Dans un communiqué rendu public: Marie-Ange Mushobekwa s’insurge contre Kamuina Nsapu et BDK

par -
0 505
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Suite aux différents foyers de tensions qui inquiètent la vie des paisibles citoyens de la RD Congo dans certains coins du territoire national, le gouvernement Central dénonce les actes « ignobles » commis d’une part par la milice Kamuina Nsapu dans le Kasaï et Bundu Dia Kongo à Kinshasa et au Kongo-Central. Des actes qui portent atteinte à des vies humaines ainsi qu’aux symboles de l’Etat.

Pour ce faire, la ministre des Droits humains, Marie-Ange Mushobekwa, a, dans un communiqué officiel rendu public hier mardi 14 février, déclaré sa ferme intention de restaurer l’ordre public. Ce, tout en dénonçant des actes terroristes de la part notamment des miliciens Kamuina Nsapu.

« Le gouvernement de la République condamne fermement ces actes ces actes ignobles qui sont constitutifs à tous le moins des actes terroristes qu’aucun État moderne épris des valeurs républicaines et soucieux du respect des droits fondamentaux de la personne humaine, ne saurait tolérer », révèle le communiqué.

En cela s’ajoute la désolation du gouvernement de la République contre la milice Kamuina Nsapu qui parvient même à recruter et utiliser de force, les enfants soldats. Ce, en violation flagrante des droits de l’homme.

Dans ce même document, le gouvernement condamne les propos incitant à la haine tribale tenus par le responsable de la secte mystico politique Bundu Dia Kongo, le député national Né Mwanda Nsemi, qui selon lui sont de nature à pousser les communautés ethniques du pays à s’entretuer.

« Concernant la secte Bundu Dia Kongo, le gouvernement prend à témoin la Communauté Nationale sur les propos incitant à la haine tribale et à la violence, véhiculés par son gourou Né Mwanda Nsemi. Celui-ci monte les communautés congolaises les unes contre les autres, les poussant à s’entretuer au nom d’une certaine spiritualité. Ces propos sont irresponsables, inadmissibles et répréhensibles », ajoute le communiqué.

(Bernetel Makambo)

Ci-dessous, le communiqué du ministère des Droits Humains

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse