Dans la nuit d’hier à Matete: Des hommes en uniforme ont profané des églises

par -
0 294
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

L’Assemblée la Rosée du Centre évangélique charismatique, CEC ; l’Assemblée évangélique de la Liberté en Christ et la cellule locale de  l’Assemblée chrétienne de Kinshasa, ACK sont situées  respectivement sur la 1re, la 2ème  et la 6ème rue, au quartier Debonhomme, dans la commune de Matete. Ces lieux de prière ont vécu un cauchemar dans la nuit du lundi12 au mardi 13 de cette semaine. En effet, des hommes en uniforme ont fait irruption peu après minuit, dans le premier cas donc à la 1re rue proche du boulevard Lumumba, ils ont identifié le pasteur et l’ont lynché devant ses fidèles, réunis en veillée de prière. Des témoignages indiquent que des téléphones ont été ravis. Dans la deuxième étape, le responsable de l’église n’a pas été localisé sur les lieux. Des fidèles ont été brutalisés, des téléphones portables ravis. « Comme si cela ne suffisait pas, les assaillants ont jeté un regard envieux sur les instruments de musique qui étaient –là, et emporté notamment le mixeur et des micros sans fil », a témoigné une victime. Dans la troisième étape, là encore le pasteur responsable de la cellule de prière n’a pas été repéré. Les assaillants se sont rabattus dans la hargne sur les fidèles en veillée de prière. Cette invasion nocturne a fait écho et, tôt le matin, certains milieux éloignés ont été saisis, dont notamment le Bureau central des Nations Unies aux Droits de l’homme en RDC, BCNUDH de la Monusco. Une délégation a débarqué peu après six heures dans ce quartier. Dans une ronde effectuée en des endroits attaqués, les membres de la délégation ont pris acte de ce qui était advenu, et encouragé les victimes à prendre courage. Dans un cas comme dans l’autre, le mode opératoire a permis à des observateurs de déduire que l’opération avait tout lieu d’une profanation des lieux saints. Une situation survenue dans la ville en février dernier.  En effet, L’abbé curé de la paroisse St Dominique de Limété avait promené le gouverneur de la ville province de Kinshasa, avec sa suite, le dimanche 20 février dernier, à l’intérieur de l’église. Là, les bancs, sens dessus-dessous, traduisaient le degré de courroux des assaillants. L’autel avait été saccagé, les hosties éparpillées sur le pavé, suscitaient la curiosité et un choc émotionnel bouleversant  de profanation. Une semaine plus tard, cela s’était produit à la paroisse St Kizito de Kingabwa. L’inconnu, dans une telle entreprise, demeure les motivations des assaillants.

(Lepa, Cp)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse