Dans “Article 15” Pépé Kallé proclamait la vertu du travail

par -
0 1114
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Dans la première moitié de la décennie quatre-vingt, Kabasele Yampania dit Pépé Kallé (voir photo) avait chanté « Article 15 ». C’était sous l’accompagnement de l’orchestre Empire Bakuba, au summum du trio « Kadima » (Kabasele, Dilu Dilumona, Matolu Daudet dit Papy Tex).                                                         « Débrouillez-vous pour vivre », a dit l’auteur, se référant à la déchéance de l’humanité au Jardin d’Eden. En effet, le Créateur a entremêlé son amour et sa justice, dans la sentence dudit Jardin. En sermonnant Adam : « tu sortiras de la sueur », il a, du fait même, béni le travail. Dieu, dans sa souveraineté, établit la différence entre corvée et travail rémunérateur. Au cours de l’évolution de l’humanité, le travail a été assimilé à l’effort, et l’effort à la considération et l’honneur individuel et celui des peuples. En effet, bien des penseurs ont usé des mots, chacun dans leur langage particulier, pour exalter autant l’effort que le travail.                  L’apôtre Paul : « Que celui qui ne travaille pas, ne mange pas non plus ». Simone de Beauvoir : « L’homme se forme par la peine, ses vrais plaisirs, il doit les gagner, il doit les mériter ». Antoine de Saint Exupéry : « Chacun est responsable de tous ». Bernard Dadié : « Le travail assure l’indépendance ». Ntesa Dalients (artiste congolais de la chanson, dans les Grands maquisards) : « obotama mobali, boni y’okimi pasi ?(…)pasi ya mwana mobali, bakipaka te o » (de lingala : tu es né homme, pourquoi recules-tu face à la peine ? (…) La peine est familière au parcours de tout homme ».                            Le maréchal Mobutu Sese Seko (Plan Mobutu, 1980) : « (…) Nous devons éviter que les efforts du peuple soient anéantis par l’inconscience et la cupidité de certains cadres ».

Texte de la chanson

Adamu, Adamu, aw’osili kolia mbuma, Eva a mwana na ngai, aw’obuki ya nga ekila, na bakitani na bino, bokosala nde bozwi lifuta, bokoluka po bo vivre, bokozwa nde na pasi.

Article 15 mama, débrouillez-vous pour vivre, ko vivre y’olukaki, débrouillez-vous pour vivre (2X)

La vie mambu mingi e, suka suka ya makambo, mwana mama y’opikaka, motoki na yo otangisa, tala lokola e, ba Ouest africains mama e, batondi Lipopo, bayei nde koluka. Tala lokola e ba Libanais na a ville e, batondi Lipopo, bayei nde koluka. Tala lokola e, ba Putulukesu e mama e, batondi Lipopo, bayei nde koluka.

Article 15 mama, débrouillez-vous pour vivre, ko vivre y’olukaki, débrouillez-vous pour vivre (2x)

Tala ba musiciens, tokoyemba po tozwa e, Tala ban’a classe, bakotanga po lobi bazwa e,             Tala ngo ba Popo, batondi mboka mobimba e   Tala ba commerçants, bakoteka po bazwa e,       Tala ba chauffeurs, butu moyi se na lutte, Tala ba receveurs, bakoganga po balia e,

Article 15 mama, débrouillez-vous pour vivre, ko vivre y’olukaki, débrouillez-vous pour vivre (2x)

Traduction

Adam, Adam, puisque tu t’es contenté de manger du fruit (de l’arbre) interdit. Eve, ma fille, puisque tu as transgressé mon ordonnance. Votre descendance et vous, vous gagnerez au prix de l’effort. C’est par le labeur que vous tirerez le fruit de votre survie.

Article 15 maman débrouillez-vous pour vivre, cette vie que vous avez préférée, débrouillez-vous pour vivre. (2x)

La vie est pleine de surprises, que d’étonnantes réalités en face. Tiens-toi en éveil, mon frère. Ton effort tu dois fournir, la sueur coulera de ton front.                                                                   Observe comment les Ouest-africains ont rempli Lipopo (pour dire Kinshasa) la capitale, en quête du mieux-être.

Observe comment les Libanais ont pris d’assaut le (centre) ville, en quête de survie.                    Observe comment les Portugais, sous la poussée de la survie, ont inondé la capitale.             Article 15 maman débrouillez-vous pour vivre, cette vie que vous avez préférée, débrouillez-vous pour vivre. (2x)

Observe les musiciens, nous chantons pour gagner (notre pain quotidien).                                  Observe les élèves, ils fréquentent l’école pour se préserver l’avenir.                                                                                                                                                                                                      Observe les Popos tels qu’ils se sont de tout temps accrochés à (notre) pays.                                                 Observe les commerçants qui vendent pour gagner (de l’argent).                                                    Observe les transporteurs qui sont nuit et jour sur la chaussée.                                              Observer les receveurs qui se font criards pour avoir (de quoi mettre sous la dent).                Article 15 maman débrouillez-vous pour vivre, cette vie que vous avez préférée, débrouillez-vous pour vivre. (2x)

(Payne)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse