Culture: Le 1er concours national d’éloquence touche bientôt à sa fin

par -
0 722
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Issue de l’idée originale de notre compatriote Sa Majesté Mukadi Manda, cet ex champion du monde de boxe, l’organisation du 1er concours national d’éloquence en français et en anglais va bientôt toucher à sa fin grâce à la volonté inébranlable de son géniteur. Ce, en dépit de l’absence des sponsors.

En effet, ce concours, lancé par la Fondation Mukadi Manda en collaboration avec le Club New Harlem de la Faculté de l’Université de Kinshasa ‘’UNIKIN’’ depuis quelques mois, avait, dans un premier temps, livré ses originels lauréats à savoir mademoiselle et monsieur français Unikin et mademoiselle et monsieur anglais Unikin. Vint ensuite le tour des différentes Universités et Instituts supérieurs de la place de livrer également leurs lauréats respectifs après des joutes très serrées sous l’œil vigilant des membres du jury de français et d’anglais dans le cadre merveilleux de l’Hôtel Invest à Lingwala cédé gracieusement aux organisateurs du concours. Les lauréats de l’Unikin et les derniers cités ont dû s’affronter pour déboucher aux lauréats au niveau provincial (Kinshasa pour le cas d’espèce). Enfin, le samedi 4 juillet dernier à la Faculté des Lettres, nous avions été témoin du dernier virage du 1er concours national d’éloquence mais cette fois-ci, c’était des lauréats des lauréats des différentes provinces mais étudiants à Kinshasa. C’est finalement le 5 septembre 2015 à l’Hôtel Invest dans la commune de Lingwala qu’interviendra la grande finale. L’on connaîtra qui sera mademoiselle et monsieur français RDC et mademoiselle et monsieur anglais RDC.

Pour revenir au concours du samedi 4 juillet dernier à la Faculté des Lettres de l’Unikin, comme il est de coutume depuis le démarrage du concours et l’exigence du jury, M. Kanyinda, bras droit de Mukadi Manda a rappelé les règles du concours en explicitant que chaque candidat a droit à quelques minutes pour débattre du thème choisi. Nanou Tshiama, la secrétaire de la Fondation MM qui est toujours au four et au moulin, veillait aux petits détails relatifs au concours. Après confrontation, on connaît désormais les lauréats des différentes provinces pour le français et l’anglais. Le bilan se présente comme suit : Ndey Levi, étudiant G2 anglais Faculté des Lettres/Unikin sacré monsieur anglais Kinshasa. Oyeka Odimula, étudiant G1 communication Faculté des Lettres Unikin sacré monsieur français Kasaï-Oriental. Mikabua Mupo, étudiant G3 Lettres et civilisations françaises Faculté des Lettres Unikin sacré monsieur Français Bandundu. Kapenga Kabongo Rock, étudiant G2 anglais Faculté des Lettres Unikin sacré monsieur anglais Kasaï-Oriental. Djony Minga, étudiant G1 Lettres et civilisations anglaises Faculté des Lettres Unikin sacré monsieur anglais Kasaï-Occidental. Djeshi Opanga Aristote, étudiant G1 Lettres, sciences de l’info et communication Fac. Lettres Unikin sacré monsieur français Nord-Kivu. Okito Dinga Lupala, étudiant 1ère Licence SPA/Unikin sacré monsieur français Maniema et enfin, mademoiselle Londa Binua Deborah sacrée mademoiselle français Kongo Central.

Invités par notre journal à donner leur pronostic pour la finale du 5 septembre prochain, Ndey Levi promet de faire encore plus et de gagner au niveau national car au niveau provincial (Kinshasa) il y avait beaucoup des candidats mais il est tout de même sorti lauréat ou monsieur français Kinshasa. Pour sa part, Mikabua Mupo s’est dit rassurant. Il garde tout son calme. Il en est de même de mademoiselle Londa Binua Deborah qui rêve du sacre. Qu’en pense alors mademoiselle Rosie Mukakal sacrée mademoiselle français Kinshasa ?

(Antoine Bolia)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse