D’après l’infirmier Jules KINOKA

par -
0 510
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La planification familiale prépare un bon devenir pour les enfants

Pour mieux garantir l’avenir des enfants, assurer leur survie, leur scolarisation, leur alimentation, les parents sont appelés à se préparer en conséquence. En d’autres termes, ils doivent planifier, mieux, espacer les naissances afin de permettre une bonne croissance entre enfants. C’est ce qu’a dit M. Jules Kinoka, infirmier titulaire au Centre et maternité Union médicale (CUM), situé au quartier Mbanza-Lemba dans la commune de Lemba.

L’Avenir : Pourriez –vous nous dire ce vous savez sur la planification familiale ?

Jules Kinoka : La planification familiale est entendue comme un ensemble des moyens qui concourent au contrôle des naissances, dans le but de permettre aux familles de choisir d’avoir un enfant au temps voulu. Elle consiste à réduire le nombre de naissances ou à les espacer.

Il s’agit d’un grand programme lancé mondialement, mais de ce qui concerne notre pays la République démocratique du Congo (RDC). Elle date de longtemps avant même l’indépendance. Elle n’avait pas vraiment d’ampleur parce que tout était presque normal et la vie sociale ne dérangeait pas assez. Avec le temps et l’évolution rapide de la société ce service a pris un grand succès à partir de 2009. Moi, je le trouve comme une interpellation que le gouvernement nous fait saisir dans l’optique de contribuer au maintien et à l’équilibre du pays.

L’Avenir/ est-ce- que le service de planification familiale est offert au CUM ?

J K: Etant un centre qui a une maternité parmi ses services rendus à la population, il ne peut pas manquer et surtout que nous sommes dans l’un des quartiers pauvres de la ville de Kinshasa aussi par sa population jeune. Donc ce service est bel et bien opérationnel au sein de notre centre et cela depuis 2012.

L’Avenir : Comment vous organisez ce service?

J K : Souvent, c’est pendant la CPS (consultation pré-scolaire) et cela sous forme d’un entretien entre l’agent médical et les patientes parce que ce n’est que la femme qui est la cible clé de planification familiale. On les démontre combien ce service est avantageux, on les conscientise sur la vie actuelle pourquoi pas sociale et après l’interpellation, on leur montre les techniques ou méthodes de planification familiale et avec tous les moindre détails. Ces méthodes ou technique telles que: les pilules, l’implant contraceptifs, dispositif intra-utérin (DIU), MAMA (méthode de l’allaitement maternel et de l’aménorrhée), sensibilisation à la fécondité, les préservatifs, collier du cycle, contraceptifs injectables, contraceptifs à la progestine vasectomie, stérilisation féminine, diaphragme avec spermicide et enfin les contraceptifs; et la finalité a toujours été bonne parce qu’on reçoit les femmes volontaires.

L’Avenir : Qu’est-ce que vous auriez voulu dire de ce que vous n’avez pas dit pendant cet entretien ? 

J K : J’interpelle tout le monde à fixer un regard à ce programme, le consulter avec attention et vous allez comprendre qu’il a été créé pour votre avantage et non pour vous nuire, soyons raisonnables préparons un bon futur pour nos enfants en planifiant leur naissance.

(Gladys Longo/stagiaire Upn)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse