Cyclisme: Une semaine après

par -
0 618
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La 1ère édition du Tour de la Paix et de l’environnement au Nord-Kivu reste d’actualité

Il y a de ces événements qui entrent dans l’histoire et qui laissent des traces indélébiles dans la mémoire collective de toute une population. C’est le cas de la 1ère édition du Tour de la Paix et de l’environnement au Nord-Kivu dénommé ‘’Grand Prix de changement climatique’’.

Organisée du 16 au 17 mai derniers dans la ville de Goma par M. Spraya Mwana-Bwato, président de la Ligue Provinciale de Cyclisme du Nord-Kivu’’ Liprocynoki’’ avec l’appui du Fonds Mondial pour la Nature/Goma WWF en sigle demeurent Organisé avec l’appui du Fonds Mondial pour la Nature/Goma ‘’WWF’’ en sigle, cette 1ère édition était remportée par Samuel Mwanu Hehere.

Légende : Vue de l’affiche de la 1ère édition du Tour de la Paix

La course est partie du Centre Ville de Goma devant la tribune de l’Office National du Café où le coup d’envoi a été donné à 11h00 par le Conseiller du Ministre Provincial en charge des sports du Nord-Kivu, Mr. Jean-Claude Kighoma. Quelques notables de la Ville et une foule immense s’étaient donnés rendez-vous. L’on avait enregistré la participation des cyclistes en provenance de trois provinces de la République Démocratique du Congo en l’occurrence le Sud-Kivu, la Province Orientale et le Nord-Kivu. La Province du Katanga et celle de Kinshasa qui étaient conviées, ont brillé par leur absence.

34 cyclistes dont cinq venus de la Province du Sud-Kivu, deux de la Province Orientale et le reste du Nord-Kivu, avaient pris le départ. Parmi eux une fille et un cadet de 11 ans. L’événement étaient revêtus de deux concepts sensibles dans la région à savoir la Paix et l’Environnement.

Le samedi 16 mai, le Tour a été introduit par le bienfondé de son organisation, la randonnée environnementale incarnant un caractère humanitaire au site touristique du lac vert distant d’une trentaine de Kilomètres de la Ville de Goma en aller et retour, avec objectif de planter les plantules dans le cadre de la contribution des pratiquants du vélo à la lutte contre le réchauffement climatique. Plus de cinq cents (5OO) plantules ont été plantées par les cyclistes, les membres accrédités par l’organisation du Tour, les membres du Groupe climat, les hauts cadres et agents de WWF/Goma parmi eux Thierry Lusenge et Genthy Munganga sans oublier les contingents indiens de la MONUCSO mobilisés pour la circonstance. Aux précités s’ajoutent les populations environnantes du site qui sont venues en masse sous la conduite du Chef de quartier du lac Vert.

Le message lié à l’arbre et la culture de planter les arbres chaque fois qu’on en a coupé les précédents, est restée gravé dans la mémoire des populations. Toutefois, cela nécessite la stimulation régulière à travers les organisations similaires car dit-on, ‘’la répétition est la mère des sciences’’.

La délégation de la Province Orientale était conduite par le Conseiller du Ministre Provincial en charge des sports, M. Claude Pai et celle du Sud-Kivu par son président de la Ligue de Cyclisme, M. Mungu Akonkwa.

Lors de la randonnée environnementale, un cycliste de la Ville de Kisangani (Province Orientale), Innocent Saliboko roulant sur son vélo sur le sentier qui menait au site touristique du lac vert, était tombé après avoir glissé sur une pierre. Il fut blessé au genou gauche. Bien entendu, il n’a pu concourir le lendemain.

*Quid du bilan de cette 1ère édition du Tour de la Paix et de l’environnement

Quatre maillots des leaders, à savoir le maillot jaune, le maillot vert, le maillot à pois rouges et le maillot blanc, ont été successivement remportés par les cyclistes du Nord-Kivu. Ayant franchi la ligne d’arrivée en solitaire, Samuel Mwanu Hehere était maillot jaune. Il avait couvert les 147Kms en 3h42’52’’. Jacob Kambale Kamasua 2è a réalisé 3h44’20’’. Kasereka Mahamba 3ème en réalisant 3h52’21’’ et Ishara Daniel a clôturé la liste de maillots des leaders. Il a réalisé 3h58’40’’.

L’unique fille de la compétition, Sarah Mayani a été plébiscitée la Révélation du Tour. Elle a effectué 8 tours sur les 15 prévus par l’organisation soit 78.4Kms. Le cadet de la Ligue Provinciale de Cyclisme du Nord-Kivu, Privilège Mwana-Bwato âgé de 11 ans, avait créé la sensation en parcourant le circuit fermé de 9 Kms et 800 mètres, dix fois soit le total de 98 Kms. Cet exploit avait mis en doute de milliers des spectateurs du Tour par rapport à son âge. La plupart de ces spectateurs ont déclaré tout haut que ce petit doit être âgé de 16 ans et non de 11 ans d’autant plus que les exploits exprimés par ce dernier dépassent son âge réel.

Soulignons que les exploits du cadet Privilège Mwana-Bwato est consécutif au vélo approprié sur lequel il a toujours roulé. C’était d’ailleurs l’unique vélo approprié du Tour. La course s’est terminée à 14:45’. Par le cri de son Président Mr. Spraya Mwana-Bwato, la Liprocynoki se veut la continuité de cette campagne de sensibilisation sur l’arbre afin de lutter efficacement contre le réchauffement climatique et cela les 16 et 17 mai de chaque année avec l’appui du Fonds Mondial pour la Nature/RDC en sigle WWF.

*Judo

La mort secoue terriblement la famille du judo rd congolais

-Par ailleurs, l’Eujk-Est fustige le comportement des clubs qui n’organisent pas leur AGO

La semaine passée, le judo rd congolais en général et kinois en particulier, était lourdement frappé par la mort.

En effet, en début de semaine Me Nzila ‘’Sandokan’’, entraîneur national et arbitre internationale de judo, a perdu son 1er fils décédé de suite d’une mort subite à Paris en France. Pas plus tard que le vendredi 22 mai, on a assisté à la levée du corps de Me Sogho qui était exposé à la Paroisse Christ-Roi à Kasa-Vubu et qui fut enterré le lendemain. Le même vendredi, Mayasi Tity Julienne, femme de feu Me Janvier Moyibobala décédé depuis 2002, venait de mourir et elle fut enterrée le lendemain.

*Par ailleurs, l’Eujk-Est fustige le comportement des clubs qui n’organisent pas leur AGO

Comme pour confirmer ce vent mauvais qui a soufflé au sein du judo congolais, l’Entente Urbaine de Judo de Kinshasa ‘’Est’’ par l’entremise de son président Minimbu et de son secrétaire exécutif Roger Esanga Bofey, nous a saisi pour fustiger le comportement des clubs de son ressort. Ces derniers n’organisent pas leur assemblée statutaire respective en dépit d’un calendrier bien établi à leur intention.

A bien scruter le problème, l’Eujk-Est estime que les clubs sont mal informés et subissent l’influence extérieure. Ils suivent aveuglement la gué-guerre qui existe entre la nouvelle équipe dirigeante de la Fédération Nationale Congolaise de Judo ‘’Fénacoju’’ et l’ancienne alors que cela ne le concerne nullement. Au niveau des ententes, les choses doivent s’organiser normalement. Dossier à suivre.

*Basket-ball

La reprise du championnat de la Liprobakin annoncée le 2 juin prochain

Une longue trêve est observée depuis le mercredi 20 mai dernier qui a marqué la clôture de la première phase du championnat de la Ligue Provinciale de Basket-ball de Kinshasa ‘’Liprobakin’’. Il nous revient que la 2è phase n’interviendra que le 2 juin prochain.

Rappelons pour ceux qui l’ignorent, qu’au classement partiel chez les messieurs, c’est l’équipe de New Generation qui trône en maître. Cette valeureuse équipe n’a essuyé aucune défaite. En prime, elle compte le maximum des points 24/24. SCTP qui la talonne est à deux longueurs 22 points. Chez les dames, au terme de la 8è journée, INSS et V. Club trônent en tête avec chacun 15 pts. Hatari les talonne avec 14 pts. Viennent ensuite Ndjadi, Mboka Mboka et Arc-en-ciel qui compte chacun 12 points.

(Antoine Bolia)            

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse