Culture et Arts: Silvain Maurice Masheke appelle à la cohésion autour des institutions

par -
0 156

La journée du jeudi 23 décembre a été consacrée aux cérémonies de remise et reprise dans divers ministres de la République. A la culture et Arts,  la règle n’a pas été dérogée.  L’intérimaire a cédé la place au nouveau nommé.  Sylvain Maurice Masheke (voir photo ci-contre)  qui a pris la place du sortant  Elvis Montiri qui assumait l’intérim dans ce ministère, depuis le décès de Banza Mukalay.

Le nouveau venu n’a pas eu beaucoup de mots à dire devant la presse : « je remercie le chef de l’Etat et le premier ministre pour le choix sur moi. La culture,  c’est notre identité.  L’identité congolaise.  Et c’est ça ma vision. J’invite donc les Congolais à la cohésion autour des institutions de la République à travers la culture qui est le vecteur de l’unité nationale », a-t-il conclu son mot.

Les défis …

Depuis un long moment, la culture et arts ne font parti d’aucuns discours officiel même pas le tout dernier prononcé par le nouveau premier ministre Samy Badibanga. Et pourtant partout dans le monde, la culture et Arts restent des secteurs générateurs des recettes pour des pays émergents et développés.

La RDC, pays de culture et arts, bénie et riche d’environ 250 ethnies, depuis 1960, jusqu’à ce jour, n’a pas une politique culturelle. Voilà les défis. Les créateurs congolais d’œuvres de l’esprit ne savent pas jusqu’en ce moment s’il faut se confier à la SONECA ou la SOCODA pour enregistrer leurs œuvres. Un secteur prolifique en termes de production intellectuelle, la culture peut, si elle est bien encadrée, être le socle du budget national.

(Onassis Mutombo)

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse