Dans une conférence au Doyenné St Pierre: Les enjeux du Jubilé d’or de l’œuvre du père Arthur Du Vernay expliqués au public

par -
0 331
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le centre paroissial de St Pierre a abrité, dimanche, une conférence sous le thème : «Asbl/ Bondeko ya Sika : son histoire et ses œuvres ».

Cette initiative de la communauté Bondeko du Doyenné St Pierre s’inscrit dans la perspective du Jubilé d’or (50 ans) de l’Asbl Bondeko ya Sika. L’orateur, animateur-doyen Dieudonné Kichindja Osako (voir photo), a indiqué dans son discours (dont un extrait suit), que la date des festivités est le 11 novembre prochain. Les invités à la conférence sont venus des communautés paroissiales de: St Rombaut, St Pierre, St André,  St Muzey et Notre Dame du Congo, des communes respectivement de Barumbu, Kinshasa, Lingwala. La journée a été rehaussée de la présence de la présidente de l’Asbl Bondeko ya Sika, Mère Marie-Louise Kapaya. L’assistance a été conviée à une minute de silence en mémoire de feu le père Arthur Duvernay, fondateur de la Communauté Bondeko. Le programme du jour a prévu une projection vidéo en salle, sur une interview dans laquelle le fondateur parlait notamment des mobiles ayant milité, cinquante ans plus tôt, à la matérialisation de l’idéal Bondeko. Il s’agit, dans cet ordre d’idée, des premiers chrétiens (qu’évoque le livre des Actes des apôtres 2, 42- 47), qui mettaient tout en commun, afin que nul ne soit dans le dénuement. « Apprendre à vivre comme le Seigneur est venu nous l’apprendre. Les première communautés, en effet, prenaient comme base l’Evangile », a indiqué le père- fondateur.

La mère Kapaya a donné des encouragements, des  orientations et des directives pastorales. Dans sa suite, il y a eu notamment l’intendant du Centre Bondeko, Bienvenu Kengunya. Elle a encouragé les animateurs des doyennés à faire preuve de dynamisme, afin que la flamme du relèvement active les communautés locales : Bondeko ya Sika (traduire littéralement : la fraternité nouvelle). Il n’est pas aisé de présider à la destinée de l’Asbl Bondeko ya Sika dans un contexte de dure conjoncture socioéconomique. Répondant aux préoccupations de l’assistance, la présidente a notamment démontré que le Centre Bondeko dans sa vocation de cadre d’accueil des organisations professionnelles et des groupes chrétiens en retraite ne sait plus brandir cet atout pour maximiser les recettes. Les membres sont exhortés à donner leurs cotisations, pour colmater les brèches. Des difficultés similaires donnent du fil à retordre au comité de gestion de la Clinique Bondeko. Laquelle n’est pas épargnée par le phénomène de « sortants retenus » dans les hôpitaux de Kinshasa, et qui empêche la maximisation des recettes. « Des gens nous doivent des milliards de francs congolais », s’est-elle exclamée.

Le Doyen Kichindja : « Cinquante ans de vie pour un homme est une étape importante » 

Il y a aujourd’hui, 10 mois et 4 jours, étaient lancés au Centre Bondeko, c’est- à- dire, le 13 novembre 2016, le début des activités du jubilé d’or de l’Asbl Bondeko ya Sika. Le 11 novembre 2017, dans un mois et 28 jours, notre Asbl Bondeko ya Sika se prépare à célébrer son Cinquantenaire, depuis sa création, le 11

novembre 1967, par le Révérend Père Arthur Du Vernay. Ce dimanche 17 septembre 2017, est un grand jour, comme grande date qui restera à jamais gravée dans les annales de l’histoire de l’administration de la Communauté Bondeko du Doyenné St Pierre. C’est pour moi ici le lieu de remercier sincèrement les Animateurs et les Membres de la Communauté Bondeko du Doyenné St Pierre qui ont participé activement à la réalisation de cette cérémonie (conférence).

Je saisi cette opportunité pour exprimer mes remerciements au Curé de la Paroisse St Pierre, qui nous a offert son hospitalité par la tenue de cette conférence.

En effet, fêter un Jubilé d’or ou célébrer un demi-siècle de vie, cela voulait dire qu’on est vers la fin de la course de la mission reçue de Dieu. On est en droit de tenir le même langage que Saint Paul, quand il écrit à son -fils spirituel Timothée en ces mots: « j’ai combattu jusqu’au bout le bon combat, j’ai terminé la course, j’ai gardé la foi ». (Cfr. 2 Timothée 4,7).

Cinquante ans de vie pour un homme est une étape importante. Car, c’est un adulte capable de prendre des décisions et d’orienter sa vie et celle de sa famille dans le seul sens de l’épanouissement de celle-ci. Le Cinquantième anniversaire de la création de la Communauté Bondeko prouve à suffisance qu’elle a atteint l’âge de maturité et est à mesure de remplir avec responsabilité la mission lui confiée.

 Cinquante ans d’existence, chiffre de responsabilité

Pour sa petite histoire, fondée le 11 novembre 1967, par le Révérend Père Arthur Du Vernay, jour pour jour, depuis sa création, l’ASBL Bondeko ya Sika est au service de l’Eglise Catholique. Comme on la voit, l’ASBL Bondeko ya Sika mérite des éloges et son Fondateur, des égards. Pour marquer l’événement d’un cachet spécial, la Communauté Bondeko du Doyenné St Pierre s’apprête à le commémorer avec faste. C’est la raison d’une messe d’action de grâce qui a eu lieu ce dimanche 17 septembre 2017, à la paroisse St Pierre et la conférence organisée ce jour, autour du thème: « ASBL/ BONDEKO Y A SIKA : son histoire et ses œuvres ». C’est pourquoi, la plupart des gens demeurent dans l’ignorance de connaitre l’origine de l’Asbl Bondeko ya Sika. Et pourtant, elle existe depuis 1967. Quand on pose la question à certains agents pastoraux, plusieurs d’entre eux perdent la langue.

L’ASBL Bondeko Ya Sika a pour but d’aider ses membres à réaliser dans leur vie quotidienne ce que Jésus nous a laissé comme son commandement: « aimer comme il nous a aimés » (Jean 13,34) et comme sa prière « être Un comme le Père et le Fils » (Jean 17,11).

En 1978, à l’occasion de ses 11 ans d’existence, l’Asbl Bondeko est dotée de la personnalité juridique accordée par l’ordonnance présidentielle

N°78/132 du 21 mars 1978. Son siège social est situé au Centre Bondeko, n°5219, Avenue de l’Université, dans la commune de Limete.

Arrivé en RD Congo en 1950, alors qu’il n’avait que 27 ans, le Père Arthur Du Vernay va mener une vie exemplaire, entièrement vouée à l’œuvre de l’évangélisation. Le Centre d’accueil Bondeko, a été construit depuis le 31 août 1975; un Centre de prière et de partage pour accompagner spirituellement ses membres…

(Payne)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse