Dans le Kwango et au Maniema: La CENI publie la liste des candidats recevables

par -
0 309
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Dans le Kwango et le Maniema, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) vient de rendre public la liste des candidatures déclarés recevables et non recevables. Dans le Kwango par exemple, trois candidats sont retenus. Il s’agit de l’Indépendant Kasuwa Mupangi et son colistier Tshimbuz Amboy. La Majorité présidentielle aligne Wenzi Wakuyula, accompagné de Kaputu Vita. Pour sa part, le Partu Lumumbiste Unifié (PALU) aligné Mboso Muteba et Pelende Tshinyam. Dans la province du Maniema, il y a deux indépendants et un candidat membre de la Majorité présidentielle. Au titre d’Indépendant, il y a Dianga Dimandja, accompagné de Dauda Saleh. Un autre indépendant, c’est M. Kahambo Mwanabwato, qui sera secondé de Bala Onongue. Le candidat de la Majorité Présidentielle Justin Omolela Selemani, sera accompagné de Nyangilolo.

Il sied de rappeler que c’est par sa lettre du 07 février 2018 que le Vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur et Sécurité saisissait la Commission électorale nationale indépendante (CENI), pour lui demander d’organiser l’élection des gouverneurs et vice-gouverneurs dans les provinces de Kwango et de Maniema. Et ce, suite aux vacances créées aux exécutifs des provinces du Kwango et du Maniema, à la suite des motions de défiance adoptées par les Assemblées provinciales contre les Gouverneurs des provinces précités.

Donnant suite à cette lettre, la CENI a publié un calendrier électoral, dont voici quelques dates essentielles : du 19 février au 23 février 2018 : dépôt des candidatures auprès de la représentation provinciale de la CENI à Kenge et à Kindu ; le 02 mars 2018 : publication de la liste des candidatures recevables et non recevables ; du 22 mars au 26 mars : campagne électorale et le 28 mars 2018 : vote des gouverneurs et vice-gouverneurs par les députés provinciaux, annonce des résultats provisoires par la CENI.

Soulignons que l’instabilité entre les institutions Provinciales depuis leur avènement en 2007 a toujours été au centre des préoccupations du Gouvernement, mieux du Vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur et Sécurité, Emmanuel Ramazani Shadary. C’est la raison pour laquelle un séminaire d’évaluation du fonctionnement des Assemblées provinciales s’est tenu à Kinshasa du 14 au 18 Mai 2017. Des orientations précises ont été données aux animateurs des Assemblées Provinciales pour la collaboration avec les Exécutifs Provinciaux sans enfreindre les règles du jeu démocratique et du contrôle parlementaire, prérogatives leur dévolues par la Constitution.

Sur cette même lancée, à travers la conférence des Gouverneurs tenue à Goma du 18 au 19 décembre 2017 sous la conduite du Président de la République avec le concours du pouvoir organisateur légal de ces assises qu’est le Ministre de l’Intérieur, il a été rappelé aux Gouverneurs la nécessité de mobiliser les recettes locales pour le développement de leurs entités d’une part. Et d’autre part, leurs obligations de collaborer avec les Assemblées délibérantes provinciales par devoir de redevabilité, gage de stabilité institutionnelle. Présents à Goma, en marge de cette conférence des Gouverneurs, les Présidents des Assemblées Provinciales considérés à tort ou à raison comme les tombeurs des Gouverneurs ont été invités à privilégier la cohabitation pacifique entre les deux institutions et de se tourner désormais vers la préparation des élections.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse