Dans un communiqué de presse:Le CEPADHO craint que les caciques du M23 soient entrain de conspirer contre la déstabilisation de la Rdc

par -
0 1472
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le CEPADHO craint que les caciques du M23 soient entrain de conspirer contre la déstabilisation de la Rdc

Dans un communiqué parvenu à la rédaction du Journal L’Avenir, le Centre d’Etude pour la promotion de la Paix, la Démocratie et les Droits de l’Homme (CEPADHO) dit avoir suivi avec attention les conclusions de la récente mission en Ouganda du ministre national de la Défense, en rapport avec la question du rapatriement prochain vers la RDC des éléments de l’ex-M23.

Le CEPADHO considère que le Gouvernement Congolais tient au respect de la décision des chefs d’Etats de la CIRGL prise à l’occasion du 9e sommet tenu dernièrement à Luanda (en Angola)

C’est pourquoi, tout en encourageant le Gouvernement Congolais dans cette démarche, cette structure l’invite à plus de fermeté vis-à-vis des leaders et combattants du M23 qui s’offrent le loisir de traîner les pieds et de ne pas saisir toute opportunité leur offerte pour regagner la RD Congo.

Le CEPADHO craint que nombreux caciques du M23 et leurs alliés soient entrain de conspirer contre la déstabilisation de la paix et de la sécurité du pays, ce qui les pousse à se méfier constamment du processus de leur rapatriement ou de l’entacher  de plusieurs conditionnalités.

Cette Organisation formule le voeu de voir le Gouvernement Congolais considérer comme non éligible à l’amnistie tout leader ou combattant de l’ex-M23 qui s’abstiendra de répondre à l’appel de rapatriement dans le délai prévu par les chefs d’Etats de la CIRGL, délai qui court jusqu’au 18 août 2015.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse