Dans le cadre de sa tournée des partis membres de la MP: Aubin Minaku en visite à l’AFDC

par -
0 309
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Sur instruction du Chef de l’Etat, le Secrétaire général de la Majorité Présidentielle (MP), le Docteur Aubin Minaku Ndjalandjoko a initié une série de visites des différents partis politiques membres de sa plateforme. Et le tout premier parti à recevoir, dans ce cadre, la visite du président de l’Assemblée nationale, a été l’Alliance des forces démocratiques du Congo (AFDC), parti cher au ministre d’Etat en charge du Plan, M. Bahati Lukwebo.

C’est hier mardi 23 janvier 2018 en début d’après-midi que le premier des députés nationaux a été accueilli en triomphe au siège du Secrétariat général de ce deuxième parti politique de la Majorité présidentielle. D’abord, le président de l’Assemblée nationale a signé le livre d’or de l’AFDC, avant de laisser son message de circonstance.

En voici la substance : « C’est avec honneur et plaisir que j’ai passé ce jour quelques instants de travail avec l’équipe dirigeante de l’AFDC, en présence de son Autorité morale, M. Bahati Lukwebo. Je témoigne que l’AFDC occupe la deuxième place au sein de la Majorité Présidentielle, suite à un travail politique et de terrain mené de manière méticuleuse et professionnelle. J’apprécie aussi la loyauté réitérée à l’Autorité morale de la MP, son excellence JKK. L’AFDC n’est point un feu de paille. Mais une véritable machine politique pour Joseph Kabila ».

Pour sa part, l’autorité morale de l’AFDC a à cette occasion remis au secrétaire général de la Majorité présidentielle un présent de valeur, un insigne du parti symbolisant la paix et l’unité nationale, ainsi qu’une copie du dossier habituel du parti AFDC. Après quoi, le docteur Minaku a accordé une interview à la presse.

« Je suis entrain d’exécuter une instruction de l’Autorité morale de la Majorité Présidentielle. Parce que le processus électoral est irréversible. La loi électorale a été adoptée. Chaque regroupement politique, chaque parti politique, doit s’organiser dès maintenant pour rafler la mise. Il en est de même pour la Majorité. C’est ainsi que nous sommes entrain, sur instruction de l’Autorité morale, de faire une petite tournée aux sièges des différents partis politiques de la Majorité Présidentielle. Parce que, c’est le moment d’asseoir la cohésion au sein de la Majorité Présidentielle. Afin que nos actions sur le plan électoral soient réellement cohérentes, étant donné que nous savons que nous allons gagner à tous les échelons », a-t-il confié aux journalistes.

Et de poursuivre : « Il n’y a pas un constat nouveau. Nous savons tous au sein de la Majorité ; la population congolaise le sait, toute acteur politique, tout analyste politique sait aujourd’hui que l’AFDC n’est pas un feu de paille. Ce n’est pas un parti politique qui est né et disparait comme une étoile filante. C’est un parti politique réellement installé, qui a été construit par une méthode, sur le plan politique, appropriée, depuis beaucoup d’années aujourd’hui. J’en sais quelque chose, pour avoir été élu en 2006 et réélu en 2011. J’en sais quelque chose au niveau du processus parlementaire de création de l’AFDC. Donc, je ne fais que constater depuis toujours que nous devons compter avec l’AFDC à la Majorité présidentielle ».

Des réactions très positives

Dans cette ambiance, le député national Albert Botombula Tabu s’est exprimé à la suite de cette visite du Secrétaire générale de la Majorité à l’AFDC. « L’AFDC étant la deuxième force de la MP, le Secrétaire général a estimé qu’il fallait commencer par là. Le message est que nous sommes engagés dans un processus électoral. La loi électorale ayant été adoptée et promulguée par le Chef de l’Etat. Les choses vont très vite. Il faudra que les partis politiques s’organisent de manière à ce que la Majorité Présidentielle puisse gagner les élections à tous les niveaux et ainsi, continuer à diriger », a-t-il dit.

Et il a ajouté que : « Pour nous de la Majorité, les gens doivent cesser d’être distraits. Parce que le processus est engagé. Les élections auront bel et bien lieu par rapport au calendrier électoral qui a été publié par la CENI. Les gens doivent se préparer aux élections. Pour la population, je demande à ce qu’elle ne soit pas distraite. Qu’elle ne puisse pas faire recours aux différentes démarches qui sont menées par les ennemis de la République et qui demandent à tout moment des marches sans issues. Il y a eu des marches, et il y a eu mort d’hommes. Les choses n’ont pas changé. Le processus continue. Mais nous déplorons les morts. C’et ce que nous devons éviter. La classe politique, y compris la Société civile, même les évêques, tous les princes des églises doivent faire en sorte que le peuple soit « un » pour qu’on aille effectivement aux élections. Mais si nous devons chaque fois appeler le peuple pour des marches non autorisées, quoique prévues par la Constitution, mais la Constitution dit que les marches s’effectuent dans les conditions prévues par la Loi. Mais les marches qui ne sont pas autorisées, il y a toujours des casses, il y a mort d’hommes. Il faut demander à la population d’être prête pour élire des dirigeants qui doivent réellement répondre de leurs inspirations ».

Pour sa part, Me Elodie Mizigirwa, la Secrétaire nationale adjointe de l’AFDC, chargée des élections, n’a pas caché sa satisfaction. « C’est une visite que nous venons de saluer. Puisque, c’est comme un grand-frère qui vient rendre visite à son petit-frère aîné. Parce que l’AFDC c’est la deuxième force de la Majorité présidentielle. Et il est tout à fait normal que le grand-frère, le président de l’Assemblée nationale et secrétaire général de la Majorité, Aubin Minaku, vienne pour cette visite en ce moment aussi déterminant que la veille des élections. C’est une visite qui vient encore préciser et montrer à la face de toute la famille de la Majorité, et à la classe politique actuelle de la Rdc, que nous sommes déterminés, et plus rien ne pourra arrêter ce train qui va tout droit vers les élections. Et l’heure n’est plus à la distraction. L’heure n’est plus à la spéculation. L’heure n’est plus à la médisance et tout ce qu’on peut imaginer et qui peut porter atteinte au processus électoral qui est plus que jamais amorcé. C’est dans ce cadre que nous inscrivons cette visite. C’est pour renforcer le lien qui nous unit. Parce que nous avons un père commun qui est le Président de la République Joseph Kabila Kabange. Derrière qui, nous sommes tous rangés pour les élections et plus rien ne pourra arrêter ce train qui est en marche », a-t-elle indiqué.

(Lepetit Baende)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse