Dans une déclaration: Les Eglises du Réveil lancent un appel à tous le peuple de Dieu s’impliquer dans le chemin du dialogue

par -
0 635
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

*Un régime spécial des prières est décrété du 06 au 31 décembre 2015

Dans une déclaration rendue publique à Kinshasa, les Eglises du Réveil, avec à leur tête l’Evêque général Albert Kankenza Mwana Mbô, tiennent fermement à la tenue du dialogue national pour parvenir à la réconciliation nationale en s’appuyant aussi sur le projet d’un pacte républicain qui permettra au pays d’avoir une cohabitation pacifique. Voilà pourquoi un régime spécial des prières est décrété à dater du 06 décembre 2015 jusqu’au 31 décembre sur l’étendue du territoire national, car le bonheur et l’avenir du pays en dépendent absolument.

L’Evêque général des Eglises du Réveil, Albert Kankenza, entouré de l’évangéliste Jean-Oscar Kiziamina, du Docteur Ngalasi et du Général Soni Kafuta, a fait hier une importante déclaration relative aux enjeux de l’heure. Et ce, à l’issue de la session extraordinaire de la Commission Justice et Paix des Evêques et Leaders des Eglises du Réveil, en leur qualité de conducteurs spirituels et bergers des troupeaux du Seigneur sur l’étendue du territoire national. Cette déclaration était en rapport avec la mission de l’Eglise, la consolidation de la paix et la cohésion nationale, la tenue du dialogue national et le processus électoral et la problématique de la constitution. Tout a commencé par la prière d’ouverture dite par le Révérend Jean-Bosco Kindomba.

Les Eglises du Réveil approuvent le dialogue

« Nous approuvons son annonce par le Chef de l’Etat lors de son adresse à la Nation ainsi que sa convocation imminente. Car constants dans notre position, nous avons eu à le proposer il y a une année de cela lors de la session de la Commission Justice et Paix, et avions proposé d’offrir nos bons offices à la classe politique à la même occasion, comme lors de la rencontre des Eglises du Réveil avec le Gouverneur de la Ville de Kinshasa au mois de février de l’année en cours », indique la déclaration, qui ajoute que car, en plus qu’indispensable à ce stade, le dialogue comme le cadre indiqué pour traiter des toutes les questions d’intérêt vital pour notre Nation d’une part et une voie idéale dont l’issu serait à même de rassurer un avenir apaisé à notre Nation d’autre part.

Les Eglises du Réveil tiennent fermement à la tenue du dialogue national pour parvenir à la réconciliation nationale en s’appuyant aussi sur le projet d’un pacte républicain qui permettra au pays d’avoir une cohabitation pacifique, un exercice rassurant de ceux qui ont la charge de l’Etat et une garantie pour ceux qui prendront la retraite au terme des services rendus à la Nation.

En rapport avec les élections et la problématique de la constitution, les Eglises du Réveil invitent l’ensemble de la classe politique ainsi que le peuple à préserver les acquis actuels (la paix, l’unité nationale, la stabilité des institutions ainsi que les retombées économico-sociaux qui en découlent. « Et exhortent tout notre peuple à se préserver de toute démarche susceptible de troubler notre pays afin d’épargner le sang de notre peuple de couler à nouveau. Que chaque fils et fille du Congo ne ménage aucun effort pour y apporter contribution efficace », a souligné Albert Kankenza.

Il sied de souligner que la Rd Congo a payé un lourd tribut tout au long de son histoire politique. Ce qui pousse les Eglises à appeler à la modération et à la responsabilité de tous dans les propos tant en public qu’en privé et aussi à la vigilance du peuple afin d’éviter d’être instrumentalisé pendant cette période particulière de l’histoire du pays comme le soutient Proverbe 18 : 21.

Au regard de tout ce qui vient d’être dit, les Evêques et Leaders réunis en Commission Justice et Paix lancent un appel pathétique à tous le peuple de Dieu, aux hommes de bonne volonté à s’impliquer dans le chemin du dialogue, et qu’à tous les membres des Eglises et Ministères du Réveil sur l’ensemble du territoire national, à se lever comme un seul homme dans des prières ferventes en faveur de la paix, de l’unité ainsi que de la réussite du dialogue nationale, en brisant toutes les puissances des ténèbres, les principautés, le séjour des morts et les esprits méchants qui prennent en otage la destinée prophétique de la Nation. Pour ce faire, un régime spécial des prières les trois derniers jours du mois est décrété à date du 06 décembre 2015 jusqu’au 31 décembre sur l’ensemble du territoire national. Car le bonheur et l’avenir de notre pays en dépendent absolument. C’est par une prière de clôture de l’Evangéliste Ejiba ya Mapia, que cette cérémonie s’est clôturée.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse