Dans un point de presse: Jp Lisanga et le Front du Peuple invitent les méfiants à rejoindre le dialogue

par -
0 535
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Dans un point de presse animé le weekend dernier à Kinshasa par Jean-Pierre Lisanga Bonganga, Coordonateur et porte-parole du Front du Peuple lance un appel pathétique aux autres leaders de l’Opposition politique congolaise, qui sont encore sceptiques, de rejoindre, dans un sursaut patriotique, le dialogue politique conformément à la Résolution 2277, pour qu’ensemble nous puissions sauver notre Nation d’une énième crise de légitimité. Il a à la même occasion annoncé un grand meeting le 24 avril 2016, date symbolique et point d’orgue de sa campagne de sensibilisation et de mobilisation pour la Résolution 2277.

Dans ce point de presse, le Front du Peuple s’est félicité de la convergence des vues qui s’est dégagée à travers la Résolution 2277 du 30 mars 2016 sur la situation politique, sécuritaire ainsi que des libertés et des droits de l’homme en Rd Congo entre la Communauté internationale et la vision du président Etienne Tshisekedi au sujet du dialogue politique. C’est ici que le Front du Peuple a d’abord rappelé que la vision du président Etienne Tshisekedi telle qu’exposée dans la feuille de route de l’UDPS pour la sortie de crise, publiée le 14 février 2015, prône un dialogue politique transparent et associant les parties prenantes congolaises, représentées d’un côté par le camp de la Majorité Présidentielle, à travers la personne du Président Joseph Kabila, et de l’autre par le camp du président Etienne Tshisekedi, regroupant les forces politiques et sociales du changement démocratique et Alliés, consacrant ainsi la bipolarité qui est dans l’Adn du champ politique congolais.

La libération des prisonniers politiques

Pour Jean-Pierre Lisanga, dans la situation actuelle du pays, comparable à un avion en voie d’atterrissage sous un temps orageux, le Front du Peuple se joint au Président Etienne Tshisekedi pour considérer le dialogue politique comme la voie royale pour sortir le processus électoral de l’impasse dans laquelle il est plongé. Au sujet du Facilitateur Edem Kodjo, le Front du Peuple estime que dans le souci à la fois de préserver le caractère inclusif du dialogue politique et de décrispation du climat politique, le Facilitateur désigné aurait dû, avant toute consultation, demander la libération immédiate et sans condition avec abandon des charges de tous les prisonniers politiques et de tous les détenus d’opinion ainsi que tous ces laissés pour compte.

« Aussi, le Facilitateur désigné aurait dû demander l’amnistie totale de tous les exilés politiques comme par exemple l’honorable Roger Lumbala », indiqué le Coordonateur et porte-parole, avant d’ajouter que tous ces citoyens congolais privés aujourd’hui de liberté devraient eux aussi être consultés pour leur participation au dialogue politique au cas où celui-ci devrait avoir lieu. Et d’insister sur le fait qu’à l’issue de ces consultations, M. Kodjo devrait dresser un rapport circonstancié devant conclure à la convocation ou non du Comité préparatoire du dialogue politique.

« Aux autres leaders de l’Opposition politique congolaise, encore sceptiques et méfiants au dialogue politique, le Front du Peuple lance un appel pathétique pour rejoindre, dans un sursaut patriotique, le dialogue politique conformément à la Résolution 2277, pour qu’ensemble nous puissions sauver notre Nation d’une énième crise de légitimité », indique le document signé par Jean-Pierre Lisanga Bonganga, qui ajoute que le Front du Peuple veut faire de cette date symbolique, le point d’orgue de sa campagne de sensibilisation et de mobilisation pour la Résolution 2277, en organisant le 24 avril 2016, à partir de 11 heures, un grand meeting du Peuple au stade MEFE de Lemba.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse