Cycle électoral 2013-2016:Le CSAC encadre les médias

par -
0 1342
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Signature du protocole d’accord instituant la commission Ad Hoc « Médias et Elections »

Lambert Mende devant la presse

Hier mercredi 9 septembre 2015 est intervenue dans la salle de réunion du 3ème niveau au siège de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), la signature du protocole d’accord instituant la Commission Ad hoc « Médias et élections » pour le cycle électoral 2013-2016. Ce protocole va permettre une bonne collaboration entre les différentes institutions ayant les médias et la presse en charge en vue d’une bonne couverture médiatique du processus électoral. C’était en présence de Lambert Mende Omalanga, au nom du Gouvernement de la République ; M. André Mpungwe, au nom du président de la CENI, M. l’Abbé Apollinaire Malumalu ; M. Tito Ndombi pour le compte du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication (CSAC) ; M. Kasonga Tshilunde, pour le compte de l’Union Nationale de la Presse du Congo (UNPC).

Les quatre institutions qui viennent de signer le protocole d’accord instituant la Commission Ad Hoc « Médias et élections » ont clairement affiché leur volonté de s’impliquer dans le processus électoral en cours pour sa réussite.

Le Rapporteur de la CENI, M. Jean-Pierre Kalamba qui a en charge le suivi du cadre de concertation « Médias et élections » était le premier à prendre la parole pour le mot de bienvenue.  Il a rappelé aux parties signataires et partenaires dans ce processus que : «  le cadre de concertation ‘médias et élections’ comme plate-forme a été mise en place pour harmoniser les vues et pérenniser des échanges d’informations entre la CENI et les structures d’encadrement des médias ou des journalistes.

Cette plate-forme devrait conduire à la formation des journalistes patriotes, responsables et spécialisés en matière électorale, en vue d’assurer avec professionnalisme la couverture du processus électoral. Dans cet ordre d’idées, il a été organisé l’accréditation des journalistes à Kinshasa du 13 janvier au 07 février 2015. Sur 487 dossiers réceptionnés, 103 ont été rejetés pour raison de non-conformité aux critères, 384 journalistes accrédités dont 9 internationaux, 27% de femmes (102) et 73% d’hommes (282).

Dans une approche perspective, la CENI se propose de trouver des solutions relatives aux problèmes des journalistes des médias en ligne d’une part et jeter les jalons pour les activités à réaliser dans le cadre des attributions réciproques d’autre part. Il s’agit notamment de la formation des journalistes accrédités, la signature du code de bonne conduite des journalistes en période électorale,  l’implantation du Bureau d’informations électorales (BIEL), la création des Centres de Presse, etc.

« La signature du protocole d’accord devra permettre à chaque partenaire de jouer son rôle en toute responsabilité dans le but de réaliser nos objectifs. Enfin, nous formulons nos vœux pour que les informations partagées soient utilisées à bon escient tant pour le bien du processus électoral que pour éclairer l’opinion nationale et internationale dans le but d’aboutir à un processus électoral crédible et apaisé », a indiqué M. Jean-Pierre Kalamba.

Le CSAC encadre les médias

  1. Kasonga Tshilunde, président de l’UNPC, a dans son mot remercié la CENI pour ce cadre mis en place et promet sa collaboration pour une issue heureuse du processus électoral.

Prenant la parole à son tour, M. Tito Ndombi, président du CSAC a, tout en remerciant la CENI et les autres institutions présentes, reconnu que le souci commun de la CENI et du CSAC est de travailler pour consolider la jeune démocratie. Le CSAC travaille pour que les médias puissent mieux jouer leur rôle de sensibiliser et d’expliquer aux citoyens leur rôle et de remplir leurs devoirs de vote. Les médias doivent devenir des outils de paix en vue de promouvoir des élections crédibles et paisibles en Rdc. C’est pourquoi les médias sont encadrés pour les préparer à bien traiter l’information électorale.

Suivra la signature du protocole d’accord par les responsables des parties membres composant la commission Ad Hoc, dont lecture sera faite par le rapporteur de la CENI.

Le Vice-président de la CENI, M. André Mpungwe, s’est dit heureux et très enthousiaste de l’acte que vient de poser, ce jour les hommes des médias et la CENI. « Ce mercredi 9 septembre 2015 constituera, désormais, un moment de référence et un repère inoubliable dans la mémoire collective en ce qui concerne les efforts que fournit la CENI en vue de l’organisation des élections transparentes, crédibles et apaisées dans notre pays. Le partenariat rendu officiel ce jour a été dicté par la préoccupation consistant en une couverture des élections de façon concertée entre les médias, l’organisme régulateur et le Gouvernement », dit-il, avant d’ajouter qu’il pense qu’il est normal que les journalistes soient associés à l’élaboration des règles auxquelles ils seront soumis.

Pour sa part, la Commission Electorale Nationale Indépendante s’engage à travailler étroitement avec les journalistes accrédités surtout que le comportement de ces derniers au cours d’une élection revêt un caractère important. Il faut signaler ici que, indépendance éditoriale, intégrité et professionnalisme constituent les pierres angulaires d’une saine couverture médiatique des élections ; car, l’absence de responsabilité journalistique peut, lorsqu’elle se combine à un paysage médiatique flou, fausser même les résultats d’une élection. Ainsi, a-t-il souhaité que le partenariat qui commence aujourd’hui, avec la signature du protocole d’accord, puisse permettre de bâtir une communication durable et porteuse des résultats. « Ensemble, nous serons en mesure de donner un appui plus fort et plus conséquent à notre pays qui est en quête de consolidation de sa jeune démocratie », a conclu le Vice-président de la CENI.

A l’issue de la cérémonie, Lambert Mende, ministre de la Communication et des Médias a indique que nous savons que l’organisation des élections transparentes permet à une société de résoudre le problème de la représentativité de ces institutions. Voilà pourquoi, nous considérons que ce qui vient de se passer maintenant à l’initiative de la CENI, comme un élément extrêmement important de la consolidation du processus démocratique dans notre pays, c’est l’occasion pour moi au nom du Gouvernement de remercier la CENI mais également nos partenaires qui sont le CSAC et l’UNPC qui apportent également leur contribution à ce processus de consolidation de la Démocratie.

Parlant du financement du travail de la Commission Ad Hoc, Lambert Mende a déclaré a expliqué que la CENI est en contact avec le Gouvernement de manière tout à fait permanente pour que les moyens soient mis à disposition de tous les aspects du programme que le travail, que de la CENI est appelée à faire au pays, y compris le travail avec les médias.

(Source : Dépêche CENI, mais le titre et les corrections sont de L’Avenir)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse