conséquences d’une forte chaleur?

Parlant des conséquences, la chaleur extrême met à mal l’organisme des êtres humain. L’être humain transpire abondamment, une réaction normale mais, si l’on omet de boire en conséquence, on peut très vite se déshydrater.

Les tout premiers symptômes de la déshydratation sont flous et pas toujours faciles à cerner, il y a la fatigue, somnolence, distraction. Si l’on ne compense pas efficacement ces pertes en eau, on peut se retrouver en état de choc, voire mourir.

 

On classe généralement comme suit les conséquences graves d’une exposition à la chaleur entre autres l’insolation ; conséquence directe du rayonnement solaire sur la tête. Les enfants qui jouent tête nue au soleil y sont particulièrement exposés.

L’insolation se manifeste par de forts maux de tête, une somnolence accompagnée d’une éventuelle perte de conscience, de la fièvre et souvent des brûlures, coups de soleil. Autre conséquence,  l’épuisement dû à la chaleur  se produit après plusieurs jours. Une abondante transpiration réduit la quantité d’électrolytes et de sels minéraux dans l’organisme. L’épuisement dû à la chaleur se signale par des étourdissements, de la fatigue, un état de faiblesse, des insomnies ou tout simplement une agitation nocturne. Coup de chaleur et l’exposition à de fortes températures pendant une période prolongée peut causer de graves complications. Par défaut de régulation thermique,  le corps ne parvient plus à contrôler sa température interne. Le patient a de la fièvre, son rythme cardiaque s’emballe, il s’agite, sa peau devient rouge et sèche, il est pris des nausées et des vomissements.

Des analyses démontrent que les jeunes enfants sont particulièrement vulnérables à ces fortes chaleurs, car leur corps contient moins de réserves en eau. Il est formellement déconseillé de les exposer  au soleil sans protection ou à un environnement fermé et surchauffé  entre autres voiture, pièce non aérée. Un enfant se déshydrate très vite et risque l’insolation ou le coup de chaleur. D’où, la prudence si l’enfant a de la fièvre ou souffre déjà de diarrhée. Il court donc un risque important de déshydratation.

Il est à signaler qu’en cette période de fortes chaleurs, avec comme conséquence majeure la déshydratation,  les médicaments qui augmentent le risque de déshydratation et de trouble électrolytique, ex. les diurétiques les médicaments qui peuvent causer une hyperthermie haussent la température du corps.

 

(Mamie Ngondo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse