Dans un environnement ne répondant pas aux exigences minimales: Le rapport intitulé ‘’Le voyage désespéré’’ e HCR interpelle l’Afrique

par -
0 166
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Depuis ce lundi 3 septembre dernier, Le haut-commissariat pour le refugié a publié son rapport sur la condition et relation Afrique-mer  méditerranée. Le rapport intitulé ‘’ voyage désespéré’’ note qu’environ seize mille (16.000) personnes ont perdu la vie sous ‘’l’aventure’’ de tenter de quitter l’Afrique pour l’Europe. Ce, dans le but de travailler pour, un jour, répondre à leurs besoins existentiels, eux-mêmes, leurs familles et des proches. Une situation qui inquiète des associations humanitaires de l’Afrique et de l’Union européenne présentes pour secourir des acteurs qui tentent de franchir des frontières européens clandestinement.

En effet, depuis le début de l’année 2015, le Haut-Commissariat pour les réfugiés a enregistré plusieurs morts de ressortissants africains à la mer méditerranée, séparant l’Afrique et l’Europe et l’Asie. La même année au cours du mois de janvier, la mer méditerranée a été considérée comme le cimetière de ceux qui ont péri sur la voie de la recherche d’un minimum vital en Europe. Un important chiffre de ressortissant des pays africains, surtout Subsahariens ont perdu la vie, toujours sous l’envie de rechercher un pays d’accueil de l’Union européenne. A Kinshasa, une femme confie : « Ma sœur a perdu la vie en essayant cette aventure de quitter Kinshasa pour l’Europe. Elle est passée par le Cameroun et, nous avons été informés qu’elle avait péri dans un naufrage à la mer méditerranée », a-tell relaté.

La première question africaine que beaucoup se permettent d’aller à la recherche de la réponse, c’est une disposition économique. Les pays européens ont une prédisposition de mieux apparaître comme de vrais donneurs de la bonne prévoyance et situation économique et adaptés pour permettre à chacun des peuples de vivre selon ses moyens. C’est ce que démontre un père de famille, réagissant sur le rapport publié par le HCR, sous l’intitulé ‘’le voyage désespéré’’. Un autre observateur interrogé, admet que l’Afrique apparait de plus en plus comme une espèce d’enfer à ciel ouvert. Et d’expliquer : pas de travail, des retraités non sécurisés, des gens à l’âge de la retraite mais qui ne savent pas leur sort, si bien qu’ils demeurent dans la vie active malgré eux. C’est la fameuse ‘’jeunesse active’’ de l’Afrique entière et du monde, explique la source.

Selon des informations des medias internationaux, lundi dernier, six cents (600) personnes ont été secourues à la mer méditerranée. La cause principale de nombreux jeunes hommes et de jeunes femmes est de fuir la situation économique qui les contraint à la pauvreté en Afrique. De là, ils risquent leur vie pour franchir la frontière de l’espace européenne. Parmi les pays de l’Union européenne les plus ciblés par des émigrants clandestins, figurent l’Allemagne, l’Espagne, l’Italie.

Une économiste et entrepreneure à Kinshasa explique : ‘’ le fait devient récurrent du fait que la réponse sur le besoin économique de population répond au principe de deux poids deux mesures. Nous observons des inégalités et un manque de mérite dans le système de recrutement pour un cursus professionnel, aux écoles et dans d’autres domaines de la vie d’un Etat. L’Afrique représente une force que la Chine a comprise. D’autres continents apprécient mais laisse la responsabilité à l’Afrique de se prendre en charge et de sauver son image de marque pour les générations futures’’, a-t-elle relevé. Et d’ajouter : les jeunes d’aujourd’hui, placés devant divers secteurs d’activités, envient des stars africaines qui ont changé de nationalité et réussi leur carrière comme sportifs, musiciens ou autres.

L’Afrique du 21ème face à ses multiples responsabilités et sa prise en charge

Dans la majorité, les pays africains sont appelés à travailler, non pour le développement de leurs pays respectifs, mais du continent dans l’ensemble. Des projets focalisant sur le domaine de l’agriculture, de la pêche, de l‘éducation, de la santé, de l’infrastructure routière,  de l’infrastructure sanitaire et scientifique… En outre, de nombreux  pays ont de bonnes notes à la moyenne. A titre d’exemple, le Madagascar, la Côte-d’Ivoire, le Nigéria, le Sénégal, l’Afrique du sud, le Botswana, etc. La situation économique qui est réglée par le pouvoir d’achat de la population africaine qui pour la majorité n’atteint pas le standard de minimum 1 dollar américain, la crise économique qui depuis 2008 a des conséquences sur l’économique des pays, de politique monétaire qui déstabilise la monnaie locale, l’insécurité des personnes et de leurs biens, l’accès difficile aux soins de santé et le déficit opérationnel dans le système de prise en charge de santé et souvent non adapté aux classes sociales des pays africains. Le terrorisme frappe la région de l’Ouest d’Afrique subsaharienne. En plus de cela, la corruption mine tous les secteurs de la vie des Etats africains.

La Chine étant actuellement grande donatrice et financière de projets en Afrique, cela doit inspirer le continent noir à travailler pour une classe intellectuelle conforme et apte à répondre à des besoins africains. La recherche de partenaires économiques et financiers a  démontré, après  plus de 50 ans d’indépendante des pays africains, que la situation ne changera pas si des têtes font défaut en laboratoire, pour envisager une réponse  conforme à l’Afrique. Aussi le continent demeure-t-il indéfiniment demandeur. Que ça soit l’investissement chinois payant pour l’Afrique selon des dirigeants africains, l’Afrique a cette responsabilité sur ce qu’elle fait des moyens lui alloué autant par la Chine que tout autre partenaire économique et financier.

Nzuzi Richard, stagiaire

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse