Dans le respect de la Résolution 2409: La Monusco encourage la sensibilisation des électeurs

par -
0 216
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Cela fait maintenant presqu’un mois que le Conseil de sécurité des Nations Unies a adopté à l’unanimité la Résolution 2409 sur la République démocratique du Congo. Cette résolution décrit notamment le mandat de la MONUSCO dont les priorités demeurent la protection des civils, la neutralisation des groupes armés et l’appui à la mise en œuvre de l’Accord du 31 décembre 2016 et du processus électoral. Des priorités que la MONUSCO met en œuvre en travaillant de concert avec le Gouvernement de la République démocratique du Congo.

La Monusco, lors de son point de presse hebdomadaire s’est attardé sur le volet relatif à la protection des civils. Point numéro un : la résolution souligne que la protection des civils doit être la priorité des priorités lorsqu’il s’agit de décider de l’usage des capacités et ressources disponibles au sein de la MONUSCO. Point numéro deux : la Résolution décrit les conditions de protection des civils ainsi que les groupes de civils prioritaires.

Il est ainsi demandé à la Mission « d’assurer une protection efficace, dynamique et intégrée des civils menacés de violences physiques en accordant une attention particulière « aux civils regroupés dans les camps de déplacés et de réfugiés, aux manifestants pacifiques, et aux personnes civiles victimes de flambées de violence entre des groupes ou des communautés rivaux ou dans le cadre des élections. Il est aussi précisé qu’une solution purement militaire ne permettra pas de régler les questions liées à la protection des civils.

Point numéro trois : la protection des civils passe essentiellement par la prévention et la dissuasion. Pour y arriver, les moyens proposés pour y parvenir sont les suivants : Les bons offices de la Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies, la médiation entre les différents groupes et communautés, les actions de sensibilisation au dialogue et à la paix, le renforcement des interactions entre la MONUSCO et les populations locales avec notamment l’amélioration des dispositifs d’alerte précoce.

La prévention et la dissuasion passent également par le travail de promotion des droits de l’homme et de lutte contre l’impunité. Point numéro 4 : la brigade d’intervention de la Force a le rôle clé pour neutraliser les groupes armés. Elle a un mandat offensif, ce qui n’est pas le cas du reste de la Force, la majorité des effectifs en fait, dont le rôle est celui d’une force d’interposition.

Point numéro 5 : Comme cela lui a été demandé par le Conseil de sécurité, la Force de la MONUSCO poursuit sa transformation afin d’être un outil plus agile, flexible et réactif. Enfin, dernier point qui est très important : le mandat de protection des civils de la MONUSCO intervient en appui au Gouvernement de la République démocratique du Congo.

Lorsque nous avons déployé des bases militaires temporaires dans le territoire de Djugu, multiplié les patrouilles de la Force et de la Police, organisé des réunions avec puis entre les différentes communautés, les autorités, les représentants de la société civile afin d’éviter une escalade du conflit, dépêché des équipes de monitoring sur le terrain, nous avons appliqué notre mandat de protection de populations civiles qui étaient menacées, un mandat qui concerne l’ensemble de la Mission. Dans le cas de Djugu, le Commandant Adil y reviendra de façon plus détaillée dans quelques instants. Le second volet du mandat est relatif à l’appui de la MONUSCO pour la mise en œuvre de l’accord du 31 décembre 2016 et le processus électoral. C’est dans ce cadre que la Mission soutient l’organisation de formations destinées à préparer le pays et ses habitants aux prochaines élections.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse