Dans un forum économique sur les investissements: L’ANAPI veut relever les obstacles à l’investissement et proposer des réformes à entreprendre

par -
0 1028
M. Wivine Mumba, Dg de l’ANAPI
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Pour permettre aux investissements de jouer un rôle déterminant dans l’essor de l’économie nationale, il est impérieux qu’il soit mis en place au pays une politique de promotion des investissements qui soit cohérente, efficace et incitative. C’est la raison pour laquelle il a été organisé un Forum économique sur les investissements à Kinshasa, où l’ANAPI, service relai entre les privés et le pouvoir public se doit d’une part, de prendre en compte les doléances des hommes d’affaires (investisseurs), relever les obstacles à l’investissement et proposer des réformes à entreprendre et d’autre part, vulgariser dans les milieux d’affaires les réformes déjà réalisées au pays.

Environ 200 participants  provenant des entreprises agréées au Code des investissements, des grandes entreprises de Kinshasa, les délégués des organisations intermédiaires (FEC, COPEMECO et FECAPEC), quelques membres du gouvernement central et provincial de Kinshasa, les PME locales et les institutions publiques concernées par l’amélioration du climat des affaires : DGDA, DGRAD, DGI, DIGRKA, etc. ont pris part à l’Hôtel Pullman Grand Hôtel de Kinshasa à un Forum économique organisé par l’Agence nationale pour la promotion des investissements (ANAPI), en coordination avec le Gouverneur de la ville province de Kinshasa, portant sur « La politique d’investissement en République démocratique du Congo ». C’était en présence du ministre du Plan et suivi de la Révolution de la modernité, Georges Wembi et de son collègue de l’Economie nationale, Modeste Bahati, sans oublier la patronne de l’ANAPI, Wivine Mumba.

Identifier les entraves

Tout a commencé par le mot de bienvenue de la Directrice générale de l’ANAPI, Mme Wivine Mumba. Elle a indiqué que le Gouvernement de la République est conscient que l’investissement est le moteur de la croissance économique de notre pays et de son développement socio-économique qui consiste en l’augmentation des grandeurs macro-économiques. Pour ainsi permettre aux investissements de jouer un rôle déterminant dans l’essor de l’économie nationale, il est impérieux qu’il soit mis en place au pays une politique de promotion des investissements qui soit cohérente, efficace et incitative. La promotion des investissements est un processus continu qui concerne aussi bien les investisseurs étrangers que nationaux. Ce processus doit être proactif, agressif et ciblé.

« Bien que les réformes gouvernementales aient éliminé de nombreux obstacles à l’investissement privé, nombreux sont ceux qui demeurent encore jusqu’à ce jour et constituent des freins à l’émergence de l’économie nationale, dont les contraintes administratives qui freinent l’investissement, l’opacité de la parafiscalité et la lourdeur de l’impôt, les tracasseries administratives et policières et l’insécurité juridique et judiciaire, etc. », avant d’ajouter qu’entant que service relai entre les privés et le pouvoir public, l’ANAPI se doit d’une part, de prendre en compte les doléances des hommes d’affaires (investisseurs), relever les obstacles à l’investissement et proposer des réformes à entreprendre et d’autre part, vulgariser dans les milieux d’affaires les réformes déjà réalisées au pays.

« Facteur de croissance et de développement du pays, l’investissement est créateur des richesses et est capable de conduire l’économie vers la croissance », a expliqué le ministre du Plan et mise en œuvre de la Révolution de la modernité, avant de dire que ce forum doit être un cadre de réflexion pour répondre à la difficulté rencontrée par les opérateurs économiques, parce que la Rd Congo, pourvue des potentialités énormes, peine à transformer ces potentialités en richesses.

C’est la vision projetée dans le cadre de l’organisation des rencontres avec les agents économiques nationaux et étrangers installés en Rdc pour échanger sur les entraves à l’essor de l’investissement, en vue de trouver des solutions aux difficultés épinglées et proposer des réformes à mener. Cette activité est primordiale d’autant plus que la meilleure promotion des investissements commence par la prise en charge et l’encadrement de ceux qui sont déjà installés au pays.

C’est dans cette objectif que ce Forum est organisé avec les hommes d’affaires installés à Kinshasa, avec pour objectifs d’échanger avec les hommes d’affaires sur les entraves à l’essor des investissements et fournir une palette d’information ; assurer de manière optimale l’attraction des investissements des nationaux à partir d’un marketing proactif ; collecter des intentions de projets d’investissement à soumettre aux partenaires à capacité de financement et contribuer à l’émergence de la classe moyenne congolaise.  Avant de terminer son discours, Georges Wembi a insisté que l’opportunité offerte par ce forum doit permettre  d’élaborer des recommandations en vue de l’attractivité des investissements.

Un programme alléchant

Il faut dire que ce Forum de Kinshasa sur « La politique d’investissement en Rd Congo » aligne plusieurs sous-thèmes comme : « Les opportunités d’investissement dans la Ville-province de Kinshasa », par le ministre provincial du Plan ; « La fiscalité provinciale et ses enjeux dans l’attractivité des investissements dans la ville province de Kinshasa », par le ministre provincial des Finances. La Directrice générale de l’ANAPI a abordé el thème : « Le rôle de l’ANAPI dans la politique des investissements en Rdc », pendant qu’un membre du collège de la Primature en charge du climat des affaires a abordé le thème sur : « Le climat des affaires en Rdc : vision et perspectives des réformes à court, moyen et long terme ». Enfin, la parole a été donnée au président national de la COPEMECO, et qui a exposé sur « L’émergence des petites et moyennes entreprises en Rdc : rôle des organisations intermédiaires ».

(Jean-Marie Nkambua)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse