Dans la chanson « Proclamation »

par -
0 1088
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Papa Wemba dépeint de pseudo-étudiants de la diaspora en Europe

« Voir l’Europe et mourir », tel est le credo de bien des jeunes, depuis des lustres. C’est dire en d’autres termes : l’Europe pour l’Europe, comme aussi en politique : le pouvoir pour le pouvoir.   En effet, de pseudo-étudiants congolais d’Europe sont déballés dans la chanson intitulée : « Proclamation », interprétée par Papa Wemba vers la fin de la première moitié de la décennie quatre-vingt. « Yo na Mputu, kelasi tee » (entendez : Toi qui es établi en Europe sous le statut d’étudiant, en réalité, tu ne l’es pas). Par instinct primaire, le pseudo-étudiant s’active plutôt dans le « qui cherche » (pour dire : des activités de survie). Ce qui n’est pas mal du tout. Mais pour quelle finalité ? L’artiste de décrier quelque empressement qui ne traduit pas un sens de responsabilité, bien au contraire : «y’obeti libanga, y’ozwi motete, y’osombi bilamba, y’owelisi mbangu kokende ba vacances, ee. Po basii balandaka yo o, po balobaka wana Parisien, wana y’omoni a succès » (comprenez : Tu « casses la pierre » et gagne un peu d’argent. Cela te permet de garnir ton garde-robe et d’arrondir ta valise. Et d’un réflexe irréfléchi, tu vas passer tes vacances au pays. Tout pour que des femmes t’envient, qu’elles disent chemin faisant : Voilà le Parisien. Dans ton entendement, c’est cela le succès).             En son temps, J.B Mpiana un chanteur congolais, a prodigué le conseil suivant à ses compatriotes de la diaspora : « Na Bruxelles ee, Na Paris ee boyoka : Poto toya koluka l’avenir, sima tozonga mboka, soki te retour na yo o bakoseka yo o » (entendez : A Bruxelles, à Paris, écoutez ceci : en Europe, nous venons acquérir de « l’expertise » puis (nous) retournons au pays aguerris. Sans quoi, l’on serait la risée de tout le monde). Dans la même lancée,Antoine de Saint Exupéry affirmait : « Chacun est responsable de tous ».

Quand prévaut l’instinct sexuel, les pseudo-étudiants sont quelquefois loin de regarder en face la taille de leur responsabilité par rapport à eux-mêmes, à leurs familles respectives, et par rapport à leur avantage d’appartenir à la diaspora. Car, faut-il le rappeler, l’Afrique porte un regard sur ses enfants constitués en diaspora, les considérant comme des partenaires plausibles au développement.

Texte de la chanson

Tongo etani ee, mokanda moye ee babotii boyoka lisituale.       Yo na mputu, kelasi tee, y’obeti libanga, y’ozwi motete, y’osombi bilamba, y’owelisi mbangu kokende ba vacances, ee Po basii balandaka yo o, po balobaka wana Parisien, wana y’omoni a succès, nzoka na mputu, eza examen, jour a proclamation o na Kinshasa, jour a proclamation o na CFA. Na Mokili baninga ngo tobongisa, tozali ba passagers ngo toyokanaka. Tango Stanley ayaka na Kin ee, akutanaka na koko na ngai e. Koko Ngaliema (…) (2x)

Traduction

Quand vient le matin, une correspondance survient. Chers parents, apprêtez les oreilles pour entendre ce récit : Toi qui es établi en Europe sous le statut d’étudiant, en réalité, tu ne l’es pas. Tu « casses la pierre » et gagne un peu d’argent. Cela te permet de garnir ton garde-robe et d’arrondir ta valise. Et d’un réflexe irréfléchi, tu vas passer tes vacances au pays. Tout pour que des femmes t’envient, qu’elles disent chemin faisant : Voilà le Parisien. Dans ton entendement, c’est cela le succès. Pendant ce temps dans ton pays d’accueil, le calendrier (d’enseignement supérieur) prévoit des examens. Quand vient la proclamation, te voilà à Kinshasa. Quand vient la proclamation, te voilà à CFA (entendez Brazzaville). Dans ce monde, mes chers frères, entendons-nous. Dans la mesure où nous sommes des passagers ici-bas, assumons-nous. Lorsque Stanley foula le sol (de Kinshasa), il rencontra mon aïeul Ngaliema… (2x)

(Payne)

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse