Dans « Zamba Zamba » Les fères Soki mobilisent pour la préservation de la forêt

par -
0 546
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La préservation de la forêt, c’est l’affaire de tous : les communautés locales, les gouvernements et les institutions internationales. Les uns et les autres devant apporter leur part dans un effort d’ensemble, pour que la forêt subsiste à toute tentative de destruction méchante qui habite « l’instinct humain ». Les frères Soki (photo ci-contre), ont personnifié dans la chanson (comme ils savaient si bien le faire), la forêt recevant autant les éloges que les doléances d’autres espèces vivantes qu’elle abrite. Avec l’accompagnement de l’orchestre Bella Bella qui récoltait du succès à la rase-tout, la première moitié de la décennie soixante-dix a été déterminante dans le parcours de ces « enfants terribles » de la chanson.

La fonction multiple de la chanson 

En effet, la chanson Zamba Zamba a eu un côté plurifonctionnelle qui en a fait la force en son temps : le thème, dans sa particularité (sans frontière), a accroché autant l’homme de la rue que l’élite : du chercheur au décideur, en passant par le touriste. L’auteur a fait asseoir dans l’imaginaire collectif le rôle de la forêt, dans la nature. La chanson s’est inscrite également dans l‘optique d’une démarche mobilisatrice, pour la préservation de la forêt. Quatre décennies passées, et donc beaucoup d’eau a coulé sous le pont. La question de la destruction de la forêt alimente encore l’égoïsme humain. Pour leur part, des gouvernements se compromettent dans la complaisance, en libéralisant notamment l’usage de la tronçonneuse, faute d’user de leurs prérogatives pour sauver ce patrimoine de la hargne d’exploitants bradeurs. En conséquence, l’humanité s‘affaire dans la dégradation de son cadre de vie, et le changement climatique alimente les discours, et fait frissonner.

« L’exploitation forestière est souvent synonyme de déforestation. En effet, beaucoup de forêts sont ruinées de cette façon. Les forêts tropicales et la vie qu’elles abritent sont-elles capables de résister à l’exploitation ? » (lit-on dans « Réveillez-vous ! » du 22 juin 2003, p. 5).

Texte de la chanson

Zamba oo o ngo zamba e, zamba y’okobokola bibwele e, zamba y’okobombaka matiti e

Bandeke na likolo bakoleka e, bandeke na likolo bakoganga e : soki zamba te nde tosuki wapi e (?)                                                           Zamba oo o ngo zamba e, bambisi na mayi, bakotshiola e : batela mobembo na biso zamba e, Zamba oo o ngo zamba e nani akela yo o ngo zamba e, zamba mokili ngo ya nyama e (2x)

Traduction

La forêt, ô la forêt, la forêt qui abrite les animaux, la forêt qui recouvre la verdure

Les oiseaux du ciel se déploient, les oiseaux du ciel crient (en faisant comprendre) : quel serait notre sort, n’eût été la forêt (?)

La forêt, ô la forêt, les poissons dans l’eau nagent (en faisant comprendre) : ô toi forêt, garde notre randonnée

La forêt, ô la forêt, qui t’a créée, ô toi forêt, toi forêt, le monde de la vie animale (2x)

(Payne)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse